08 novembre 2020

Marguerite de Valois Dame de Montaigu et Belleville en Poitou amie d’Agnès Sorel.

Marguerite de Valois dite « Mademoiselle de Belleville» également connue sous le nom de Marguerite, bâtarde de France, est la fille illégitime du roi de France Charles VI et de sa maîtresse Odinette de Champdivers. Marguerite de Valois, alors âgée de dix-neuf ans, si, comme tout porte à le croire, elle était née vers 1407, s'était retirée en Dauphiné, apanage du petit roi de Bourges, comme on l'appelait.  Ce prince, qui avait conservé un excellent souvenir de la Petite Reine et de sa fille, sa sœur naturelle, qui avait, pour... [Lire la suite]

21 août 2020

Le 28 janvier 1599, Pierre Brisson, sénéchal de Fontenay-le-Comte, déplore les destructions dans le golfe du Poitou.

 François 1er avait érigé par son édit de 1544, le siège particulier de Fontenay en comté et sénéchaussée, pour être l’état de sénéchal tenu de robe longue et avoir connaissance de toute matière civile, criminel et politique. Michel Tiraqueau, qui était lieutenant au siège de Fontenay, fut pourvu de l’office de sénéchal qu’il réunit à celui de lieutenant. A sa mort son office de sénéchal demeura éteint et supprimé, suivant l’ordonnance d’Orléans. En 1576, Henri III rétablit l’office de sénéchal de Fontenay, Pierre Brisson... [Lire la suite]
17 août 2020

Jeanne d'Orléans, femme de Charles de Coëtivy, comte de Taillebourg en l'année 1503 visite au château de Magné-sur-Sèvre

Au porte du marais Poitevin, enserrée entre la Sèvre Niortaise et le bras du Sevreau, Magné reste une île reliée aux communes voisines par cinq ponts construits au siècle dernier. Magné, du latin Magnus signifiant grand, est l’ancien nom d’une riche famille romaine implantée sur une île du golfe des Pictons. La Sèvre s'appelle Severa en l'an 932 et sépare le Poitou de la vicaria Bassiacinsis in pago Aunisio. Cette viguerie, désignée sous le nom de Bassiacus, Bassiacensis, Basiacensis, Basiachinsis et Bachiacensis, était en Aunis... [Lire la suite]
10 juin 2020

Herbadilla - de Noirmoutier au Herbiers sur les traces du fleuve Yprésis

Lorsque Jules-César voulut soumettre les  peuples de l’Armorique,  qui s’étaient  révoltés, et notamment les Venètes, il marcha  d’abord vers Nantes, ville importante par sa position, sur la rive gauche du Liger (la Loire). L’effroi devança la marche rapide des légions Romaines ; une foule de Nantais abandonnèrent leur citè pour se soustraire au joug de vainqueur. Emmenant avec eux leurs femmes et leurs enfants, emportant leurs armes et leurs trésors, ils disent un long adieu à la ville natale, s’enfoncent... [Lire la suite]
30 avril 2020

La Porte de Cougnes – Entrée Solennelle des Souverains à la Rochelle

La première porte de Cougnes se situait à l’angle nord-est de l’enceinte médiévale. Elle fut construite en 1412 à l’emplacement où, dès le XIIe siècle, se situait l’entrée principale de la ville.  C'est par cette entrée que les souverains et les princes pénétraient dans la ville. Chaque entrée faisait l'objet d'une cérémonie solennelle. Elles étaient composées de deux grosses tours rondes. En 1558, l'ingénieur italien Scipion Vergano construit un ouvrage avancé. En 1576, la porte est réparée. Englobée dans les nouvelles... [Lire la suite]
30 janvier 2020

Coulonges les Royaux - L’ évêque de Maillezais Geoffroy Madaillan d'Estissac protecteur de François Rabelais.

La maison d'Estissac était une des plus illustres du Périgord. Elle possédait des fiefs importants en Poitou et Saintonge. Trois communes du département de la Dordogne joignent encore à leur nom celui de cette puissante famille. Saint-Hilaire-d'Estissac et Saint-Jean-d'Estissac sont dans le canton de Villamblard, arrondissement de Bergerac; SaintSéverin-d'Estissac dans celui de Neuvic, arrondissement de Ribérac. On ne sait pas au juste dans laquelle de ces trois paroisses était situé le château patrimonial d'Estissac. L'opinion la... [Lire la suite]

26 janvier 2020

Anne de Montmorency (1493 - 1567) - rue de la Poëlle Fontenay le Comte

Anne de Montmorency,  seigneur de la Rochepot est l'un des grands personnages du XVI e siècle . Il naquit, le 15 mars 1493 à Chantilly et eut pour marraine Anne de Bretagne reine de France; lui donna son nom. Cet homme célèbre servit cinq rois. Il était le second des fils de Guillaume de Montmorency et d'Anne Pot . Sa naissance eut lieu une année avant celle de François Ier, une année après celle de Marguerite, sœur de ce prince. Il vit le jour sous Charles VIII et il devait perdre la vie sous Charles IX. Le 23 mars 1526 le... [Lire la suite]
19 janvier 2020

Jean Calvin et les débuts de la Réforme calviniste

Ce n'est pas, en effet, un réformateur que Poitiers accueille dans ses murs quand Calvin y entre, et c'est un fondateur d'Eglise qui en sort quelques semaines plus tard. Esprit réfléchi et traditionnel, Calvin, en 1533, est encore nettement catholique. Il tient à l'église qui l'a baptisé autant qu'aux réformes qui sont nécessaires, et son ami Daniel songe à faire de lui un official, à le charger de rechercher les hérétiques. A lui, comme à tant d'autres, c'est la persécution qui a dessillé les yeux, persécution assez bénigne du reste... [Lire la suite]
30 août 2019

Début des Guerres de Religions : Charles IX, Bordeaux, La Rochelle, Benon, Mauzé

La peste, tout affreuse qu'elle est, épargne quelques contrées, et, dans le pays où elle passe, elle choisit ses victimes. Un autre fléau, la disette, frappa cette année même la France entière. En 1515, la récolte manqua. La spéculation, toujours attentive à tirer de tout profit, même des malheurs publics, aggrava bientôt la situation par ses menées cupides. « Le bled enchérit excessivement, et vint à dix et onze sols le boisseau de Marans, qui était un grand prix (2). » Trois ans s'étaient à peine écoulés, qu'une autre épreuve... [Lire la suite]
27 août 2019

L’église Notre Dame, construite dans la vaste enceinte du château de Surgères.

Le château de Surgères a été fondé à l'époque des invasions Normandes. Dans son état actuel, il conserve une vaste enceinte elliptique. C'est à Hugues et Pétronille Maingot, seigneurs de Surgères au nom du comte de Poitiers, que l'on attribue traditionnellement la fondation de l'église Notre-Dame Située à l'intérieur de l'enceinte féodale qui lui fait écrin, l'église Notre-Dame s'impose par l'ampleur de sa façade de 23 mètres de longueur. Cet étonnant frontispice est constitué de lignes horizontales, marquées par deux corniches... [Lire la suite]