23 octobre 2020

La colline Saint-André, l'îlot Saint-Vaize de Niort

Alors que la mer se déroulait en un golfe immense au travers du Bas-Poitou et de l'Aunis, alors qu'elle recélait dans son sein le cours de la Sèvre inférieure, la montagne ou plutôt le promontoire de Saint-André s'élevait inaccessible de toutes parts et entouré d'eau au nord-ouest, au sud et à l'est. Malgré les travaux de nivellement qui ont eu lieu depuis la fondation de la ville, l'inclinaison des pentes est encore si rapide que, dans un grand nombre de rues, les voitures et les chevaux, ne sauraient circuler. La partie... [Lire la suite]

29 septembre 2020

Des preuves de la christianisation des Vikings

La Scandinavie ne s’est pas christianisée du jour au lendemain – la conversion s’est faite à divers lieux et moments. Chaque région a réagi à la nouvelle religion à sa manière, selon la provenance des missionnaires, le moment, la politique locale et la longueur de la période d’exposition des individus à ces nouvelles idées. Les pierres funéraires découvertes constituent des preuves de l’arrivée de missionnaires catholiques romains. Les pierres faisaient partie de leurs petits autels portatifs. Des influences de l’Eglise orthodoxe... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juillet 2020

Fiche Révision - le Moyen-Age (de 476 à 1492)

Le Moyen Âge est la période de l'Histoire située entre l'Antiquité et la Renaissance. Elle débute en 476 avec la chute de l'empire romain et prend fin en 1492, année de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. - Haut Moyen-Âge (476-987) - Moyen Âge classique (987-1328) - Bas Moyen Âge (1328-1517)   Dès la fin du IVe siècle et pendant le Ve, les Barbares, forçant les frontières, pénétrèrent dans l’Empire romain. Au nord, furent les Germains, les Slaves et les Tartares ; au sud, les Arabes et les Maures... [Lire la suite]
12 juin 2020

La fin du Paganisme en Gaule, les Temples remplacés par les églises. (Saint Martin de Tours)

Pourquoi nos vieilles églises, pourquoi nos cathédrales s'élèvent-elles à l'endroit où nous les voyons ? Est-ce le hasard qui a déterminé leur place ? Est-ce une raison purement matérielle ou une idée plus profonde ? Voilà le problème que nous voudrions essayer de résoudre en utilisant les données tous les jours plus nombreuses que l'archéologie nous apporte. Quelques exemples feront comprendre notre pensée; Il y a en Vendée, sur une éminence, un village qui s'appelle Saint-Michel-Mont-Mercure On ne peut expliquer ce nom étrange... [Lire la suite]
12 juin 2020

L’existence d’une ville portant le nom d’Herbauges, d’Herbadilla, d’Herbadille est-elle constatée ?

Ils fondèrent les villes de Mauges, Tiffauges, Herbauges et Pouzauges… Oh ! Je vous en supplie, faites sonnez le tocsin, ouvrez votre chapelle, ouvrez votre donjon et ouvrez votre cœur, invoquez notre Saint, car ils ont quitté l’île très tôt dès ce matin, ils viennent par la Loire et la Sèvre, et les Mauges, ramant sans perdre haleine dans toutes nos rivières, au pays de Tiffauges, de Pouzauges et d’Herbauge. Aidez-nous à sauver notre Saint-Philibert ! Texte du spectacle des Vikings au Puy du Fou. Où est la ville... [Lire la suite]
05 juin 2020

Introduction du christianisme chez les pictons, période marquant la fin de l’Antiquité et le début du Moyen-âge

Pendant que les Gaules voyaient s'élever sur leur sol humilié, les temples des divinités romaines ; qu'elles recevaient dans leurs propres sanctuaires, les dieux des conquérants à côté de leurs dieux vaincus, et que ceux des druides qui résistaient à l'introduction de ce culte bâtard dérobaient avec peine leurs têtes à la persécution, un enfant naissait à Bethléem, petite ville de Juda, grandissait à Nazareth, lui, fils des rois, dans un atelier de charpentier, puis tout à coup laissant la hache, la scie et le rabot, s'avançait au... [Lire la suite]

04 juin 2020

René François de Beauvau du Rivau, Archevêque de Narbonne et président des Etats du Languedoc né au château du Rivau (Poitou)

La branche cadette posséda, entre autres biens, la seigneurie du Rivau qui fut érigée en marquisat par lettres patentes du 14 juillet 1664 en faveur de Jacques de Beauvau, maréchal de camp, capitaine des gardes suisses du duc d'Orléans. Celui-ci fut maintenu dans sa noblesse en 1666 par jugement de Voisin de la Noiraye, intendant de Tours, après avoir prouvé sa filiation depuis l'an 1000 et mourut en 1702 laissant, entres autres enfants, Pierre, marquis de Beauvau du Rivau, maréchal de camp, dont la fille unique, héritière de sa... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 mai 2020

L’histoire de l’Abbaye de Nieul, Légende de Saint Vincent de Saragosse, patron de l’abbaye de Nieul

Saint Vincent le plus illustre des martyrs de l'église d'Espagne, était sorti de l'une des meilleures familles de la province qu'on appelait Tarragonoise, natif de Sarragosse. Il fut mis dès son enfance sous la conduite de Valere, évêque de cette ville, qui le forma dans la piété et le fit instruire dans la science de notre religion avec un soin très-particulier, sans négliger les lettres humaines. Ce Saint prélat le voyant fort avancé dans l'exercice de toutes sortes de vertus le fit diacre de son église, non pas pour le tenir... [Lire la suite]
02 avril 2020

Eglise Notre-Dame de la Couldre de Parthenay, Bernard de Clairvaux et la conversion de Guillaume X d'Aquitaine (1135)

De la très célèbre petite église de Notre-Dame de la Couldre, il ne reste aujourd'hui que la partie inférieure de la façade bien connue, en bordure d'une petite rue qui conduit à l'esplanade où s'élevait, sur un promontoire escarpé dominant l'étroite vallée du Thoué, la forteresse, le castrum Parteniaci, que les seigneurs de Parthenay y avaient fait construire dès le XIe siècle et qu'ils avaient agrandie et complétée aux siècles suivants. De robustes murs de soutènement, des restes de remparts et deux tours ruinées en jalonnent... [Lire la suite]
31 mars 2020

Recherche dans les textes en latin du saint fondateur de l’abbaye de Fontevraud et examen des reliques du bienheureux Robert

ROBERT, Robertus, tel est le nom, nomen, que reçut au baptême le petit Breton qui naquit en 1040. A ce nom, pour le distinguer de tous ceux qui en portaient un identique, fut ajouté un surnom, cognomen, qui n'était ni une qualification de sa famille, ni une appellation terrienne et féodale, mais simplement un surnom d'origine et de lieu de naissance. En effet tous les historiens sont d'accord sur ce point que Robert vint au monde dans le village d'Arbrissel, ou d'Arbre sec, comme on dit maintenant, à quelques lieues de Rennes et... [Lire la suite]