Photos liées au tag 'Vendée'

Voir toutes les photos
19 juin 2020

Le 14 juin 1375 Charles V établit des impôts pour la réparation de la garde des barbacanes et de l'île de Marans.

Le 14 juin 1375 à la requête de Péronnelle de Thouars, Charles V établit des impôts pour la réparation de la garde des barbacanes et de l'île de Marans. L'île de Marans, située sur la Sèvre, la grande artère fluviale du Bas-Poitou, était toute désignée, par sa situation, pour servir de lieu d'entrepôt entre les marchands du Poitou, d'une part, ceux de l'Aunis et de la Saintonge, de l'autre. Ce point devint donc forcément au moyen âge le centre d'une seigneurie importante, qui s'étendait de l'île de Maillezais à la mer. (Golfe des... [Lire la suite]

08 juin 2020

Tableau Chronologique des principaux événements qui ont eu lieu dans le Bocage de la Vendée depuis Jules-césar jusqu’en 1791

Avant Jules Césars, 150 ans avant J.C.   La Vendée est habitée par une peuplade Gauloise·, d'origine Keltique ou Celtique, appelée Agésinates Cambolectri. Ces premiers habitants connus sont à demi­-sauvages; le chef-lieu de leur cité est au bourg d'Age nais, aujourd'hui Aizenais. Ils sont alliés des Pictes leur voisins Pictonibus Juncti . Pendant la conquête de Jules-César, 50 ans avant J.-C   César envoie Crassus, son lieutenant, soumettre l'Aquitaine. Il part lui-même du camp de Théowald, passe sur la rive... [Lire la suite]
08 juin 2020

Marans et son patrimoine : le pont en pierre de la route royale 137

En traversant la commune de Marans d'est en ouest, la Sèvre Niortaise se divise en plusieurs bras d'origine naturelle ou artificielle. Depuis le Moyen Âge, leur franchissement a toujours été un enjeu majeur, surtout lorsqu'il a fallu relier l'Aunis et le Poitou, la Charente-Maritime et la Vendée, selon un axe nord-sud. (de la Rochelle à Luçon)   Cette route sert principalement à la communication des communes riveraines avec la Rochelle et Marans : la partie qui se trouve dans le marais de Villedoux, sert à l’exploitation... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 juin 2020

L’histoire de Benet (sous-les-Noyers) et son château médiéval

Sans offrir à l'œil des touristes et à la brosse du peintre toutes les richesses naturelles du Bocage, l'aspect du pays de Benet est cependant loin d'être dépourvu de charmes. La Plaine s'y est heureusement bossuée de collines qu'ombragent, l'été, de gigantesques noyers, dont l'existence a naguère valu à cette localité la dénomination caractéristique de Benet-sous-les-Noyers. Benet a été chef-lieu de canton sous le nom de Benays, Benait, Benet les Noyers, puis ensuite intégré au canton de Maillezais. L'origine de ce bourg, jadis... [Lire la suite]
20 mai 2020

Liste des Abbés de l’abbaye de Maillezais

990– 1000 GAUSBERT  Parent de la Comtesse Emme, fut d'abord F Abbé de Saint-Julien de Tours. Il amena treize de ses Religieux dans ce nouveau monastère, à la demande de la Fondatrice qui le chargea aussi du gouvernement de celui  de Bourgueil.  1000-1045 THEODELIN Prieur du temps de Gausbert, était Juif d'origine. Le Comte Guillaume le chassa avec les Moines de Tours, par haine pour sa femme qui les avait appelés,  et donna ce monastère aux Religieux de Saint-Cyprien; mais Guillaume son fils voulut... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 mai 2020

Faymoreau en bas Poitou – voyage dans les temps des seigneurs au centre minier

Faymoreau famille de Gâtine Parthenaise, au XIIe siècle. Le fief de Faymoreau a été possédé depuis par les familles du Puy du Fou (XIVe et XVIIe siècle), Grignon (XVIIe), Panou de Faymoreau (XVIIIe et XIXe siècle) 1003 Guillaume V le Grand, duc d'Aquitaine et comte de Poitiers, découvrit Vouvant lors d'une chasse. A la prière de sa mère Emma, donne à l'abbaye de Bourgueil, Brétignolles, Faymoreau et une terre voisine située près de la rivière de Vendée. Guillaume, duc d’Aquitaine, se trouvant à l’abbaye de Maillezais, fait son à... [Lire la suite]

17 mai 2020

Du XIe siècle à la restauration du XXIe, 1000 ans d’Histoire - 1225 Geoffroy la Grand Dent incendie l’église de Foussay.

Aujourd'hui que la Vendée est sillonnée de superbes routes, cette curieuse et historique contrée est devenue plus accessible à l'étude, et les amis des arts du moyen âge pourront désormais admirer à l'aise les trésors d'architecture enfouis dans le sein de son pittoresque bocage. Un d'eux, peu connu encore des archéologues et cependant digne d'attirer plus particulièrement l'attention, est sans contredit l'église Saint- Hilaire de Foussay. Nous disons l'église, et pourtant ce n'est guère que du portail que nous entendons nous... [Lire la suite]
08 mai 2020

Apothicaire - Thérapeutique populaire des maladies internes

 « Je n'ay faict ici qu'un bouquet de fleurs étrangères, n’y ayant fourni du mien que le filet a les lier (Montaigne) M. P. Travaillé a évoqué, il y a quelques années, dans le bulletin de la Société des Lettres, Sciences et Arts du Saumurois, quelques-uns des remèdes relatés par quelques vieux auteurs. Ce mémoire nous a suggéré l'idée de rechercher et de colliger les remèdes populaires en usage dans le Saumurois; de les comparer avec ceux qu'on rencontre également dans d'autres provinces, ou qui sont mentionnés dans les vieux... [Lire la suite]
16 avril 2020

Histoire généalogique de la maison de Chabot originaire du Bas - Poitou

 On donne en Poitou, et peut-être ailleurs, le nom de chabot à un petit poisson à grosse tête. Est-ce la difformité physique d'un membre de cette maison qui l'a fait comparer à ce poisson, et lui en a fait donner le nom ? Est-ce la possession d'un étang, rivière, cours d'eau quelconque, où ce poisson abondait, qui en a fait désigner ainsi le propriétaire ? Nous ne pouvons le dire; car la raison de ce nom, ou plutôt de ce surnom, qui est devenu le nom de la famille, nous est demeurée aussi inconnue que celle de beaucoup de noms... [Lire la suite]
13 avril 2020

Voyage dans le temps avec les Cours d’eau du DÉPARTEMENT des DEUX-SÈVRES

Le département des Deux-Sèvres doit son nom à deux de ses principaux cours d'eaux, tous deux nommés Sèvre; l'un, la Sèvre Niortaise, traverse Niort, le chef-lieu du département, et va se jeter, à l'ouest, dans la mer, tandis que l'autre, la Sèvre Nantaise, se dirige, au nord, vers la Loire, à laquelle elle se réunit à Nantes. Il a été formé, 1790, de territoires appartenant à trois des trente-deux gouvernements ou provinces qui constituaient alors la France. Les neuf dixièmes de sa superficie occupent le quart de l'ancien Poitou... [Lire la suite]