Photos liées au tag 'Vendée'

Voir toutes les photos
11 février 2021

RAPPORT de Faurès, vice-président de la commission militaire, à Fontenay-le-Peuple, par Lequinio, représentant du peuple.

RAPPORT de Faurès, gendarme national de la commune de Xantes, créé vice-président de la commission militaire, à Fontenay-le-Peuple, par Lequinio, représentant du peuple. En peu de mots, voici mon opinion sur la guerre de la Vendée et sur la non destruction des rebelles. Depuis environ cinq mois, personne n'ignore que ce malheureux pays ayant été le théâtre de la plus atroce des guerres, depuis l'an dernier, les patriotes de l'un et l'autre sexe des communes insurgées furent obligés de se réfugier, soit aux Sables, soit à Luçon,... [Lire la suite]

08 février 2021

La mémoire des pierres : Menhirs du Château-des-Roches-Baritaud, Ferdinand Bandry et Paul Marchegay

Paul-Alexandre Marchegay naquit tout près d'ici, à Lousigny, commune de Saint-Germain-de-Prinçay, le 10 juillet 1812. En 1823, il obtenait le 2ème prix d'histoire au concours général des collèges de Paris.  Licencié en droit en 1835, puis pensionnaire de l’école des Chartes, il fut reçu archiviste paléographe en 1838 et attaché jusqu'en 1841 aux travaux de la Bibliothèque royale.  Il devint alors archiviste du département de Maine-et-Loire et publia les deux premiers volumes de ses Archives d’Anjou qui, en 1844 et 1850,... [Lire la suite]
01 février 2021

Au château d’Ardelay et dans les paroisses alentours sonnent le tocsin, la colonne de Grignon rejoint celle de Amey aux Herbiers

Le 12 (31 Janvier), la scène augmente d’horreurs, le général Grignon part avec sa colonne, incendie tous les villages, toutes les métairies, depuis la Flocelière jusqu’aux Herbiers, dans une distance de proche de trois lieues, ou rien n’est épargné, les hommes, les femmes, les enfans même à la mamelle, les femmes enceintes, tout périt par les mains de sa colonne ; envain de malheureux patriotes, leurs certificats de civisme à la mains, demandèrent la vie à ces forcenés ; ils ne sont pas écoutés ; on les égorge. Pour... [Lire la suite]
31 janvier 2021

L’abbaye La Grainetière incendiée pendant la Révolution, le dernier moine, Dom Charles-Philippe Billaud quitte son abbaye

Non loin des Herbiers et Saint Paul en Pareds, sur le bord d'une belle et vaste forêt du Parc Soubise, se dressent les ruines d'une des plus vieilles abbayes de la contrée la Grainetière est son nom. Des ruines ! toujours des ruines ! Et de fait, dans tous les tableaux qu'offrent à l'oeil les paysages si délicieusement pittoresques du Bocage vendéen, à côté de la splendeur peu commune des sites qui force l'admiration du touriste, il y a toujours cette inévitable note sombre. Et pourtant, les ruines ont leurs charmes,... [Lire la suite]
16 janvier 2021

Château des Roches-Baritaud - L’impératrice Joséphine et la famille de Beauharnais

La plupart des grands hommes, qui sont comme les jalons de l'histoire des peuples, ont eu des compagnes dignes du rôle qu'ils avaient à remplir. Celles qui partagèrent leur gloire surent ajouter à leur auréole ce prisme de la douceur, des bienfaits et de la clémence qui reflète dans les siècles les plus reculés ; et l'alliance de deux êtres d'élite a signalé, presque toujours, ces époques fameuses dans lesquelles les destinées des nations se fixent, et leur régénération s'opère. Parmi celles dont le nom est cher à la nation... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 décembre 2020

La Vendée de Jean Yole

(Yole et Bourrine du Marais) Morceau du Poitou, coupé n'importe comment ou à peu près, à la mesure d'un département, la Vendée est un assemblage de petits pays de structure et de pittoresque les plus divers : marais, plaine, bocage « C'est par son histoire seule que la Vendée forme un bloc, comme c'est, d'ailleurs, un seul moment, un moment héroïque de son histoire qui a donné à ce nom, pris à une petite rivière inconnue, une signification, une gloire, une vie. De ce pays avant tout secret, habité par des âmes secrètes, qui... [Lire la suite]

29 novembre 2020

L'ABBAYE DE SAINTE-CROIX DE TALMOND SAINT HILAIRE - DESCRIPTION

La vie chrétienne monastique est d’origine orientale, et ne fut introduite en Occident, qu'au commencement du Ve siècle. Dans nos contrées, ceux qui se réunirent dans une même habitation, pour s'astreindre à la vie conventuelle, obéirent à un supérieur qu ils se donnèrent et dont la nomination devait être confirmée par l'évêque de la province et ratifiée par le pape. Le travail assidu de ces moines, l'habile administration de leurs revenus, et leur adresse à attirer les donations, augmentèrent tellement les richesses, des abbayes,... [Lire la suite]
17 novembre 2020

Les Normands et la Bataille de Brillac 852 – 1035 charte de Geoffroy, vicomte de Thouars don de terre à Moutiers-sur-le-Lay

C’est particulièrement sur les bords des rivières que vécurent nos premiers pères dans un état de profonde misère. La demeure est une cavité naturelle, un abri sous roche, une caverne dont on défend l’entrée avec quelques blocs volumineux déplacés et remplacés en guise de porte. Dans de telles conditions, ils doivent soutenir des luttes terribles contre les animaux sauvages, contre les puissants de l’époque et contre un climat beaucoup plus froid qu’il ne l’est de nos jours. Une époque arrive ou la hache n’est plus un caillou, mais... [Lire la suite]
15 novembre 2020

Itinéraire de Napoléon 1er accompagné de l’impératrice Joséphine en Vendée - Les Essarts, Le général Louis-Armand de Lespinay

La ville de La Roche-sur-Yon a été créée par Napoléon 1er, empereur depuis sept jours, le 25 mai 1804. (5 prairial an 12) Il décide de transférer le chef-lieu de la Vendée à La Roche-sur-Yon au centre du département à la place de Fontenay le Comte et d'y fonder une ville nouvelle qui quelques mois plus tard sera dénommée Napoléon. Napoléon 1er approuve en janvier 1805 le plan de la nouvelle ville prévue pour 12 à 15 mille habitants élaboré par les ingénieurs des Ponts et Chaussées. Les ingénieurs civils des ponts et chaussées... [Lire la suite]
10 novembre 2020

Belleville sur Vie - Précis Historique sur l’ancienne église romane et du Bréviaire de Jeanne de Belleville

L’ancienne église de Belleville, dont on n'a pu sauver que les parties les plus intéressantes, consistant dans le portail extérieur et la première travée de sa nef, de l'imminente destruction dont elle était totalement menacée, présente, pour ce qui en reste debout tous les caractères de l'architecture de la fin du XIIe siècle ou du commencement du XIIIe. On y voit encore l'un des plus curieux et rares monuments de l'époque transitoire du roman au gothique, qu'on ait en Vendée.  C'était primitivement la chapelle d'un prieuré... [Lire la suite]