Photos liées au tag 'Vendée'

Voir toutes les photos
28 juin 2022

LE CHATEAU ET LES SEIGNEURS DE LA GARNACHE - MAISON DE ROHAN

Le château et la ville de la Garnache étaient situés à quatre ou cinq lieues de la mer. Le géographe Nicolas Tassin les a dessinés dans ses Plans et profils des villes et lieux considérables de France. On y voit que l'un et l'autre étaient entourés d'une même enceinte. Le château avait, de plus, son enceinte particulière inscrite dans la première, et était fortifié de tours et de courtines. Du côté de l'ouest, ses murs étaient baignés par un fossé qui faisait aussi le tour de la ville ; du côté opposé, l'enceinte plongeait dans un... [Lire la suite]

17 janvier 2022

Histoires de loups par A. BOUCHET, curé de Nesmy (Vendée)

Ma grand-mère paternelle, Rose Auré, née en 1847 à St-Malo-du-Bois (Les Epesses), et petite bergère de moutons vers 1860 à St-Malo et Chambretaud, évoquait les loups de son enfance. D'un pré à l'autre, bergers et bergères, sitôt aperçu le fauve par l'un d'entre eux, se criaient : « Au loup, au loup ! ». On rassemblait vite le troupeau dans un coin du pâtis, sous la garde du chien. Et les bergères, ajoutait ma grand-mère, « se défaisaient les cheveux, et les rejetaient sur leurs épaules » : cela faisait peur au loup, paraît-il !... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 décembre 2021

Les Coiffes et Bonnets du Poitou, leur disparition, ses causes

C'est après les guerres du premier empire que les coiffes et bonnets de lingerie blanche, ont commencé à faire leur apparition. A ses débuts, la coiffe était simplement faite en mousseline unie, pour les jeunes femmes et en nansouk garni pour les veuves ; les dentelles et les broderies n'étaient pas encore employées. Suivant les départements et même les petits pays, la forme de la coiffe était différente de nom et d'aspect, et l'on reconnaissait à première vue à la dimension de la coiffe, l'origine précise du celle qui la portait.... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 septembre 2021

Relation du passage de Bonaparte à Montaigu en 1808

Nous sommes au 8 août 1808, jour où l'Empereur, partant de Napoléon- Vendée, devait passer à Montaigu pour se rendre à Nantes. Depuis huit jours, tout était en émoi. Un M. Walsh, contrôleur des contributions indirectes, et son frère s'occupèrent des préparatifs avec un zèle soutenu, un goût exquis (1). Sur le pont Jalet un arc de triomphe portait cette inscription : «A Napoléon réparateur. » Le long de la maison du curé, qui domine la grande route, une colonne bien peinte retraçait les principales victoires de l'Empereur. Le... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 septembre 2021

ETUDE SUR L'ANCIENNETÉ DE LA FABRICATION DU VERRE EN POITOU.

CHAPITRE INDUSTRIE du verrier étant sœur de celle du potier, j'ai cru devoir réunir, dans un seul cadre, le résultat de mes recherches sur chacune d'elles. Ces recherches ne se sont pas étendues au-delà des limites d'une seule province ; mais les conséquences qui en découlent s'appliquent à la France tout entière. Le précédent travail a constaté quelle part revient au Poitou dans l'histoire de la céramique. Celui-ci montrera qu'il n'a pas été non plus étranger au développement de la verrerie française. Il fera voir les vitriarii... [Lire la suite]
04 août 2021

Découvrez la Sèvre Niortaise et ses paysages au fil de l'eau : Le château de la Tiffardière, son port et son écluse.

Plus de mille ans se sont écoulés sans que des faits historiques aient été mentionnés sur ce coteau de la Tiffardière où s'étaient installés des Taïfales (Tiffauges- Mauges) pendant la domination romaine. Quelle construction la féodalité éleva-t-elle là pour défendre la Sèvre et le gué qui la coupait et donnait communication avec Saint-Liguaire? Les incendies allumés au cours des luttes entre Guillaume VII, comte de Poitou, et Geoffroy Martel, comte d'Anjou, consumèrent-ils la Tiffardière en même temps que les châteaux de Magné,... [Lire la suite]

07 juillet 2021

Vendée - Proche de Puy du Fou, l’Histoire du Prieuré de Grammont - Une coutume du Moyen Age venue jusqu'à nous

À 9 km de Pouzauges et à 20 min du Puy du Fou, cet ancien monastère de l’ordre des Grandmontains est l'un des mieux conservés de France. Lorsque le Père Abbé de Grammont goûta pour la première fois sa récolte des fiefs de Grand'Ry, que le sieur de ce nom avait baillé à son monastère, il fit une légère grimace. Pour lui qui venait des coteaux ensoleillés du Bordelais, où les vins ont la douceur d'aubes printanières, il trouvait à celui-ci une acidité qui ne flattait guère son palais. Aussi, comme il était en commerce avec les... [Lire la suite]
11 février 2021

RAPPORT de Faurès, vice-président de la commission militaire, à Fontenay-le-Peuple, par Lequinio, représentant du peuple.

RAPPORT de Faurès, gendarme national de la commune de Xantes, créé vice-président de la commission militaire, à Fontenay-le-Peuple, par Lequinio, représentant du peuple. En peu de mots, voici mon opinion sur la guerre de la Vendée et sur la non destruction des rebelles. Depuis environ cinq mois, personne n'ignore que ce malheureux pays ayant été le théâtre de la plus atroce des guerres, depuis l'an dernier, les patriotes de l'un et l'autre sexe des communes insurgées furent obligés de se réfugier, soit aux Sables, soit à Luçon,... [Lire la suite]
08 février 2021

La mémoire des pierres : Menhirs du Château-des-Roches-Baritaud, Ferdinand Bandry et Paul Marchegay

Paul-Alexandre Marchegay naquit tout près d'ici, à Lousigny, commune de Saint-Germain-de-Prinçay, le 10 juillet 1812. En 1823, il obtenait le 2ème prix d'histoire au concours général des collèges de Paris.  Licencié en droit en 1835, puis pensionnaire de l’école des Chartes, il fut reçu archiviste paléographe en 1838 et attaché jusqu'en 1841 aux travaux de la Bibliothèque royale.  Il devint alors archiviste du département de Maine-et-Loire et publia les deux premiers volumes de ses Archives d’Anjou qui, en 1844 et 1850,... [Lire la suite]
01 février 2021

Au château d’Ardelay et dans les paroisses alentours sonnent le tocsin, la colonne de Grignon rejoint celle de Amey aux Herbiers

Le 12 (31 Janvier), la scène augmente d’horreurs, le général Grignon part avec sa colonne, incendie tous les villages, toutes les métairies, depuis la Flocelière jusqu’aux Herbiers, dans une distance de proche de trois lieues, ou rien n’est épargné, les hommes, les femmes, les enfans même à la mamelle, les femmes enceintes, tout périt par les mains de sa colonne ; envain de malheureux patriotes, leurs certificats de civisme à la mains, demandèrent la vie à ces forcenés ; ils ne sont pas écoutés ; on les égorge. Pour... [Lire la suite]