31 janvier 2022

Église Saint-Étienne d'Ars-en-Ré ; Louis 1er de la Trémoïlle, Comte de Benon, seigneur de Sully, des îles de Ré et de Marans

Le littoral de l'îlot de Saint-Martin n'a pas été profondément modifié depuis le IIe siècle avant notre ère, sauf en ce qui concerne ses extrémités occidentale et orientale. Sa côte « sauvage » a continué de reculer, non plus à cause de transgressions, mais par l'érosion produite par les eaux et les vents sur les rives battues, relativement friables et restées longtemps sans aucune défense artificielle. La sédimentation, par le jeu du transport des matériaux meubles, par leur dépôt sélectif, par leur pénétration dans les... [Lire la suite]

16 août 2021

1435 Entretien du Marais Poitevin, procès entre l'abbaye de l'Absie et l'évêque de Maillezais devant le Parlement de Poitiers

Pendant un demi-siècle, on ne trouve plus trace de nouveaux travaux. Les œuvres exécutées au XIIIe siècle avaient été bien conçues. Il suffisait de les entretenir pour en assurer la conservation, puisque certains de ces canaux, tels que l'Achenal-le-Roi, l'achenal des Cinq-Abbés, devaient garder jusqu'à nos jours leur tracé primitif. Mais pour que le système tout entier de canaux et de digues pût atteindre la même longévité, il eût fallu que des circonstances malheureuses ne vinssent pas s'y opposer. Les causes extérieures qui... [Lire la suite]
30 juillet 2021

L'ABBAYE DE LA GRAINETIERE AU FIL DES CHARTES (13EME SIËCLE)

Cette étude est extraite de notre mémoire de maitrise (1979, Poitiers) qui consistait en l 'édition des chartes de l 'abbaye de la Grainetière des origines (vers 1130) au passage de Bertrand de Goth, archevêque de Bordeaux (1305) qui, quelques mois plus tard, deviendra pape sous le nom de Clément V et sera le premier à s'établir à Avignon. Il nous faut d'ores et déjà signaler que ce monastère, qui a retrouvé vie depuis trois ans grâce aux moines de Croixrault, se situe près des Herbiers, sur l 'ancienne commune d'Ardelay, non loin... [Lire la suite]
08 décembre 2020

L'abbaye Notre-Dame-de-Ré, Savary de Mauléon, Amable du Bois - Notice sur les Chartes Seigneuriales de l’Ile de Ré

Dans le Golfe des Santons, pendant tout le moyen âge, les habitants de l'île de Ré jouirent de privilèges spéciaux, concédés par leurs seigneurs, dans le but de les engager à ne pas abandonner l'île, bien qu'elle fût, à mainte reprise, dévastée soit par les inondations de l'Océan, soit par la piraterie des Normands et Anglais. Au début, ces privilèges existèrent à l'état d'usages dans la coutume locale; plus tard, afin d'éviter les contestations entre les seigneurs et leurs sujets, ils furent consignés par écrit dans des chartes... [Lire la suite]
15 novembre 2020

Les Archives départementales de la Vendée ARCHIVES ANTÉRIEURES A 1790.

Les Archives départementales de la Vendée, comme celles des autres départements de France, sont créées par la loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796). Cette loi prescrit le dépôt, au chef-lieu de département, des archives jusqu'alors rassemblées dans les chefs-lieux des districts, eux-mêmes supprimés le 5 fructidor an III (22 août 1795). Elle représente l'histoire de la Vendée sur plus de 900 ans. Leur rôle est de classer, inventorier, rénover, valoriser et communiquer celles-ci.   Louis-Marie Filaudeau , archiviste de la... [Lire la suite]
07 novembre 2020

Château des Essarts – Complainte Véridique du Compère Guillery, Capitaine des voleurs du Bas-Poitou

Lorsque la guerre des trois Henri fut terminée et que Henri IV fut reconnu roi de France et de Navarre, trois frères, connus sous le surnom de Guilleri (3), originaires d'une noble famille de Bretagne, qui avaient servi avec distinction le duc de Mercœur, se retirèrent alors dans un bois près des Essarts, en Bas-Poitou. Ce bois, d'après la tradition, ne serait pas la forêt même des Essarts, mais une autre forêt voisine, dépendance du Bois-Potuyau, dans la commune de La Merlatière. Il y existe encore des salles basses auxquelles on... [Lire la suite]

24 octobre 2020

L’histoire en 360 - Eglise Saint Nicolas et les Vestiges du château de Chaize le Vicomte, Aimery IV, vicomte de Thouars

Bâtie sur un rocher, cette église en granit de style roman poitevin fut construite par Aimery IV, vicomte de Thouars entre 1080 et 1099 et donné aux moines de Saumur.  Pour l’époque c’est un chantier colossal. Maîtres d’œuvres carriers, maçons, charpentiers et sculpteurs manient le granit de La Chaize pour réaliser cet édifice, long de plus de 60 mètres. En 1087, l’église est agrémentée d’un prieuré ; elle est dédiée à Saint Nicolas en 1091. Le nom « La Chaize-le-Vicomte » (« Casa Vicecomitis » en... [Lire la suite]
09 octobre 2020

Portereaux, les portes du Marais Poitevin face à la mer- Porte du canal du Clain ou des Grands Greniers

 Afin de réglementer le cours de l'eau dans les achenaux, on se servait de portes mobiles qui affectaient probablement la forme d'une vanne qu'on abaissait ou qu'on relevait pour fermer ou ouvrir le passage. Chaque canal possède à son embouchure une porte ou écluse, ouvrage en maçonnerie et en bois dont l’existence est attestée dès le Moyen Âge : en 1217 déjà, une telle porte (ou « portereau » - porterellumen latin) est mentionnée dans l’acte d’autorisation de creusement du canal des Cinq-Abbés, accordée par... [Lire la suite]
08 octobre 2020

Les anciennes voies de communications dans le Marais Poitevin

Les droits seigneuriaux levés sur les voies publiques reposaient sur le même principe d'entretien. C'est pour subvenir aux frais des réparations qu'on levait un péage permanent (1) ou temporaire (2) sur les chaussées, les bots et les ponts, et qu'on percevait un droit de passage sur les rivières où un bac se tenait constamment à la disposition des voyageurs (3).   Dans le dédale de chaussées, de digues et de bots qui servaient à la circulation, il est difficile de retrouver le tracé des chemins de grande communication qui... [Lire la suite]
07 octobre 2020

Le creusement de l'Achenal-le-Roi en 1283 fut la dernière entreprise du XIIIe siècle. Abbaye Saint-Michel-en-l'Herm

Après l'achèvement de ce canal, qui côtoyait les marais du nord de la Sèvre sur une longueur de cinq lieues, les dessiccateurs bas-poitevins s'arrêtèrent, jugeant leur œuvre terminée. Désormais la période de luttes avait pris fin les eaux ne stagnaient plus comme autrefois entre les coteaux et les îles, mais s'écoulaient avec lenteur entre les bords des achenaux vers les rivières ou vers la mer. Leur retrait avait découvert une immense étendue de terrain qu'il suffisait de cultiver pour obtenir les mêmes produits que dans la... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,