18 décembre 2021

Des Séjours de Henri de Navarre (Henri IV) à La Rochelle.

Le VIIIe volume des Lettres de Henri IV, publiées dans la collection des documents inédits contient un supplément aux tomes antérieurs. Les lettres supplémentaires écrites de la Rochelle surtout dans la partie afférente au premier volume sont beaucoup plus nombreuses que celles insérées dans la publication principale. En les parcourant je ne pouvais m'empécher de penser à l'avidité avec laquelle les aurait lues un érudit que nous regretterons longtemps, M. Jourdan pour son livre souvent projeté de Henri IV à la Rochelle. Je ne crois... [Lire la suite]

12 décembre 2021

1586 Les Conférences de Saint-Brice (Charente) entre Henri IV et Catherine de Médicis

Il n’y a peut-être pas d’évènement historique, autre que ces conférences, dont les auteurs de l’histoire de France et les chroniqueurs des trois provinces d’Angoumois, Poitou et Saintonge, aient parlé avec une plus grande impartialité ; mais, chose éminemment regrettable, tandis que la plupart de ces auteurs se bornaient à une brève narration de cet évènement, les autres tronquaient l’ordre des faits, ne parlaient que d’une partie, soit du commencement, soit de la fin des conférences, donnaient des dates erronées ou n’en... [Lire la suite]
11 décembre 2021

Le régiment Royal-Niort créé par Louis XIII par lettres patentes prises au Siège de Saint-Jean-d'Angély le 26 juin 1621.

La ville de Niort possédait une milice bourgeoise depuis 1572, organisée par le comte de Lude, peu après la Saint-Barthélemy. À la suite de la révolte de certains protestants de l'ouest contre l'avis de la noblesse protestante, Louis XIII se met en route vers le Poitou le 24 mai 1621 traverse la ville de Niort pour aller investir Saint-Jean-d'Angely Les bourgeois s'empressent de former un détachement de milice niortaise qui brigue l'honneur d'accompagner et d'assister le roi dans sa sanglante expédition. Cette milice, composée de... [Lire la suite]
04 décembre 2021

Les flibustiers de l'île de la Tortue (Saint-Domingue) - Bégon à Rochefort 1694

Le cardinal de Richelieu fut sans contredit l'un des hommes qui sentirent le mieux combien était important pour notre gloire nationale l'entretien d'une marine. Il avait apprécié tout le parti qu'on pouvait tirer des colonies, et son génie avait su entraîner Louis XIII dans le dessein de balancer la puissance espagnole sur les mers des Indes. Les origines de nos établissements à Saint-Domingue (alors appelé Hispaniola) sont modestes ; les premiers Français qui s'y installèrent furent des aventuriers connus sous la dénomination de... [Lire la suite]
15 octobre 2021

AOUT 1372 - Bataille de Soubise, en Saintonge, Bertrand Du Guesclin emmène son prisonnier le captal de Buch à La Rochelle

La bataille de Soubise, en Saintonge, qui se déroula le 23 août 1372 fut le dernier combat de Jean III de Grailly, le célèbre captal de Buch, qui paya sa fidélité à Edouard III et à Edouard de Woodstock (le fameux Prince Noir)   Charles envoya dans nos contrées le connétable Bertrand Duguesclin et fit demander de nouveaux secours au roi de Castille. Pendant ce temps, les capitaines qui étaient encore à La Rochelle ne savaient quel parti prendre, car ils se défiaient beaucoup des Rochelais. Enfin ils se décidèrent à laisser... [Lire la suite]
29 août 2021

Time Travel 1346 - La chevauchée de Lancastre, comte de Derby dans la Saintonge, Aunis et Poitou

Mon intention est d'établir, d'une manière générale, que le seul fait d'armes de quelque importance qui ait occupé Derby, après la bataille d'Auberoche et avant l'entrée des Anglais dans La Réole, consiste dans le siège et la prise de Monségur, et que, par conséquent, tout ce que raconte Froissart touchant Sainte-Bazeille, la Roche-Million, Aiguillon et Segrat ou Ségart, appartient à une époque postérieure à l'entrée de Derby dans la ville de La Réole. Pour Castel-Sagrat, j'entre en discussion immédiatement. Entr'autres documents... [Lire la suite]

28 juillet 2021

Septembre 1912 - Les Grandes Manoeuvres Militaires de l’Ouest sous le commandement de Joffre (Gare l'Ile-Bouchard)

Les grandes manœuvres désignent des exercices militaires concernant des effectifs importants. Aux différentes époques, les grandes manœuvres sont l'occasion de tester l'entraînement des troupes et des états-majors, de tester les règlements d'emploi et le nouveau matériel, mais aussi de montrer la puissance de la force militaire organisatrice aux autres États, représentés par des attachés militaires ainsi que par des journalistes. Le plus souvent, ces grandes manœuvres sont organisées autour de la reconstitution de l'affrontement... [Lire la suite]
17 septembre 2020

Éléonore d’Aquitaine, Richard Cœur de Lion et Le prieuré de Saint-Bibien d'Argenson - Chartes de l’abbaye de Fontevraud

Avec l'établissement du régime féodal, un lien de plus en plus serré s'établit entre les seigneurs et la forêt, à tel point qu'il suffisait d'être un justicier de certaine classe pour avoir droit à la forêt; à tel point aussi que les seigneurs confisquèrent même parfois à leur profit les droits d'usage, et que, quand ils venaient à les confirmer entre les mains des usagers, ils semblaient octroyer de nouveaux droits. Détenteurs de tout le domaine public dans le sud-ouest de la France, les ducs d'Aquitaine eurent dès les temps les... [Lire la suite]
17 août 2020

AUNIS (Pays du Pagus Alnisus, Alienensis, Alniensis).

Ancien pays de la France, dont la capitale fut d'abord Chatel-Aillon, puis la Rochelle il était compris entre la Sèvre et la Charente borné au Nord par le Poitou, au Sud par le pays de Brouage et la Saintonge, à l'Ouest par l'Océan, à l'Est encore par la Saintonge.  On a beaucoup discuté sur l'origine de ce nom d'Aunis que l'on rencontre pour la première fois à la fin du VIIIe siècle. L'opinion la plus vraisemblable est celle qui le rapproche du nom de sa capitale: Castrum qui vocatur Allionis (Chatel-Aillon). Il n'existe... [Lire la suite]
31 juillet 2020

1372 Guerre de cent-Ans - les jeux des chevaliers pendant la campagne de Philippe le Hardi - Poitou, Angoumois, Aunis, Saintonge

Lorsque le roi Charles V eut décidé la guerre contre les Anglais, et résolu de les chasser des provinces qu'ils occupaient en Poitou, en Aquitaine, dans l'Aunis, la Saintonge, etc., Philippe-le-Hardi, duc de Bourgogne, qui avait contracté l'engagement de l'aider de toutes ses forces, partit le 15 juillet du château de Montbard (1), l'une de ses résidences au duché, pour prendre les derniers ordres de son frère. Il arriva le samedi 24 à Vincennes, et passa une dizaine de jours avec le roi. Aout 1372. Il en repartit le mercredi 4... [Lire la suite]