10 septembre 2018

Ordres de Chevalerie Haut Moyen-Âge - Moyen Âge classique

ORDRE DU CHENE, en Navarre. Gratias Ximénès institua cet ordre en 722, parce qu'il avait cru voir au-dessus d'un chêne une croix adorée par des anges, et que ce signe enflammant son courage, l'avait fait triompher des Maures. On ne trouve plus de trace de celle institution après les changements arrivés dans le royaume de Navarre. Le signe,  se portait sur un habit Blanc. ORDRE DU DOGE, à Venise. On ne connaît ni la date de fondation, ni le sort de cet ordre. ORDRE DE LA. GENETTE, en France. Charles Martel ayant gagné, près de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 septembre 2018

Livre nommé Ordre de chevalerie : ORDRE DE LA TABLE- RONDE

Classement par date de création ORDRE DE SAINT-ANTOINE, en Éthiopie. Cet ordre religieux et militaire fut institué, en 570, par- l'empereur Jean-le-Saint, pour affermir son trône et s'opposer aux vexations des Infidèles. Les chevaliers devaient avoir fait neuf campagnes, et jurer de défendre la religion et l'Etat. On ne connait pas le sort de cette institution. La décoration, se portait sur le manteau. ORDRE DE LA SAINTE-AMPOULE ou DE SAINT-REMI, en France. En 496, Clovis, ayant gagné la bataille de Tolbiac, se fit baptiser à... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 août 2018

expo - La chevalerie du roi René d'Anjou - Ordre de Saint-Michel et Armorial de l’Ordre du Croissant

Ordre du Croissant Deux Siciles Il fut institué à Messine en 1268 par Charles d’Anjou frère du roy Saint Louis, en mémoire de la bataille gagnée près de Tagliacozzo sur Conradin son compétiteur au royaume de Naples.   Un croissant d’or ornait le collier avec la devis Donec totum impleat orbem   Ordre Militaire du Croissant France Institué le 11 avril 1448 par René premier, Duc d’Anjou, Roy de SICILE, Duc de Lorraine et de Bar, Comte de Provence, pour les gentihommes de sa Cour. L’ordre comprenait des sénateurs, des... [Lire la suite]
11 mai 2018

L’Ordre de chevalerie du Silence et de l’Epée des Lusignan du royaume de Chypre

Gui de Lusignan ayant acheté l’an 1192, l’Isle de Chypre, de Richard 1 Cœur de Lion, roi d’Angleterre, institua cet ordre, dont le collier était composé de cordons ronds de soie blanche, liés en laqs d’amour entre-lassés de lettre S, formées d’or. Au bout du collier pendait un ovale, ou était une épée, ayant la lame émaillée d’argent, la garde croisetée et fleurdelisée d’or, et pour devise Sécuritas Regni. En quittant la Palestine, l’an 1193, pour prendre possession de Chypre, sa nouvelle principauté, Guy emmena trois cents... [Lire la suite]
10 mars 2018

Ordre de Chevalerie - Ordre du Croissant ; Los en Croissant, Roy René d'Anjou

Premier Ordre du Croissant (1268) Un premier ordre du Croissant fut créé à Messine, en 1268, par Charles d'Anjou, frère du roi de France Louis IX, en mémoire de la bataille du lac Ficin, dans la plaine de Tagliacozzo, près de l'Aquila, où il vainquit et fit prisonnier Conradin, petit-fils de l'empereur Frédéric II. Il le conféra aux gentilshommes et princes allemands qui l'avaient secondé dans cette guerre, et à plusieurs autres seigneurs qu'il désirait attacher à sa cause. Les chevaliers devaient justifier de quatre degrés de... [Lire la suite]
17 février 2018

Ordre de Mélusine – Chevalerie d’Honneur de la Maison Lusignan

Ordre de Mélusine – Chevalerie d’Honneur de son Altesse Marie de Lusignan Princesse de Chypre, de Jérusalem et d’Arménie Baudouin IV meurt , le 16 mars 1185, et son fils Baudouin V, qui succède à l’âge de sept ans, est aussi emporté par la lèpre l’année suivante. Le sceptre passe alors dans les mains de Guy, son beau-père. La reine Sibylle est aussitôt assiégée d’une foule de courtisans jaloux et  ambitieux qui ne peuvent voir à leur tête un chef qui n’est pas, disent-ils, de sang royal. La reine annonce son intention de se... [Lire la suite]

02 février 2018

L'ordre de Saint-Michel - Ordre de Chevalerie

L'ordre de Saint-Michel fut fondé par le roi Louis XI, le Ier août 1468. Il eut sous ce monarque un caractère presque exclusivement religieux : c'était l'ordre de l'Archange Saint-Michel, le grand victorieux. L'admission y était des plus difficiles, le nombre des chevaliers ne devait pas dépasser trente-six ; aussi les princes étrangers, les rois eux-mêmes, considéraient-ils comme un grand honneur d'y être admis. Louis XI nomma d'abord quinze chevaliers parmi lesquels nous trouvons, pour la province du Poitou, Louis de Beaumont,... [Lire la suite]
25 janvier 2018

Sainte Catherine d'Alexandrie

Sainte Catherine d'Alexandrie (ou Aicatherine) a été le fille du gouverneur d'Alexandrie d'Égypte, Constus (ou Cestus), pendant le règne de l'empereur Maximinus (305-313). Sainte des jeunes filles, aussi, et la patronne des soldats et des captifs. Catherine naquit à Alexandrie vers 290, d'une famille de première noblesse. Fille du roi Coste, fut instruite dès son enfance dans tous les arts libéraux. Jeune aristocrate de 18 ans, d'une rare beauté, elle entra en conflit avec l'empereur romain Maxence (Marcus Aurelius Valerius... [Lire la suite]
28 octobre 2017

Toussaint-Guillaume Picquet de La Motte, officier de marine français

Toussaint-Guillaume Picquet de La Motte Jean Guillaume Toussaint Picquet de La Motte, dit La Motte-Picquet, né le 1er novembre 1720 à Rennes (Ille-et-Vilaine), est un officier de marine français du XVIIIe siècle. Au cours d'une carrière de plus de cinquante ans, sous les règnes de Louis XV et Louis XVI, il prit part à 28 campagnes, notamment pendant la guerre de Sept Ans et la guerre d'indépendance des États-Unis. Respecté et craint par ses adversaires, il n'hésitait pas à engager le combat avec des forces bien inférieures.... [Lire la suite]
15 octobre 2017

Le décret la convention nationale 28 juillet 1793 restitution de l'Ordre de St Louis et autres ordres royaux

Le décret la convention nationale 28 juillet 1793 fait obligation aux titulaires de l'Ordre de St Louis (et autres ordres royaux) de rapporter leur croix et leur brevet.   Du 28 juillet 1793, l’an second de la République Française. Qui ordonne à ceux qui possèdent des Croix dites de Saint-Louis et de tout autre ordre Royaliste, de les déposer à leur Municipalité, ainsi que leurs Brevets avant le 10 août, sous peine d'être "suspect" donc emprisonné voire exécuté. L'ordre de Saint Louis fut supprimé, le 15 octobre 1793, par... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,