30 mai 2020

Résumé historique des origines et de la formation du Marais Poitevin - L'histoire de la mer à Niort, dans l'antiquité romaine

Le Marais Poitevin est cette région basse qui s'intercale entre les plaines de Vendée au nord, la plaine de Niort au nord-est et à l'est, et les Bois d'Aunis au sud. Il affecte vaguement la forme triangulaire. Sa base, parallèle à la côte mesure 34 kilomètres depuis Esnandes (Charente-Inférieure) jusqu'à Longeville (Vendée) ; sa pointe, tournée à l'est, arrive jusqu'à Coulon, où elle se confond avec la vallée de la Sèvre Niortaise. Il a une profondeur d'environ 36 kilomètres depuis Coulon jusqu'à l'Anse de l'Aiguillon. Sa... [Lire la suite]

26 mai 2020

Chronique de Maillezais- 1236 des croisés attaquent l’abbaye.

En 1236, on voulut massacrer les Juifs de Niort; mais ces malheureux ayant évité le péril par la courageuse résistance qu'ils surent opposer à leurs ennemis les prétendus croisés, qui n'étaient sans doute que des voleurs, décidèrent qu'il fallait marcher sur Maillezais, le prendre, s'en faire un asile et de là porter ses ravages dans tous tes environs.  L'abbé Raynald, instruit de ces projets, envoya vers ces brigands son charitin, son bibliothécaire, frère Radulphe et frère Guillaume, pour les avertir de renoncer à leurs... [Lire la suite]
24 mai 2020

Vouvant 1588 au temps des guerres de Religion – Le seigneur de Malicorne gouverneur du Poitou

Au temps des guerres de religion, Vouvant tint pour les catholiques. Les seigneurs de la Trimouille et la Boulaye se présentèrent à la tête d'un parti protestant devant la ville, et attaquèrent deux des portes; repoussés une première fois ils tentèrent de mettre le feu, avant de tenter une escalade en plein jour, mais le comte de Malicorne qui commandait les assiégés; soutint l'assaut et les obligea à se retirer, laissant 200 morts sur le terrain. Jean de Chourses (seigneur de Malicorne et gouverneur du Poitou de 1585 à 1603). ... [Lire la suite]
26 avril 2020

SAVARY DE MAULÉON ou LA RÉUNION DU POITOU A L'UNITÉ FRANÇAISE (Time Travel)

  Plus de six siècles et demi se sont écoulés depuis la réunion de notre province à la monarchie capétienne, c'est-à-dire à l'unité nationale. Les bienfaits de cet heureux événement dont nous jouissons depuis tant de générations ont fait oublier les misères endurées par les Poitevins durant la période de conquête et d'assimilation. Réuni pacifiquement une première fois à la couronne par le mariage de Louis VII et d'Aliénor, le Poitou n'avait pas tardé à en être détaché par ce fatal et impolitique divorce dont les conséquences... [Lire la suite]
23 avril 2020

Etude des Chartes Communales de Poitiers et les Etablissements De Rouen d’Aliénor d’Aquitaine.

(Les Temps d'Aénor- Donjon de Niort Portus Niortensis) La plus ancienne charte communale de Poitiers que nous connaissions est celle qui a été donnée en 1199 par Aliénor d'Aquitaine, en même temps qu'une charte de privilèges. Elles n'ont été jusqu'ici, ni l'une ni l'autre, publiées avec une parfaite exactitude, même dans l'ouvrage de Giry sur les Etablissements de Rouen. Aussi croyons-nous utile d'en donner une édition critique.   I. CHARTE DE PRIVILÈGES DONNÉE PAR ALIÉNOR D'AQUITAINE  AUX HABITANTS DE POITIERS. Niort,... [Lire la suite]
14 avril 2020

Brigandage en Poitou de Guillaume l'Archevêque, seigneur de Parthenay et Hugues de la Marche, comte de Lusignan.

Henri III d’Angleterre fils du roi Jean sans Terre d'Angleterre et d'Isabelle d'Angoulême monta sur le trône en 1216 à l'âge de neuf ans. Le début de son règne fut dominé par ses conseillers Hubert de Burgh et Pierre des Roches.  Comme le roi était encore jeune, la régence échut au comte de Pembroke (1216-1232). Le Poitou convoitée par le roi de France et que ne pouvait défendre le roi d'Angleterre, trop occupé dans son île à résister à ses barons. La sécurité n'existait donc nulle part ; Guillaume l'Archevêque, seigneur de... [Lire la suite]

05 avril 2020

JUSTICE DE POITOU. L'ancienne sénéchaussée de Poitou

L'ancienne sénéchaussée de Poitou contenoit autrefois toute la province, et n'avoit point d'autres bornes que les limites d'icelle. Le sénéchal de robe courte avoit plusieurs lieutenants : le premier, au principal siège qui est Poitiers, que l'on a toujours appelé le lieutenant-général de Poitou ; les autres, aux sièges de Châtellerault, Montmorillon, Civray, Lusignan, Saint-Maixent, Fontenay et Niort. De cette ancienne sénéchaussée on a tiré quatre petites, en différents temps : deux de robe courte, qui sont Châtellerault et... [Lire la suite]
16 mars 2020

Fontenay le Comte – Terrasse du parc Baron - Panoramique du Temps - Alphonse de Poitiers maître du Poitou

  Alphonse, frère de Louis IX, avait reçu en apanage le comté de Poitou. L'investiture eut lieu à Saumur, le 24 juin 1241. Puis les princes vinrent à Poitiers. Le comte Alphonse confirma la commune, prit possession de son nouveau domaine et reçut l'hommage des vassaux. Un seul, mais le plus puissant, Hugues de Lusignan, marchanda sa soumission. Pendant quinze jours, le roi dut négocier avec lui. Une convention fut enfin signée à Poitiers (juillet 1241). Après le départ du roi, le sire de Lusignan, comte de la Marche, qui... [Lire la suite]
15 mars 2020

Le Château de Villiers en Plaine dans le temps - octobre 1372 Duguesclin guerroyant dans la contrée

Situé dans la plaine de Niort, Villiers-en-Plaine est un village dont l’histoire témoigne de nombreuses péripéties.  A l’origine, Villac était une cité lacustre implantée sur les rives d’un lac disparu vers 1350. Au Moyen Age, elle prend le nom de Villiers pour devenir au XVIe s. Villiers-en-Plaine. Le château féodal est érigé au IXe siècle  par les envahisseurs normands débarqués de l’ile de Maillezais, devenus seigneurs de la localité. En 1242, à l'époque de la bataille de Taillebourg, le castellum de ... [Lire la suite]
12 mars 2020

Marais Poitevin - Port de Maillé en Aunis, Vers 1156 discussion entre Guillaume de Clervaux et Gaudin, abbé de Maillezais.

Vers 1156 discussion entre Guillaume de Clervaux et Gaudin, abbé de Maillezais, au sujet de quelques droits temporels sur le port de Maillé en Aunis. L'abbé prétendait que les fils de Guillaume y avaient exercé des ravages, enlevé et tué quelques hommes, et pour comble d'insultes ils avaient, disait-on, refusé de se présenter devant sa justice. Alors Guillaume et ses fils furent frappés d'anathème par l'archevêque de Bordeaux, légal du pape Chalo, évêque de Poitiers, ayant été nommé juge dans cette affaire, Guillaume refusa sa... [Lire la suite]