15 juillet 2021

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière à Fontenay le Comte, le jeu de Paume dans l’Ouest

Il y a quelques années encore, tous les biographes de Molière en étaient à croire et à écrire que Molière, en ses pérégrinations provinciales, avait fait un séjour unique dans les principales villes de l'ouest de la France. On parlait de « son voyage » à Nantes, à Fontenay-le-Comte, à Angers (?), à Poitiers (?), à Bordeaux (?); encore en parlait -on sous forme dubitative et hypothétique , surtout pour ces trois dernières villes, où nul document d' archives n'avait positivement révélé ou fait pressentir la présence de Molière . L’... [Lire la suite]

10 juillet 2021

Le Guet, l’arrière-Guet et la Garde en Poitou pendant la Guerre de Cent-Ans

Dès le début du régime féodal, il fallut organiser la garde dans les châteaux, refuges des populations contre les bandes armées. Elle fut concurremment assurée par des nobles et des manants. Le service des roturiers, très différent du service vassalique, est connu sous le nom de guet. Très vivante au XIe siècle, l'institution du guet était encore strictement observée dans la première moitié du XII" siècle. Elle déclina progressivement quand les efforts conjugués de la royauté et de l'Eglise, pour faire respecter la prohibition des... [Lire la suite]
09 juillet 2021

Jeanne Chabot -Jean de Chambes, seigneur de Montsoreau et d'Argenton, chambellan des rois de France Charles VII et Louis XI

Jean de Chambes, seigneur de Montsoreau, né vers 1400 ou 1410, suivant Vallet de Viriville (Article de la Nouvelle Biographie .Générale). avait épousé, par contrat daté de Saumur, le 17 mars 1446, Jeanne Chabot, fille de Thibaut IX, seigneur de la Grève et de Montsoreau, et de Brunissende d'Argenton. Lors du mariage, l'Amiral de France, Prégent de Coitivy, et le Seigneur de Gonnort, Perceval Chabot, sont parmi les témoins de la mariée. Jean de Chambes est membre du Conseil privé du roi Charles VII. Il mena à bien de nombreuses... [Lire la suite]
01 avril 2021

États du Poitou convoqués à Saumur par le dauphin, au mois de juin 1417

Par lettres royales du 13 avril 1417, Charles, duc de Touraine, fut investi du titre de dauphin et du gouvernement du dauphiné. Le 29 avril 1417, Louis II, duc d'Anjou et roi de Sicile, mourut en son château d'Angers. Ce prince était âgé seulement de quarante ans et succombait à une pénible maladie Le 17 mai 1417, le prince Charles, déjà duc de Touraine et dauphin, reçut par lettres royales le duché de Berry, ainsi que le comté de Poitou, pour les tenir, l'un et l'autre, en pairie. Il est nommé lieutenant-général du royaume,... [Lire la suite]
30 mars 2021

Niort le 21 septembre 1418, le dauphin Charles institut par une lettre la translation du Parlement royal à Poitiers

La guerre civile des Armagnacs et des Bourguignons qui sévissait alors, ne justifiait que trop bien ces précautions. Comme le duc de Berry était un des principaux chefs du parti Armagnac, le roi Charles VI ordonna la confiscation de son comté de Poitou. Le sire de Heilly, envoyé à cet effet, se présenta devant Poitiers, au mois de janvier 1412. Casin de Séramvilliers, qui y commandait au nom du duc de Berry, se rendit, et lui livra la ville sans résistance (2). Les bourgeois s'empressèrent d'obtenir du roi, par le sire de Heilly,... [Lire la suite]
09 mars 2021

Charles VII dans la vicomté de Châtellerault, conflit ouvert entre Georges de La Trémoïlle et son rival Arthur de Richemont

Si le Poitou lui-même est à l'abri de la guerre franco-anglaise, il connaît cependant une situation fort trouble du fait du conflit ouvert entre Georges de La Trémoïlle et son rival Arthur de Richemont  fortement installé dans ses places de Parthenay et de Fontenay-le-Comte, et du fait des pillards qui mettent le pays en coupe réglée.   Les difficultés financières des années 1420 ont amené le roi à aliéner une grande partie du domaine royal en Poitou.   Il a dû céder Montreuil-Bonnin à l'Ecossais Laurent... [Lire la suite]

07 mars 2021

Le Pont Henri IV de Châtellerault, monument Historique du XVIe siècle.

Les monuments anciens, consacrés à un usage public, doivent être envisagés sous divers aspects dont l'ensemble, réuni, condensé et soumis à une étude approfondie, conduit à des déductions profitables à la vérité. Et les faits sont d'autant plus certains qu'ils sont justifiés par des textes contemporains dont l'authenticité défie la critique. Tout d'abord il convient d'étudier ces monuments au point de vue de leur forme et de leurs dispositions architecturales appliquées à l'usage, aux besoins et à la destination auxquels ils... [Lire la suite]
18 février 2021

A Niort en 1221, Don de Savary de Mauléon aux Templiers Pélerin de Pouzauges en la mémoire du père de Belle Assez sa femme

Pierre Alon de Pouzauges, seigneur de la Roche-Loubet (Bourg Loubet), seigneur de Pareds (père de Belle Assez) (D. F., vol. LII, d'après l'orig. jadis scellé aux Arch. M Temple de Mauléon.) Avril 1221. Que geruntur in tempore ne labantur cum tempore poni solent in voce testium et scripture memorié comendari. Noverint ergo tam presentes quam futuri presentem cartulam inspecturi quod ego Savaricus de Malo Leone, dominus Alperusiensis, pro salute animarum domini P. de Alperusio et domini Willelmi de Canta Merula defunctorum, atque.... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 janvier 2021

Vieux château de MORTAGNE pendant la Guerre de Vendée - Louis Sapinaud de La Verrie

Le 11 mars le tocsin sonnait un peu partout au clocher des églises du bocage. 12 mars 1793, soulèvement de Saint Florent le Vieil. 14 mars, le chevalier Louis Sapinaud de la Verrie, 1er chef de division de l'Armée du Centre, bat les garnisons de Tiffauges et des Herbiers et leur enlève 3 pièces de canon ; il établit son quartier général à l'Herbergement de l'Oie.  Mortagne, ville républicaine, est prise par Sapinaud de Boishuguet.Elle devient siège de l’artillerie vendéenne dirigée par MARIGNY, rassemblée sur la place du... [Lire la suite]
15 janvier 2021

Le 15 Janvier 1794, de Saumur, le général Turreau organise la promenade des colonnes infernales pour détruire la Vendée

ARMÉE DE L’OUEST : Quartier général : Nantes. Louis Marie Turreau Général en Chef de l'Armée de l'Ouest (26 décembre 1793-18 mai 1794). Le général Turreau, nommé, par décret du 27 novembre, général en chef de l’armée de l’Ouest, arriva le 17 décembre à Angers. Marceau l’avisa le 22, que l’armée allait donner le coup de grâce aux Vendéens à Savenay, en le priant de venir se faire reconnaître devant l’ennemi. Mais Turreau ne rejoignit Nantes que le 29 ;  le 30, Kléber lui présentait un mémoire sur les moyens à employer pour... [Lire la suite]