24 août 2020

Système de défense de la Baie de l'Aiguillon sur la commune de Charron

L'aspect actuel de la baie de l'Aiguillon résulte des endigages successifs qui, du moyen âge à 1965 ont isolé près de 100 000 hectares de l'ancien Golfe des Pictons pour créer le marais Poitevin. Dès 1199, l’abbaye de Moreilles entreprend de mettre en valeur les marais qu’elle possède autour des anciennes îles de Moreilles et Chaillé-les-Marais. Pour ce faire, elle creuse un canal entre l’extrémité nord-ouest de l’ancienne île de Chaillé, et la baie de l’Aiguillon, dont les contours se trouvent alors probablement bien plus en amont... [Lire la suite]

17 août 2020

Jeanne d'Orléans, femme de Charles de Coëtivy, comte de Taillebourg en l'année 1503 visite au château de Magné-sur-Sèvre

Au porte du marais Poitevin, enserrée entre la Sèvre Niortaise et le bras du Sevreau, Magné reste une île reliée aux communes voisines par cinq ponts construits au siècle dernier. Magné, du latin Magnus signifiant grand, est l’ancien nom d’une riche famille romaine implantée sur une île du golfe des Pictons. La Sèvre s'appelle Severa en l'an 932 et sépare le Poitou de la vicaria Bassiacinsis in pago Aunisio. Cette viguerie, désignée sous le nom de Bassiacus, Bassiacensis, Basiacensis, Basiachinsis et Bachiacensis, était en Aunis... [Lire la suite]
19 juin 2020

Le 14 juin 1375 Charles V établit des impôts pour la réparation de la garde des barbacanes et de l'île de Marans.

Le 14 juin 1375 à la requête de Péronnelle de Thouars, Charles V établit des impôts pour la réparation de la garde des barbacanes et de l'île de Marans. L'île de Marans, située sur la Sèvre, la grande artère fluviale du Bas-Poitou, était toute désignée, par sa situation, pour servir de lieu d'entrepôt entre les marchands du Poitou, d'une part, ceux de l'Aunis et de la Saintonge, de l'autre. Ce point devint donc forcément au moyen âge le centre d'une seigneurie importante, qui s'étendait de l'île de Maillezais à la mer. (Golfe des... [Lire la suite]
31 mai 2020

Notice historique sur la ville de Marans - Les Guerres de religion.

En 1568, les protestants se rendent maîtres de Marans après avoir attaqué Luçon. En 1569, les troupes catholiques reprennent le château, pourtant bien défendu car entouré d’eau et de marais. C’est aussi en traversant les marais que les protestants de La Noue reprennent Marans en 1570. En 1575, des propositions de paix se firent entre les deux partis ennemis; mais elles ne furent pas écoutées. Le baron de la Hunaudaye, délégué de Catherine de Médicis, promit l'évacuation immédiate des châteaux de Marans et de Benon. On ne voulut... [Lire la suite]
03 janvier 2020

Projet 1753 - Fortifications Vauban du système défensif des cotes de l’Atlantique au cours de la guerre de la Ligue d’Augsbourg.

En 1628, après la prise de La Rochelle, Louis XIV prescrivit la destruction de tous les châteaux forts. Fouras fut épargné en raison de sa situation importante à l'entrée de la Charente et devint forteresse d'État. On y fit des travaux considérables afin, durant la guerre avec la Hollande, de mettre cette forteresse à l'abri d'un coup de main de sa flotte.  Ce fut seulement le 14 juillet 1674 qu'on signala la flotte hollandaise. En raison des formidables dispositions prises, l'amiral Tromp renonça à ses projets de... [Lire la suite]
06 novembre 2019

Géographie du Golfe du Castrum Alionis devenu la cité engloutie de Châtel-aillon

Durant l'ère des hommes de la préhistoire, il semble bien que le golfe était encore entièrement occupé par la mer, car les traces du passage des humains ne se retrouvent que sur les coteaux continentaux ou dans les principales îles de l'aufractuosité littorale (a) Par le même phénomène que pour le golfe de Poitou, la lumière ne se fait pas plus nettement à l'époque romaine. Les géographes grecs et latins ne prononcent d'autres noms que ceux du Canentèle, la Charente, fleuve auquel nous nous proposons de consacrer un examen... [Lire la suite]

09 mai 2019

An Mil Talmont Saint Hilaire - Les premiers Seigneurs du Poitou contre L’INVASION DES NORMANDS (Les Forteresses de la Mer)

Le Camp antique, carolingien, est cité vers 1020 sous le nom de Talamondum Castrum. Le nom de Talamontus (Charte de 1035), est fourni par le Prieuré de La Roche-sur-Yon. On a beaucoup discuté jusqu'à ce jour, pour savoir si ie nom de Talmond venait de Talus montis, Talus mumli, des deux mots celtiques Tal, qui veut dire élevé, et Mon, courbure de rivière ; du mot grec Tala, qui se traduit par grand, ou enfin de la forme étalée du mont sur lequel a été élevé le premier castrum. Nous n'avons nullement l'intention de descendre dans la... [Lire la suite]
17 décembre 2018

Les Forteresses de la Mer - le Château de FOURAS

Fouras, successivement appelé Colrasum, 1074; Currasium, 1080. 1096; Corrazo, Folloraso, 1096  Foras, Ferres, 1110-1305; Forrans. Forresio, 1314; Fourraz, 1315, et Fourras, 1500, présente des étymologies aussi compliquées que variées. D'après Bourignon (Recherches topographiques, historiques, militaires et critiques sur les antiquités gauloises et romaines de la province de Saintonge, an IX, 1800, note 246) et A. Gautier (Statistique de la Charente-Inférieure, 1839, 2eme partie, page 87). ce nom viendrait du celte Forest, en... [Lire la suite]
25 août 2018

de la motte castrale au château fort, Saint Jean d Angle la forteresse de la mer

A l’époque glorieuse de la récolte du sel dans le golfe de Saintonge, Saint-Jean-d’Angle fut tout à la fois un port, une ville et un château. Une place stratégique protégeant une frontière de guerre mouvante entre anglais et français.   Le château fortifié construit au 12e siècle, fut remanié au 14e et 16e siècles, pour devenir un véritable condensé d’architecture militaire. La dynastie des Saint-Gelais, branche cadette des Lusignan, vont l’occuper jusqu’au 17e siècle. SUIVEZ LE GUIDE : Au château Saint-Jean-d'Angle, le... [Lire la suite]
09 août 2018

Vendée – Angles Tour de Moricq à machicoulis du XV e siècle (Forteresse de la mer)

La tour de Moricq est un vestige de fortifications médiévales dont les voûtes romanes en sous-sol existent encore. Situé à proximité du petit bourg de Moricq, sur la commune d’Angles, dans le département de la Vendée et la région des Pays-de-la-Loire. L’édifice avait pour fonction de protéger le port de Moricq qui exportait du vin, des céréales et du bois vers La Rochelle et Bordeaux, ainsi que l’embouchure du Lay qui était alors navigable jusqu’à Mareuil. L’existence de fortifications à Moricq est attestée depuis 1090. De cette... [Lire la suite]