07 mai 2020

Traité de Brétigny Conclu le 8 MAI 1360, Ratifié à Calais par Jean II et Edouard III le 24 Octobre 1360

Quand le traité de Londres eut été rejeté, le roi d'Angleterre, avec son fils, le prince de Galles, et son cousin, le duc de Lancastre (1), passa en France (novembre 1359) et marcha sur Reims, puis sur Paris. Il s'établit à Montlhéry le 31 mars 1360. Alors, les pourparlers recommencèrent. Il semble évident que les négociateurs anglais voulurent s'écarter le moins possible des conditions inscrites dans le traité de Londres. Le 1er avril, Jean II donna pleins pouvoirs à son fils aîné, Charles, duc de Normandie et régent du royaume,... [Lire la suite]

30 avril 2020

La Porte de Cougnes – Entrée Solennelle des Souverains à la Rochelle

La première porte de Cougnes se situait à l’angle nord-est de l’enceinte médiévale. Elle fut construite en 1412 à l’emplacement où, dès le XIIe siècle, se situait l’entrée principale de la ville.  C'est par cette entrée que les souverains et les princes pénétraient dans la ville. Chaque entrée faisait l'objet d'une cérémonie solennelle. Elles étaient composées de deux grosses tours rondes. En 1558, l'ingénieur italien Scipion Vergano construit un ouvrage avancé. En 1576, la porte est réparée. Englobée dans les nouvelles... [Lire la suite]
29 avril 2020

La Rochelle, Église Notre-Dame-de-Cougnes - don d’Isambert de Châtelaillon aux moines de Cluny de l'île d'Aix 1067

Les historiens indiquent Cougnes comme lieu de naissance de la Rochelle, avec des dates un peu imprécises, au début du XIe siècle (1). Aucune description géographique n'est donnée, sinon une vague indication : l'existence de « salines ». Cougnes dépendait de l'importante cité forteresse de Châtelaillon, dont un Isambert fut le premier seigneur, sous l'autorité de son suzerain poitevin, Gui-Geoffroy, dit Guillaume VIII. On nous dit qu'Isambert était un homme bon, qu'en 1067 il fit don aux moines de Cluny de l'île d'Aix, ainsi que... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 avril 2020

L’Abbaye de la Grâce-Dieu de Benon ( Guillaume X d'Aquitaine, Bernard de Clairvaux)

Aux portes d'une modeste paroisse de l'Aunis, qui a été le siège d'une seigneurie importante, la baronnie de Benon, s'élève encore une maison abbatiale qui a jeté un grand éclat dans la vie religieuse et civilisatrice de la région. Son souvenir est resté, grandi par le nom de saint Bernard qui en a inspiré la fondation, avec la mémoire des nombreux services rendus tant au point de vue religieux et charitable que dans la participation des religieux au défrichement des terres, au développement de l'agriculture et au dessèchement des... [Lire la suite]
01 avril 2020

Histoire Généalogie des Seigneurs de Mauzé et de Marans

Guillaume BATARD. – Suivant Arcère, la noblesse des anciens seigneurs de Mauzé se perdait dans l'obscurité des temps. (1)  Dom Etiennot dit, avec moins d'emphase, qu'ils descendaient d'un bâtard du duc de Guienne, et que, longtemps possesseurs du château de Mauzé, ils en prirent le nom.(2)  Quel était ce bâtard dont les descendants devaient être puissants en Aunis? Il apparaît pour la première fois en 1047, comme souscripteur du don de l'Ile-de-Vix en bas Poitou (Golfe des Pictons), fait par Agnès, comtesse d'Anjou, à... [Lire la suite]
30 mars 2020

Généalogie des maisons de Meulan et d’Harcourt, seigneur de d’Elbeuf (Suite)

Pour faire suite à la première partie de la généalogie des seigneurs d'Elbeuf, que nous avons arrêtée à ROBERT II D'HARCOURT, marié à JEANNE DE MEULAN en 1190, nous placerons ici la seconde. De ce mariage naquirent : 1° RICHARD D'HARCOURT, baron du lieu, seigneur d'Elbeuf, marié à Jeanne de la Roche-Tesson, vicomtesse de Saint-Sauveur (1216) ; 2° Guillaume d'Harcourt, baron de Bosworth, qui eut une descendance en Angleterre ; 3° Olivier d'Harcourt, seigneur d'Ellenhal, en Angleterre ; 4° Jean, seigneur de Blouville ; 5° Simon,... [Lire la suite]

15 mars 2020

Mariage d'Olivier de Coëtivy, seigneur de Taillebourg et Marie de Valois seconde fille naturelle de Charles VII et d'Agnès Sorel

Olivier de Coëtivy, né en 1418, mort en 1480, est un homme d'armes breton. Conseiller et chambellan de Charles VII de France, comte de Taillebourg, seigneur de Royan et de Saujon, capitaine de Saintes et de Talmont, il exerce la charge de sénéchal de Guyenne. Olivier était le quatrième enfant d'Alain III de Coëtitivy et de Catherine du Chastel. Doué d'une remarquable intelligence et d'une énergie à toute épreuve, il s'attacha de bonne heure aux pas de son frère aîné et partit pour la guerre avant même d'avoir la force de porter le... [Lire la suite]
11 mars 2020

Le Livre Noire de La Rochelle au temps de Charles VII et Jeanne D’Arc

L'histoire s'enrichit sans cesse de documents nouveaux. Deux pièces mises en lumière provenant du chartrier de notre Hôtel-de-Ville et des archives de l'hospice d'Aufredi, montrent de plus en plus grand, le rôle de La rochelle, sous Charles VII.  (Voyage dans le temps du plus ancien hôtel de ville de France à la Rochelle) Laissez-moi vous les signaler et les placer dans le milieu qui éclaire. Le 25 octobre 1415 fut un jour de deuil pour la France. Les fautes et les malheurs de Crécy et de Poitiers se renouvelèrent à la... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 mars 2020

La Praguerie en Poitou pendant la Guerre de Cent ans

(Guerre de Cent ans - carte des positions en Poitou des Principaux Antagonistes de la Praguerie : 1 Montaigu ; 2 Tiffauges ; 3 Thouars ; 4 Loudun ; 5 Mirebeau ; 6 Châtellerault ; 7 Parthenay ; 8 Mervent ; 9 Vouvant ;  10 Fontenay le Comte ; 11 Sainte Hermine ; 12 Mareuil ; 13 La Rochelle ; 14 Niort ; 15 Chizé ; 16 Melle ; 17 Sainte Néomaye ; 18 Saint Maixent ; 19 Montreuil Bonnin ; 20 Poitiers ; 21 Lusignan ; 22... [Lire la suite]
09 mars 2020

Prise de Taillebourg par CHARLES VII contre des compagnies de brigands et d'écorcheurs retranchés dans le château (1441)

En 1441, des compagnies de brigands et d'écorcheurs désolaient, dans le même temps, la Saintonge et les contrées adjacentes. Il n'était bruit que de meurtres et de pillages. Les châteaux de l'ex-ministre Georges de la Trémouille et de son neveu Jacques, sire de Pons, ceux du seigneur Guy de la Rochefoucault et de plusieurs autres barons du parti de la Trémouille étaient devenus des repaires de bandits. Charles VII préparait alors une grande expédition contre les Anglais de Gascogne. Pendant que ses maréchaux levaient des troupes... [Lire la suite]