11 juin 2021

Fort des Saumonards - Saint-Georges-d'Oléron ; Correspondance inédite de Napoléon Ier après sa visite dans la région

M. l'abbé Lacurie, dont la profonde érudition est justement appréciée par l'Institut des Provinces, nous a gratifiés, en 1851, d'une carte représentant la contrée des Santons au temps des Romains. Ce précieux document place l'embouchure de la Charente aux environs de Tauniacum (Tonnay-Charente). En lisant la notice qui est annexée à la carte on est conduit à adopter les rapprochements historiques et les déductions de l'auteur comme des probabilités approchant beaucoup de l'exactitude. Il n'est point à supposer que sous la... [Lire la suite]

23 avril 2021

Savary de Mauléon - Thibaud de Blason, Seigneur de Blaison, Mirebeau, Sénéchal du Poitou et Valence Mauzé

La royauté capétienne, engagée dans les embarras d’une régence, pressée de toutes parts par les exigences d’une ligue formidable des grands vassaux qui cherchaient à arrêter ses progrès, se voyait dans l’obligation de se tenir prudemment sur la défensive. Le roi d’Angleterre prodiguait les dons et les promesses. Au comte de la Marche il promettait Niort après sa conquête, concédait Saintes, l’île d’Oléron, Merpins et Cognac. Au vicomte de Thouars, il promettait des secours en hommes et en argent ainsi que le château de Loudun... [Lire la suite]
17 avril 2021

1170 Saint George d’Oléron sous les Plantagenêt aux mains de Raoul de Faye

Saint George d’Oléron, Ecclesia Sancti Georgii in Insula Oleronis, donné à La Trinité de Vendôme, avant 1047, par Pierre, seigneur de Didonne. La nef fut terminée au XIIIe siècle et Aliénor d’Aquitaine en fit don à l’Abbaye aux Dames de Saintes, qui acheva les travaux. Vers 1146 Aliénor, reine de France, duchesse d’Aquitaine, affranchit les sujets du prieuré d’Oléron de la juridiction des officiers royaux. Abolitio quarandum pravarum consuetudinum insule Oleronis facta per ALIERNODEM REGINAM Ego Alienordis Dei gratia regina... [Lire la suite]
21 mars 2021

En 1214, de Parthenay, les troupes de Jean sans Terre partent à la Conquête de Nantes

Jean sans Terre couronné roi d’Angleterre à la mort de son frère Richard Cœur de Lion, règne de l’Ecosse au Pays basque. À l’automne 1204, les armées du roi de France mettent le siège devant la forteresse de Chinon. Philippe Auguste prendra le château le 23 juin 1205, après un siège de neuf mois. Chinon devient avec Philippe Auguste une place frontière du roi de France, d’où il fait surveiller les Savary de Mauléon, les Aymeri de Thouars et autres seigneurs du Poitou, turbulents et brigands, qui ne reconnaissent pas la conquête... [Lire la suite]
07 février 2021

1199 Fontevraud - Chartes en langue latine qu'Aliénor d'Aquitaine, reine d'Angleterre, donna à la Rochelle et à l'Ile d'Oléron

Les chartes latines d'Aliénor d'Aquitaine commençaient ainsi : « Aliénor, par la grâce de Dieu, reine d'Angleterre, duchesse de Normandie et d'Aquitaine, comtesse de Poitou et d'Anjou, aux archevêques, évêques, abbés, comtes, vicomtes, barons, sénéchaux, préposés, baillis et à tous les enfants de notre sainte mère l'Église, tant présents que futurs, auxquels parviendra cette charte, salut » (traduit du latin). Le chartrier de Ré ne possède pas de charte d'Aliénor, car la commune anglaise de l'Ile de Ré ne dura que trois ans,... [Lire la suite]
20 janvier 2021

La situation sur les côtes d’Aunis au 1er juillet 1757

La Campagne se poursuit favorablement en Europe: Frédéric II battu à Kolin, le 18 Juin, a du évacuer la Bohême. Le Maréchal d'Estrée s'est emparé de Emden le 20 Juin, coupant ainsi les communications directes du Hanovre avec l'Angleterre, il avance vers la Weser qu'il passera le 16 Juillet. L'Armée du Prince de Soubise, unie à l'armée impériale, est prête à avancer en Saxe. Au Canada, l'action des Anglais sur Louisbourg est paralysée par la concentration des escadres françaises; Montcalm résiste victorieusement dans le centre. ... [Lire la suite]

19 janvier 2021

Le Fort du Chapus, poste avancé du continent - François Michel Le Tellier, marquis de Louvois (1691)

Sur la pointe face à celle d’Ors (Ile d’Oléron), s’élève le fort du Chapus, donjon, de forme octogonale, ayant 24 m de hauteur, et flanqué d’une tourelle, à poivrière ; le nom de Chapus étoit connu dès le onzième siecle, a monte Aquilino usque ad Capusium. ce fort fut bâti en 1691, d’après les plans qu’en donna le célèbre François Michel Le Tellier, marquis de Louvois, comte de Tonnerre ;  mais, à la mort de ce grand ministre, survenue avant l’achèvement des travaux, un nouveau plan fut adopté, qui modifia la... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 janvier 2021

Mémoire du temps touchant la Pointe du Chapus et son Fort sur le Rocher

La pointe du Chapus, qui formait l'extrémité ouest de la presqu’île de Marennes, était l'aboutissement d'une antique voie romaine. Cette voie reliait Marennes à Saintes (Mediolanum Santonum), alors capitale de la Gaule Aquitaine, et se prolongeait à l’actuelle pointe, où existait une liaison vers l'île d'Oléron.  C'est à cette époque que le village du Chapus apparut au fond d'une petite baie, c'était alors un village de pécheurs et de sauniers.  Les romains installèrent de plus les premières exploitations d'huîtres,... [Lire la suite]
19 décembre 2020

Henri de La Trémoille, duc de Thouars - Marie de la Tour-d’Auvergne

Henry de la Trémoille, duc de Thouars et de Loudun (1 ), fils ainé du duc Claude et de Charlotte-Brabantine de Nassau, princesse d'Orange, naquit à Thouars le 22 décembre 1598. Il fut baptisé, dans la grande salle de l'ancien château de Thouars, le 15 mars 1601, et eut pour parrain le roi Henry IV, représenté par le comte de Parabère, son lieutenant général en Poitou (2). Le duc Henry ne fut pas un grand capitaine sa longue carrière ne s'écoula pas dans les camps et sur les champs de bataille, comme celle de son aïeul Louis II, le... [Lire la suite]
11 décembre 2020

LA TOUR DE BROUE 1115-1789 ; En 1372, le château est assiégé par Bertrand Du Guesclin

Si vous avez à parcourir la triste et monotone campagne qui s'étend de Rochefort à Marennes, vous verrez se dresser au loin, dans les brumes de l'horizon, la haute silhouette de la tour de Broue ; arrêtez-vous un instant devant ces ruines rien de plus pittoresque que cette immense muraille tapissée d'un lierre gigantesque, et que semble grandir encore le sol uniforme et plat entourant l'éminence sur laquelle elle s'élève. Devant vous est Brouage, la forteresse aux remparts croulants, squelette d'une ville autrefois commerçante... [Lire la suite]