31 mai 2020

Notice historique sur la ville de Marans - Les Guerres de religion.

En 1568, les protestants se rendent maîtres de Marans après avoir attaqué Luçon. En 1569, les troupes catholiques reprennent le château, pourtant bien défendu car entouré d’eau et de marais. C’est aussi en traversant les marais que les protestants de La Noue reprennent Marans en 1570. En 1575, des propositions de paix se firent entre les deux partis ennemis; mais elles ne furent pas écoutées. Le baron de la Hunaudaye, délégué de Catherine de Médicis, promit l'évacuation immédiate des châteaux de Marans et de Benon. On ne voulut... [Lire la suite]

24 mai 2020

Vouvant 1588 au temps des guerres de Religion – Le seigneur de Malicorne gouverneur du Poitou

Au temps des guerres de religion, Vouvant tint pour les catholiques. Les seigneurs de la Trimouille et la Boulaye se présentèrent à la tête d'un parti protestant devant la ville, et attaquèrent deux des portes; repoussés une première fois ils tentèrent de mettre le feu, avant de tenter une escalade en plein jour, mais le comte de Malicorne qui commandait les assiégés; soutint l'assaut et les obligea à se retirer, laissant 200 morts sur le terrain. Jean de Chourses (seigneur de Malicorne et gouverneur du Poitou de 1585 à 1603). ... [Lire la suite]
30 avril 2020

La Porte de Cougnes – Entrée Solennelle des Souverains à la Rochelle

La première porte de Cougnes se situait à l’angle nord-est de l’enceinte médiévale. Elle fut construite en 1412 à l’emplacement où, dès le XIIe siècle, se situait l’entrée principale de la ville.  C'est par cette entrée que les souverains et les princes pénétraient dans la ville. Chaque entrée faisait l'objet d'une cérémonie solennelle. Elles étaient composées de deux grosses tours rondes. En 1558, l'ingénieur italien Scipion Vergano construit un ouvrage avancé. En 1576, la porte est réparée. Englobée dans les nouvelles... [Lire la suite]
11 avril 2020

La tour de la Boulaye à Fontenay le Comte érigée en 1595 - La famille Eschallard l'une des plus anciennes du Poitou.

La tour de la Boulaye, érigée en 1595 par Charles Eschallard, sieur de la Boulaye, gouverneur de Fontenay le Comte et de Taillebourg, chef du parti protestant durant les guerres de religions, de 1562 à 1600. Le roi de Navarre nomma gouverneur Charles Eschallard, seigneur de La Boulaye (1), l'un de ses meilleurs officiers. Deux ou trois jours après il prit Maillezais, qui n'était défendu que par un moine et les habitants de l'île, et y laissa d'Availles, parent de La Boulaye, auquel il donna le capitaine Tienne avec ordre de... [Lire la suite]
17 mars 2020

Les Seigneurs de Moncontour – Time Travel 2 mai 1242 – Geoffroy de Lusignan à la Grand Dent, Louis IX saint Louis

Foulques le Rechin dit, dans son histoire des comtes d'Anjou, que son grand-père Foulques Nerra, mort en 1040, avait fait édifier les forteresses de Mirebeau, Moncontour et Faye-la-Vineuse. Cette affirmation n'est pas contredite par l'étude archéologique des parties anciennes du donjon de Moncontour qui peuvent fort bien remonter aux premières années du XIe siècle.  Il ajoute aussi que le fils de Foulques, Geoffroy Martel, avait livré en 1033 près de Moncontour une bataille contre les Poitevins, où leur comte Guillaume... [Lire la suite]
05 mars 2020

Historique du vieux Château d’Airvault dans le Haut-Poitou

AIRVAULT, à 65 kil. de Niort; Son territoire, arrosé à l'ouest par le Thouet. Synthèse : Airvault, en latin Aurea Vallis, c'est-à-dire Vallée d'or, selon certains historiens, est désigné par divers auteurs sous les noms d'Ervault, Oirvault ou Arvaux. Située à 200 mètres du Thouet, partie dans une vallée, partie sur une hauteur, la ville d'Airvault est au milieu du bocage. Le château d'Airvault a été construit sur un ancien castrum. Au moyen-âge, le château fut assiégé et conquis en 1207 par Philippe Auguste. Le 22... [Lire la suite]

24 février 2020

Notice Historique sur le château de Tours et Archéologie Médiévale

Henri II, roi d'Angleterre et comte de Touraine, voulant avoir, dans la ville de Tours, un point d'appui plus solide que la tour Hugon, construisit en 1160, dans l'angle N. 0. de l'ancienne cité, une nouvelle forteresse. Les dispositions de ce château ne sont pas connues ; l'on sait seulement qu'il était défendu au nord et à l'ouest par les anciens murs gallo-romains, et qu'au centre s'élevait un donjon carré A flanqué à chaque angle de deux contreforts (pl. III). Il occupait l'emplacement sur lequel se voyaient autrefois le... [Lire la suite]
21 février 2020

De la chasse au vol des seigneurs à la vénerie dans le Poitou - Voyage dans le temps et aperçu Historique de la Fauconnerie

La fauconnerie, qui jouissait autrefois d'une si grande vogue en Europe, est encore très recherchée, de nos jours, par les Arabes et les Orientaux. « C'est un art, dit M. Pierre Amédée Pichot, de la Revue Britannique, qui a eu ses maîtres parmi les princes, ses adeptes parmi les rois. »  Dans le vieux monde, les Anglais, les Russes et les Hollandais ont conservé les traditions et la pratique de la chasse au vol. Les instincts chasseurs du faucon ont été, de bonne heure, utilisés par l'homme, et il est certain que l'art du... [Lire la suite]
19 février 2020

Catherine de Parthenay, fille de Jean de Parthenay-Larchevêque, seigneur de Soubise

Catherine de Parthenay, fille de Jean de Parthenay-Larchevêque, seigneur de Soubise, et d'Antoinette d'Aubeterre, naquit au château du Parc-Soubise, près Mouchamp en Bas-Poitou, le 22 mars 1554.  Dans son enfance, on l'avait fiancée avec Gaspard de Châtillon, fils de l'amiral Colligny; mais le futur mourut de la peste à Orléans, en 1568, avant la conclusion du mariage. Elle épousa, la même année, Charles de Quellenec, baron du Pont, en Bretagne. Cette union ne tarda pas à être troublée par une demande en séparation pour cause... [Lire la suite]
19 février 2020

Louis XIII – Marie de Médicis - Richelieu devient Cardinal - Place aux Porches à Fontenay le comte (Time Travel 1622)

Louis XIII succède à Henri IV son père, Marie de Médicis sa mère étant  régente (1). On prévoyait la division qui devait éclater entre les protestants et les catholiques. L’amour de Marie pour les prêtres italiens décida plus tard de sa conduite. Poitiers organise une milice municipale. Marie, connaissant les tendances religieuses de cette ville, fait tous ses efforts pour la conserver, ainsi que Niort. La Trémouille et Rohan, à la tête des calvinistes dans le Poitou, font revivre un parti qu’on croyait anéanti. Tous les... [Lire la suite]