20 août 2020

Sainte Trinité Puyravault, Podium rebelli, prieuré donné à l’abbaye de Vendôme

Sainte Trinité Puyravault, Podium rebelli, prieuré donné à l’abbaye de Vendôme avant 1040, diocèse de La Rochelle, cant Surgères, arrond Rochefort. Origine du nom : du latin podium, « hau- teur », et de rebelli, « rebelle ». Le Prieuré fut fondé en 1040 lorsque la comtesse Agnès de Poitiers femme de Geoffroy Martel fit don de l'église à l'abbaye de la Trinité de Vendôme. Le comte d'Anjou donne à l'abbaye, parmi ses biens situés en Saintonge : d'une part le bois de Saint-Aignan et celui de Coulommiers, qui comptent cent manses,... [Lire la suite]

07 août 2020

Le Marais Poitevin sous les Plantagenêt (Time Travel - Golfe des Pictons)

En face de l'île de Ré, s'étendait jadis un large golfe d'une ouverture d'environ trente kilomètres et dont il est facile de suivre les contours dans les trois départements de la Vendée, des Deux-Sèvres et de la Charente- Inférieure (Charente- Maritime) D'une forme allongée, découpé par une quantité de petites baies étroites, il avait son sommet près de la ville de Niort, à l'embouchure de la Sèvre. D'autres fleuves côtiers l'alimentaient, l'Autise, la Vendée, le Mignon et le Lay (1) ; deux promontoires, celui de Saint Denis du... [Lire la suite]
27 juillet 2020

Histoire de Soubise, ville sous le vent des îles de Charente-Maritime

Soubise est une petite ville, assez ancienne, située sur une éminence, au sud de la Charente et sur la rive droite du fleuve, à 15 kilomètres de Marennes ; elle a donné son nom, avec le titre de principauté, à une branche de l’illustre Maison de Rohan ; précédemment, elle avait appartenu, pendant longtemps, aux seigneurs de Parthenay, de la Maison royale de Lusignan. Soubise avait autrefois un château défensif, qui fut pris et repris, pendant les guerres du XIVe siècle, avec l’Angleterre, et que l’on rasa à l’époque de... [Lire la suite]
07 juillet 2020

Jeanne Plantagenet, Reine de Sicile, comtesse de Toulouse fille d’Henri II Plantagenet roi d’Angleterre et d’Aliénor d’Aquitaine

Henri II Plantagenêt eut huit enfants d'Eléonore d'Aquitaine, dont trois filles; Mathilde, mariée à Henri de Saxe, Eléonore, épouse d'Alphonse III de Castille et Jeanne d'Angleterre. Raconter la vie de Jeanne d'Angleterre, c'est quitter le Saumurois pour des contrées lointaines, mais c'est laisser un peu de son cœur dans ce beau pays d'Anjou, avec le désir d'y retourner. Etre la fille du roi d'Angleterre et de la duchesse d'Aquitaine conférait des droits et des privilèges considérables, mais imposait aussi des devoirs et des... [Lire la suite]
04 juillet 2020

OBSERVATIONS SUR UNE RELIQUE POSSEDEE AUTREFOIS PAR LE MUSÉE D'ORLÉANS SOUS LE NOM DE COEUR DE HENRI II (Plantagenet)

En feuilletant d'anciens registres des délibérations du Conseil municipal de notre ville et y cherchant tout autre chose, notre attention se porta, à ces mots du répertoire « Coeur de Henri II », sur une Délibération du 19 mai 1857. M. le Maire, qui était M. Eugène Vignat, y exposait « que le Musée d'Orléans possédait le coeur de Henri II roi d'Angleterre, mort à Chinon en 1186 (1) et enterré à Fontevrault. « Ce coeur, renfermé dans une boîte de plomb, a, pendant la Révolution, été enlevé de son urne funéraire. Mgr Gillis,... [Lire la suite]
27 juin 2020

de LUSIGNAN comte d’EU, seigneur d'Issoudun Seigneur de la châtellenie de Benet, Fontblanche, Melle, Civray, Chizé, la Mothe

Raoul de LUSIGNAN, seigneur d'Issoudun, de Melle et de Civray…..  était le sixième fils de Hugues VIII de Lusignan et de Bourgogne de Rancon de Taillebourg (la  plus belle lignée qui jamais était sortie de notre terre poitevine.) Tandis que ses frères Geoffroy, Amaury et Guy allaient conquérir des couronnes en Orient, Raoul, non moins heureux, acquérait sans s'expatrier le comté d'Eu en épousant Alix, soeur du dernier comte d'Eu, appelé Raoul Ier. Lusignan se fit reconnaître sous le nom de Raoul II en 1126. Son... [Lire la suite]

21 juin 2020

En 1179, Richard Cœur de Lion donne l'assaut à la forteresse de Taillebourg et après la victoire ordonne sa destruction.

1173 le comte Richard d’Angleterre (Richard Cœur de Lion) reçoit à Taillebourg de Geoffroy de Rancogne une large hospitalité et un appui contre son père le roi Henri Plantagenet En 1174. — Au printemps, Henri II Plantagenêt, à la tête d'une armée de mercenaires, se mit en campagne contre ses fils et ce fut pour lui comme une marche triomphale à travers le Maine et l'Anjou. Pendant ce temps, Richard s'était réfugié dans la forteresse de Taillebourg où son père, n'ayant pas de machine de siège, renonça à le poursuivre et peu de temps... [Lire la suite]
08 juin 2020

Tableau Chronologique des principaux événements qui ont eu lieu dans le Bocage de la Vendée depuis Jules-césar jusqu’en 1791

Avant Jules Césars, 150 ans avant J.C.   La Vendée est habitée par une peuplade Gauloise·, d'origine Keltique ou Celtique, appelée Agésinates Cambolectri. Ces premiers habitants connus sont à demi­-sauvages; le chef-lieu de leur cité est au bourg d'Age nais, aujourd'hui Aizenais. Ils sont alliés des Pictes leur voisins Pictonibus Juncti . Pendant la conquête de Jules-César, 50 ans avant J.-C   César envoie Crassus, son lieutenant, soumettre l'Aquitaine. Il part lui-même du camp de Théowald, passe sur la rive... [Lire la suite]
06 mai 2020

Portrait de Richard Cœur de Lion

Des traits épars dans différentes chroniques peuvent nous aider à tracer le portrait de Richard d'Angleterre. Sa taille était haute et bien proportionnée. Ses cheveux étaient blonds et naturellement bouclés. Une épaisse moustache couvrait sa lèvre supérieure; sa barbe était courte et très-soignée. Ses yeux, d'où partaient des flammes dans les emportements de la colère ou dans l'ardeur des combats, mais dont l'expression terrible devenait douce et d'une, irrésistible séduction dans la familiarité de la vie privée, étaient grands et... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 avril 2020

Etude des Chartes Communales de Poitiers et les Etablissements De Rouen d’Aliénor d’Aquitaine.

(Les Temps d'Aénor- Donjon de Niort Portus Niortensis) La plus ancienne charte communale de Poitiers que nous connaissions est celle qui a été donnée en 1199 par Aliénor d'Aquitaine, en même temps qu'une charte de privilèges. Elles n'ont été jusqu'ici, ni l'une ni l'autre, publiées avec une parfaite exactitude, même dans l'ouvrage de Giry sur les Etablissements de Rouen. Aussi croyons-nous utile d'en donner une édition critique.   I. CHARTE DE PRIVILÈGES DONNÉE PAR ALIÉNOR D'AQUITAINE  AUX HABITANTS DE POITIERS. Niort,... [Lire la suite]