09 octobre 2020

Portereaux, les portes du Marais Poitevin face à la mer- Porte du canal du Clain ou des Grands Greniers

 Afin de réglementer le cours de l'eau dans les achenaux, on se servait de portes mobiles qui affectaient probablement la forme d'une vanne qu'on abaissait ou qu'on relevait pour fermer ou ouvrir le passage. Chaque canal possède à son embouchure une porte ou écluse, ouvrage en maçonnerie et en bois dont l’existence est attestée dès le Moyen Âge : en 1217 déjà, une telle porte (ou « portereau » - porterellumen latin) est mentionnée dans l’acte d’autorisation de creusement du canal des Cinq-Abbés, accordée par... [Lire la suite]

06 octobre 2020

Voyage à l’origine du marais Poitevin - Dessèchement des marais aux XIIe et XIIIe siècles

Une trentaine d'abbayes possédaient des biens aux XIIe et XIIIe siècles, dans le marais. Quatre d'entre elles s'étaient même fixées sur des îles au cœur du pays Pictons : c'étaient les puissantes abbayes de Saint-Pierre de Maillezais et de Saint-Michel-en-l'Herm, et, plus modestes, celles de Notre-Dame de Moreilles et de la Grâce-Notre-Dame de Charron.     D'autres s'étaient établies sur les côtes dans le voisinage immédiat du marais, comme, en Aunis, les abbayes de la Grâce-Dieu et de Saint-Léonard-des-Chaumes, ou, en... [Lire la suite]
01 septembre 2020

Marais Poitevin, l’ancien régime de la propriété.

Le desséchement des marais, comme de juste, eut une influence très marquée sur le régime de la propriété dans les pays où s'exerça l'effort de l'entreprise. A qui allaient appartenir les nouveaux terrains sortis des eaux aux dessiccateurs, aux seigneurs fonciers, ou au roi ? La question était déjà difficile à trancher avant le desséchement. Un principe seul n'était pas douteux les atterrissements appartenaient au roi. Dès le XIe siècle, le problème est implicitement résolu dans la charte de Louis VII époux d'Aliénor concédant aux... [Lire la suite]
02 avril 2020

L’Abbaye de la Grâce-Dieu de Benon ( Guillaume X d'Aquitaine, Bernard de Clairvaux)

Aux portes d'une modeste paroisse de l'Aunis, qui a été le siège d'une seigneurie importante, la baronnie de Benon, s'élève encore une maison abbatiale qui a jeté un grand éclat dans la vie religieuse et civilisatrice de la région. Son souvenir est resté, grandi par le nom de saint Bernard qui en a inspiré la fondation, avec la mémoire des nombreux services rendus tant au point de vue religieux et charitable que dans la participation des religieux au défrichement des terres, au développement de l'agriculture et au dessèchement des... [Lire la suite]
24 mai 2018

1214 Jean Sans Terre part d’Angleterre en direction du Poitou, débarque à La Rochelle et marche sur Mauzé

Après le meurtre d'Arthur de Bretagne, les domaines situés en France de Jean Sans Terre lui sont confisqués. Le samedi 15 février, Jean Sans Terre (fils de Henri II d'Angleterre et Aliénor d'Aquitaine) débarqua à la Rochelle, accompagné de sa femme et de son fils Richard de Cornouailles, il avait avec lui 15000 soldats  et « un inestimable trésor d’or, d’argent et de pierres précieuses ». ==> Ducs d' Aquitaine et Comtes de Poitou et plus Mais le chroniqueur anglais précise qu’en cette armée il y avait fort peu de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 mai 2018

Le port de Montfaucon de Saint Hilaire la Palud dans le golfe des Pictons

(golfe picton au temps des romains port Montfaucon) Saint Hilaire de la pallu : Saint Hilaire la Palux. Saint Hilaire de la pallud La capitale du Marais sauvage appartient au canton de Mauzé-sur-le-Mignon La Palud vient du latin palus signifiant marais. S’étirant en avant de la Broue d’Arçais, les villages-rues de la Rivière (nom lié à son appartenance au monde de l’eau) et de Montfaucon sont qualifiés au début du XVIIIème siècle de considérables par l’ingénieur ordinaire et géographe du roi Claude Masse signalant aussi un... [Lire la suite]