30 septembre 2022

9 juin 1242 Frontenay fut pris au bout de quinze jours et rasé par l’armée de Louis IX

La France, au XIIIe siècle, se trouvait, comme la majeure partie de l'Europe, couverte d'immenses forêts, coupées par des champs cultivés, des cités, des bourgs, des manoirs féodaux, et des abbayes ou monastères transformés en forteresses. Élevés à perte de vue sur la cime des montagnes, même entre les escarpements des rochers, ou situés dans les plaines, au bord des fleuves, les donjons se reconnaissaient de loin à leur triple enceinte crénelée, à l'ancienne tour saxonne, devenue comme l'épée, l'apanage de la noblesse : l'une... [Lire la suite]

28 juin 2022

LE CHATEAU ET LES SEIGNEURS DE LA GARNACHE - MAISON DE ROHAN

Le château et la ville de la Garnache étaient situés à quatre ou cinq lieues de la mer. Le géographe Nicolas Tassin les a dessinés dans ses Plans et profils des villes et lieux considérables de France. On y voit que l'un et l'autre étaient entourés d'une même enceinte. Le château avait, de plus, son enceinte particulière inscrite dans la première, et était fortifié de tours et de courtines. Du côté de l'ouest, ses murs étaient baignés par un fossé qui faisait aussi le tour de la ville ; du côté opposé, l'enceinte plongeait dans un... [Lire la suite]
05 mai 2022

Septembre 1565, le roi de France Charles IX vient dormir au château de la Rochefaton

 Le château de la Rochefaton, situé dans la commune de Lhoumois, occupe le sommet d'un des coteaux de la rive droite du Thoué. Un petit prieuré de la Rochefaton, dédié à saint Nicolas, dont la modeste chapelle se voit encore dans les fossés mêmes du château, existait en 1179. Il dépendait de l'abbaye de Saint-Jouin-les-Marnes (1). L'origine du château doit être plus ancienne, et il est assez naturel d'attribuer à l'un des premiers seigneurs la fondation de ce prieuré. Rochefaton (LA), chat. cne de Lhournois. Rocafalon,... [Lire la suite]
05 mars 2022

Siège de Niort le 24 juin 1569- Le Fort Foucauld - Auguste Tolbecque 1875

Charles IX, pendant un voyage qu'il fit en Poitou en 1565, donne des lettres patentes qui établissent à Niort une Cour consulaire, à cause de l'immense commerce qui se faisait à Niort, surtout à l'époque des trois foires royales. Les guerres religieuses viennent interrompre la prospérité commerciale dont jouissait Niort. En 1568, d'Andelot pénètre en Poitou, à la tête d'une bande de calvinistes ; il fait sa jonction avec Coligny et menace Niort, qui se rend dès que les batteries sont établies pour ouvrir une brèche dans ses murs. ... [Lire la suite]
07 février 2022

1241 Blanche de Castille, reine de France, Saint Louis et son frère Alphonse séjournent à Lusignan

Souvent on s'est plaint de la sécheresse de nos anciennes chroniques; souvent on a déploré la rareté ou même l'absence de ces correspondances intimes qui jettent de si vives lumières sur les événements d'un règne, en nous initiant aux secrets de la politique et en nous dévoilant les pensées et les intentions des personnages qui ont joué un rôle important sur la scène du monde. Ces plaintes et ces regrets sont malheureusement trop fondés : antérieurement au quatorzième siècle, nous sommes à peu près complètement dépourvus de ces... [Lire la suite]
29 août 2021

Time Travel 1346 - La chevauchée de Lancastre, comte de Derby dans la Saintonge, Aunis et Poitou

Mon intention est d'établir, d'une manière générale, que le seul fait d'armes de quelque importance qui ait occupé Henri de Grosmont, comte de Lancastre, comte de Derby après la bataille d'Auberoche et avant l'entrée des Anglais dans La Réole, consiste dans le siège et la prise de Monségur, et que, par conséquent, tout ce que raconte Froissart touchant Sainte-Bazeille, la Roche-Million, Aiguillon et Segrat ou Ségart, appartient à une époque postérieure à l'entrée de Derby dans la ville de La Réole. Pour Castel-Sagrat, j'entre en... [Lire la suite]

04 août 2021

Mars 1317 – le roi Philippe V le Long érigea le comté de la Marche en pairie et le donna à son frère Charles IV le Bel

Mars 1317 – Philippe V le Long, monté sur le trône de France après la mort du roi Louis Hutin érigea le comté de la Marche en pairie et le donna à son frère Charles IV le Bel, en accroissent l'apanage, des châteaux, villes et châtellenies de Niort, Montmorillon, Frontenay, Benon et autres. Philippes, par la grace de Dieu, roys de France et de Navarre, savoir faisons à touz presens et avenir que nous, considerans l'estat de nostre très chier et feal frere Charle, conte de la Marche et de Bigorre, et que pour garder nous et nostre... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 octobre 2020

Légendes des Marais, Pézenne, Colombe, Gargantua et Macrine Patronne du Marais Poitevin.

Ne pas savoir où l'on est, ne pas savoir où l'on va ; craindre une dent, craindre une flèche, craindre la faim, craindre la soif, craindre, de s'égarer pour toujours à travers les savanes ou les forêts vierges et persister quand même, dans la volonté d'atteindre le but rêvé, et vivre dans l'espoir d'entendre un jour la douce voix de l'homme, il parait que c'est terrible et délicieux. — En vous écrivant, je me sens l'âme d'un Stanley; j'éprouve une émotion d'anxiété espérante. — A part le petit coin que j'habite, et les minces... [Lire la suite]
08 octobre 2020

Les anciennes voies de communications dans le Marais Poitevin

Les droits seigneuriaux levés sur les voies publiques reposaient sur le même principe d'entretien. C'est pour subvenir aux frais des réparations qu'on levait un péage permanent (1) ou temporaire (2) sur les chaussées, les bots et les ponts, et qu'on percevait un droit de passage sur les rivières où un bac se tenait constamment à la disposition des voyageurs (3).   Dans le dédale de chaussées, de digues et de bots qui servaient à la circulation, il est difficile de retrouver le tracé des chemins de grande communication qui... [Lire la suite]
22 septembre 2020

Pâques le 5 avril 1170, au château de Niort, Aliénor présente aux barons Poitevins, Richard comte de Poitou âgé de douze ans.

Une des premières préoccupations de la reine Aliénor fut de faire reconnaitre son Richard par ses vassaux ; dans ce but, elle l’emmena, lors des fêtes de Pâques 1170 à Niort, dans cette place, clé du Bas-Poitou, qu'Henry II a tenu à armer solidement en en reconstruisant le donjon. Lors de la cour plénière permettant de régler les litiges et d’apaiser les discordes, Aliénor au nom de son fils, annula toutes les confiscations par Henri II dans les comtés d’Angoulême et de la Marche et d’autres seigneuries en Aquitaine.   ... [Lire la suite]