15 novembre 2020

Itinéraire de Napoléon 1er accompagné de l’impératrice Joséphine en Vendée - Les Essarts, Le général Louis-Armand de Lespinay

La ville de La Roche-sur-Yon a été créée par Napoléon 1er, empereur depuis sept jours, le 25 mai 1804. (5 prairial an 12) Il décide de transférer le chef-lieu de la Vendée à La Roche-sur-Yon au centre du département à la place de Fontenay le Comte et d'y fonder une ville nouvelle qui quelques mois plus tard sera dénommée Napoléon. Napoléon 1er approuve en janvier 1805 le plan de la nouvelle ville prévue pour 12 à 15 mille habitants élaboré par les ingénieurs des Ponts et Chaussées. Les ingénieurs civils des ponts et chaussées... [Lire la suite]

11 novembre 2020

Chroniques Fontenaisiennes 1794 (plan- dates)

1er janvier 1794 — Augustin Belliard est installé comme commissaire national. Exécution de Héraud, Henri, 27 ans, de Vouvant ;  Cornuau, François, 60 ans, bordier, de Menomblet ; La Roche, Henri, 19 ans, même commune, et Jeaulin, Jean, 20 ans, même commune, insurgés. L'adjudant-général Dufour écrit de Chantonnay à Laignelot pour se disculper des accusations dirigées contre lui. Le Directoire du district des Sables va rendre visite au représentant Laignelot. — Morgan, capitaine du génie, reçoit l’ordre de commencer les... [Lire la suite]
07 novembre 2020

Château des Essarts – Complainte Véridique du Compère Guillery, Capitaine des voleurs du Bas-Poitou

Lorsque la guerre des trois Henri fut terminée et que Henri IV fut reconnu roi de France et de Navarre, trois frères, connus sous le surnom de Guilleri (3), originaires d'une noble famille de Bretagne, qui avaient servi avec distinction le duc de Mercœur, se retirèrent alors dans un bois près des Essarts, en Bas-Poitou. Ce bois, d'après la tradition, ne serait pas la forêt même des Essarts, mais une autre forêt voisine, dépendance du Bois-Potuyau, dans la commune de La Merlatière. Il y existe encore des salles basses auxquelles on... [Lire la suite]
01 novembre 2020

Savary de Thouars, Vicomte de Fontenay - La fontaine des Illustres (Place Viète).

Fontenay fit partie du grand Pagus Pictavus. Vers le XIe siècle, quand on établit le Pagus Maireventis (pays de Mervent 1), son territoire se trouva probablement enclavé dans cette circonscription, jusqu'à ce qu'en dernier lieu, il fût compris dans le Pagus Niortensis. (Niort) Nous avons vu qu'une forteresse avait été construite pour défendre le passage de la Vendée. Elle servit aussi de rendez-vous de chasse aux premiers comtes de Poitou, et, par suite, sans doute, de la protection qu'ils accordèrent à la bourgade, elle prit... [Lire la suite]
26 octobre 2020

Thibaud Chabot, seigneur de la Grève, donnait à l’abbaye de Saint Jean d’Orbestier, son domaine de la Sébrandière

THIBAUD III Chabot, fils unique de Thibaud II et de Marguerite de Chantemerle, chevalier, seigneur de la Roche-Cervière et de Chantemerle. En 1184, Thibaud III témoigna sa charité envers le monastère d'Orbestier, près des Sables-d'Olonne, par un acte de donation où nous trouvons des détails intéressants. « Pour le salut de son âme, de l'âme de son fils Sebrand, de sa femme, mère de celui-ci, il donne à Dieu et à l'abbaye de Saint-Jean d'Orbestier le lieu appelé la Sebrandière, dans la paroisse du Gué de Velluire, près de... [Lire la suite]
17 octobre 2020

Recherches sur les Peuples qui habitaient le nord de l’ancien Poitou des Romains à l’introduction du Christianisme

Recherches sur les Peuples qui habitaient le nord de l’ancien Poitou sur la Loire et la Mer lors de la conquête des Romains et de l’introduction du Christianisme. (Carte) Lorsque les Romains tentèrent d'assujettir la totalité des Gaules à leur gigantesque empire, trois petits peuples différents et distincts habitaient la partie de territoire qui a formé depuis le Bas-Poitou, avec les portions qui en ont été détachées au moyen-âge. Ces peuples, qui se trouvaient placés entre les Poitevins, Pictones, les Angevins, Andes, et les... [Lire la suite]

06 octobre 2020

Voyage à l’origine du marais Poitevin - Dessèchement des marais aux XIIe et XIIIe siècles

Une trentaine d'abbayes possédaient des biens aux XIIe et XIIIe siècles, dans le marais. Quatre d'entre elles s'étaient même fixées sur des îles au cœur du pays Pictons : c'étaient les puissantes abbayes de Saint-Pierre de Maillezais et de Saint-Michel-en-l'Herm, et, plus modestes, celles de Notre-Dame de Moreilles et de la Grâce-Notre-Dame de Charron.     D'autres s'étaient établies sur les côtes dans le voisinage immédiat du marais, comme, en Aunis, les abbayes de la Grâce-Dieu et de Saint-Léonard-des-Chaumes, ou, en... [Lire la suite]
03 octobre 2020

Le 5 septembre 1793 à La Rochelle condamné à mort, puis envoyé à l'échafaud, Joseph Herbert Martyr de la Révolution

Joseph Herbert , Martyr de la Révolution - C'était le 5 septembre 1793 à La Rochelle que le curé de Maillé, était interrogé, condamné à mort, puis envoyé à l'échafaud.   JOSEPH HERBERT CURÉ DE MAILLÉ 1725-1793 « J’ai fait pour ma paroisse l’office de bon pasteur; « Je donne ma vie pour mes brebis. » Lettre de M. Herbert à sa nièce. Dans les premiers jours du mois de septembre 1793, un voyageur venant de La Rochelle et passant par Andilly rencontrait une jeune bergère qu’il reconnaît, à son costume, pour une habitante des... [Lire la suite]
05 septembre 2020

Time Travel 1642, procès du contrat de baillette - François Brisson, Henri de Béthune évêque de Maillezais, Françoise de Foix

En 1642, François Brisson, président et sénéchal au siège royal de Fontenay le Comte, forma une société (1) Cette société entreprit le desséchement des marais de Vouillé, de Sableau, de Marans, de Vix, de Maillezais (2), de Courdault et de Benet (3). Dans leurs différentes entreprises, ils furent tenus de respecter les propriétés, et ils ne purent en envahir aucune. Le roi leur permit de dessécher; mais il fallut qu’ils traitassent de gré à gré avec les propriétaires. Delà, les traités faits par Brisson avec l'évêque de... [Lire la suite]
03 septembre 2020

Le droit de bois mort et de mort-bois des habitants de Mervent, en 1452. (Arthur Connétable de Richemont)

Les baronnies de Vouvant et de Mervent, vendues en 1419, par Jean Larchevêque au dauphin régent, furent données en 1425 par ce prince devenu Charles VII au connétable Arthur de Richemont. Ce grand homme, ennemi implacable des anglais, joignit à la gloire de ses services militaires la gloire meilleure et plus belle d'être pitoyable aux malheureux. On en pourrait citer maints exemples dans les domaines de Fontenay, de Parthenay, de Secondigny et du Coudray Salbart, qu'il possédait en Poitou avec Vouvant et Mervent.  A l'égard de... [Lire la suite]