24 août 2020

Le 15 octobre 1646, intervenaient les statuts des marais du Petit-Poitou, homologués par arrêt du Parlement du 1er août 1654.

En 1654, une société de propriétaires et de capitalistes entreprit de dessécher toute la partie de ces marais située sur la rive droite de la Sèvre. Pour exécuter cette entreprise, il fallait trouver un moyen de conduire les eaux à la mer par des canaux dont la direction ne pouvait être que de l'est à l'ouest ; et, pour contenir le volume énorme des eaux, il fallait un canal très-large et très-profond, sur une longueur de plus de 30,000 mètres.  La direction de ce canal devait être parallèle au cours de la Sèvre, et par... [Lire la suite]

21 août 2020

C’est en 1599, que HENRI IV nomme un hollandais, Humphrey BRADLEY, Maître des digues et des canaux du Royaume.

Dans les dernières années du XVIe siècle, le calme revenu, on se décida à reprendre l'œuvre abandonnée depuis près de deux siècles et demi. En 1597 Pierre Brisson, sénéchal de Fontenay-le-Comte, procéda à la visite des marais. Puis on mit en demeure les intéressés, parmi lesquels figurait l'abbé de l'Absie, d'exécuter les travaux nécessaires pour la remise en état des canaux et des digues.  Presque tous cherchèrent, sous divers prétextes, à se dérober à leurs obligations. Le pouvoir central dut intervenir. Par deux édits du... [Lire la suite]
21 août 2020

Le 28 janvier 1599, Pierre Brisson, sénéchal de Fontenay-le-Comte, déplore les destructions dans le golfe du Poitou.

 François 1er avait érigé par son édit de 1544, le siège particulier de Fontenay en comté et sénéchaussée, pour être l’état de sénéchal tenu de robe longue et avoir connaissance de toute matière civile, criminel et politique. Michel Tiraqueau, qui était lieutenant au siège de Fontenay, fut pourvu de l’office de sénéchal qu’il réunit à celui de lieutenant. A sa mort son office de sénéchal demeura éteint et supprimé, suivant l’ordonnance d’Orléans. En 1576, Henri III rétablit l’office de sénéchal de Fontenay, Pierre Brisson... [Lire la suite]
15 août 2020

Le lavoir et la fontaine Lunar de Saint Pompain

Sanctus pompeanus (Abbaye de l’Absie); Sanctus Pompeianus ; Sanctus Pompeynus XIIe siècle ; sanctus Ponpeianus 1196. Sanctus Pompeynus, 1274 Histoire de Maillezais par Lacurie. Saint Pompain 1363 cart Saint Maixent ; Saint Pompein 1390 arch. Ste Gemme. Saint Pompain dépendait de l’archiprêtré d’Ardin, de la baronnie et baillage de Vouvant, et de l’élection de Fontenay le Comte.   La fontaine de Lunar nichée au bout de la venelle de l'Arceau est accompagnée d'un lavoir en forme d'atrium. L'édicule (selon... [Lire la suite]
12 août 2020

Description de Fontenay le Comte par Pierre Brisson, historien des guerres de Religion conseiller du roi et sénéchal à Fontenay

Pierre Brisson fut l’historien des guerres de Religion conseiller du roi et sénéchal à Fontenay-le-Comte Il nous apprend dans quel état les protestants avaient mis la ville pour la protéger contre le duc de Montpensier.   « Fontenay est une petite ville, la clef et entrée du bas pays de Poitou, frontière de la Rochelle, de Nantes et de Niort, située au vallon d'un tertre ou colline. A un bout et le plus éminent endroit de cette colline, à main droite du côté de Niort, y a un château qui commande la ville. Au bas de la... [Lire la suite]
10 août 2020

Les auteurs du dessèchement du Marais Poitevin, Rôle des religieux, Rôle des seigneurs, Rôle des paysans.

Nous venons de passer en revue l'histoire des dessèchements opérés dans les marais de la Sèvre et du Lay du Xe à la fin du XVIe siècle. Cette esquisse rapide demande à être complétée par quelques détails sur les dessiccateurs eux-mêmes, et sur les conditions de groupement ou d'entreprise individuelle qui ont présidé à leurs travaux. Pour concevoir et mener à bien une œuvre aussi vaste que celle des dessèchements, il fallait une association puissamment organisée, et disposant de capitaux considérables. Au XIIIe siècle, les seigneurs... [Lire la suite]

16 juillet 2020

Administration du Poitou sous Alphonse de Poitiers

A côté du baronnage, il y avait les communes jurées de Poitiers, Niort, Saint-Jean-d'Angély et la Rochelle, qui commençaient à peser d'un poids considérable dans les affaires politiques de la province. Le régime municipal, fondé dans ces villes par Aliénor, avait revêtu la forme la plus libre et la plus indépendante. Un collège de cent bourgeois, recruté lui-même par élection, élisait chaque année dans son sein un maire, douze échevins et douze jurés ou conseillers. Les soixante-quinze autres prenaient le nom de pairs et assistaient... [Lire la suite]
12 juillet 2020

Voyage au temps du train à Vapeur des Chemins de Fer de la Vendée et du Viaduc de Barbin sur la Sèvre

Le profil de la ligne est accidenté avec des déclivités qui atteignent 15 %. Le tracé est ponctué par 3 viaducs, le principal étant celui de Barbin à Saint-Laurent-sur-Sèvre, long de 300 m et haut de 38 m. Situé aux limites sud de Saint-Laurent-sur-Sèvre, Barbin est ce grand et haut pont de pierres avec ses piliers massifs qui forment des arcades. Ce viaduc ferroviaire a été construit dans le but de relier Cholet à Fontenay-le-Comte.  Au tout début du 20e siècle, c’est un chantier d’envergure. Les travaux durent jusqu’en... [Lire la suite]
14 juin 2020

Prieuré de SAINT MICHEL LE CLOUCQ sur le chemin des Saulniers de la baronnie de Mervent

SAINT MICHEL LE CLOUCQ, juché sur la motte d’un ancien castrum en rive de l’antique chemin des saulniers joignant Poitiers à l’océan, doit son nom à un vieux prieuré protégé par une muraille entourée d’un large fossé. Au point de vue féodal, Saint-Michel dépendait autrefois de la baronnie de Mervent. La première construction de l'église de Saint-Michel paraît dater du XIIe siècle. Une bulle du pape Célestin, adressée aux religieux de l’abbaye de Maillezais, nous apprend que Saint-Michel-le-Cloux faisait naguère partie des terres... [Lire la suite]
05 juin 2020

Introduction du christianisme chez les pictons, période marquant la fin de l’Antiquité et le début du Moyen-âge

Pendant que les Gaules voyaient s'élever sur leur sol humilié, les temples des divinités romaines ; qu'elles recevaient dans leurs propres sanctuaires, les dieux des conquérants à côté de leurs dieux vaincus, et que ceux des druides qui résistaient à l'introduction de ce culte bâtard dérobaient avec peine leurs têtes à la persécution, un enfant naissait à Bethléem, petite ville de Juda, grandissait à Nazareth, lui, fils des rois, dans un atelier de charpentier, puis tout à coup laissant la hache, la scie et le rabot, s'avançait au... [Lire la suite]