22 octobre 2020

Légendes des Marais, Pézenne, Colombe, Gargantua et Macrine Patronne du Marais Poitevin.

Ne pas savoir où l'on est, ne pas savoir où l'on va ; craindre une dent, craindre une flèche, craindre la faim, craindre la soif, craindre, de s'égarer pour toujours à travers les savanes ou les forêts vierges et persister quand même, dans la volonté d'atteindre le but rêvé, et vivre dans l'espoir d'entendre un jour la douce voix de l'homme, il parait que c'est terrible et délicieux. — En vous écrivant, je me sens l'âme d'un Stanley; j'éprouve une émotion d'anxiété espérante. — A part le petit coin que j'habite, et les minces... [Lire la suite]

19 septembre 2019

Time Travel - Les origines de la guerre de Cent ans et les débuts de l'artillerie à poudre

En 1328, le roi de France Charles IV, dit « le Bel » meurt sans héritier.  Le roi d’Angleterre Édouard III Plantagenêt dit « Prince Noir », descendant de Saint Louis et Petit-fils de Philippe le Bel par sa mère Isabelle de France, peut revendiquer ses droits sur la couronne de France. Mais les barons français lui préfèrent Philippe de Valois, un prince plus expérimenté et cousin de Charles IV, qui devient roi sous le nom de Philippe VI. Philippe VI confisque la Guyenne (Aquitaine) à Édouard III, ce qui réveille... [Lire la suite]
28 juin 2019

Le château du Coudray-Salbart et la légende de Mélusine

 L'homme, de tout temps, a recherché par instinct le merveilleux, et, lors même qu’il ne peut croire, il aime à élever son esprit au -delà des réalités qui chaque jour frappent ses sens. Nous avons soumis les arts à cette loi de notre nature nous voulons qu'ils nous présentent sous un aspect en quelque sorte surnaturel les personnages et les objets qu’ils nous retracent l'histoire elle-même, maigre sa mission vénérable et sacrée de n'admettre que la vérité, maigre la grandeur et souvent la beauté des scènes qu'elle met sous... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mars 2019

Les monuments religieux, militaires et civils du Poitou

Les beaux-arts ont suivi les destinées des peuples, et ils ont eu, comme toutes les choses de ce monde, et leurs jours de pompes, et leurs jours d'adversités. La terre des Deux-Sèvres prit part à toutes ces vicissitudes; aussi, parmi les monuments que nous possédons encore, les uns sont debout, et les autres s'en vont où d'autres sont allés, dans les ruines et l'oubli ! Tout près de La Mothe-Saint-Héray, dans la commune de Bougon, nous avons des tumulus aux pierres amoncelées, où furent ensevelis des colliers, des vases et des haches... [Lire la suite]