03 août 2021

La forêt de Chizé au Moyen-Age ; 1086 mort de Guy-Geoffroy-Guillaume VIII d'Aquitaine

Avec plus de 5.000 hectares, la forêt de Chizé proprement dite constituait la plus importante forêt du Poitou médiéval (1), avec la forêt de Moulière (2). Elle faisait, à l'époque gauloise, partie d'une bien plus vaste forêt, qui commençait, à l'ouest, à une vingtaine de kilomètres de La Rochelle, par la forêt dite aujourd'hui de Benon, se poursuivait par les actuelles forêts de Chizé, d'Aulnay, de Tusson (3) et se terminait à une trentaine de kilomètres au nord d'Angoulême. Cette bande forestière, longue de près de cent... [Lire la suite]

19 décembre 2020

Henri de La Trémoille, duc de Thouars - Marie de la Tour-d’Auvergne

Henry de la Trémoille, duc de Thouars et de Loudun (1 ), fils ainé du duc Claude et de Charlotte-Brabantine de Nassau, princesse d'Orange, naquit à Thouars le 22 décembre 1598. Il fut baptisé, dans la grande salle de l'ancien château de Thouars, le 15 mars 1601, et eut pour parrain le roi Henry IV, représenté par le comte de Parabère, son lieutenant général en Poitou (2). Le duc Henry ne fut pas un grand capitaine sa longue carrière ne s'écoula pas dans les camps et sur les champs de bataille, comme celle de son aïeul Louis II, le... [Lire la suite]
08 décembre 2020

L'abbaye Notre-Dame-de-Ré, Savary de Mauléon, Amable du Bois - Notice sur les Chartes Seigneuriales de l’Ile de Ré

Dans le Golfe des Santons, pendant tout le moyen âge, les habitants de l'île de Ré jouirent de privilèges spéciaux, concédés par leurs seigneurs, dans le but de les engager à ne pas abandonner l'île, bien qu'elle fût, à mainte reprise, dévastée soit par les inondations de l'Océan, soit par la piraterie des Normands et Anglais. Au début, ces privilèges existèrent à l'état d'usages dans la coutume locale; plus tard, afin d'éviter les contestations entre les seigneurs et leurs sujets, ils furent consignés par écrit dans des chartes... [Lire la suite]
07 novembre 2020

Château des Essarts – Complainte Véridique du Compère Guillery, Capitaine des voleurs du Bas-Poitou

Lorsque la guerre des trois Henri fut terminée et que Henri IV fut reconnu roi de France et de Navarre, trois frères, connus sous le surnom de Guilleri (3), originaires d'une noble famille de Bretagne, qui avaient servi avec distinction le duc de Mercœur, se retirèrent alors dans un bois près des Essarts, en Bas-Poitou. Ce bois, d'après la tradition, ne serait pas la forêt même des Essarts, mais une autre forêt voisine, dépendance du Bois-Potuyau, dans la commune de La Merlatière. Il y existe encore des salles basses auxquelles on... [Lire la suite]
17 septembre 2020

Éléonore d’Aquitaine, Richard Cœur de Lion et Le prieuré de Saint-Bibien d'Argenson - Chartes de l’abbaye de Fontevraud

   Le château de Benon aurait été construit quelque temps avant 1096 par Guillaume IX, duc d'Aquitaine. Mais, bien longtemps auparavant, les maisons religieuses avaient reçu leur part d'un démembrement des contours de la forêt.    A l'abbaye de Maillezais avait été donné Courçon. Les prieurs de Mauzé étaient titulaires des églises de La Laigne et de Cram; l'abbaye de Montierneuf de Poitiers possédait Bouhet ; l'abbaye de Nouaillé en Poitou, Saint-Sauveur de Nuaillé aux approches de l'an 1000. La maison de... [Lire la suite]
31 juillet 2020

La tour Duguesclin. Vestige du château médiéval de Benon (Time Travel 1372- 1578) Démolitions du château de Benon

Aliénor d’Aquitaine hérita du grand château de Benon, construit vers 1096. Elle épousa en 1152, le roi d’Angleterre. Les Anglais régneront sur notre région pendant deux siècles, jusqu’en 1372, année du siège par Bertrand Duguesclin. Cette tour symbole de ce passé, toujours présente dans notre commune, porte le nom de Bertrand du Guesclin, élevé au titre de connétable en 1370 par le roi Charles V, qui reconquit en 1372 la forteresse de Benon tenue par les anglais. Il séjourna quelques jours le temps de réaliser des réparations et... [Lire la suite]

31 juillet 2020

1372 Guerre de cent-Ans - les jeux des chevaliers pendant la campagne de Philippe le Hardi - Poitou, Angoumois, Aunis, Saintonge

Juillet 1306 Confirmation des lettres de Philippe le Hardi, en date du mois de décembre 1281, par lesquelles l'abbaye de Saint-Maixent est soustraite au ressort de la châtellenie de Loudun, et placée dans celui de Niort. Philippus Dei gratia Francorum rex. Notum facimus universis, tam presentibus quam futuris, quod nos litteras inclite recordationis precarissimi domini et genitoris nostri, Philippi quondam regis Francorum, vidimus, formam que sequitur continentes Philippus Dei gratia Francorum rex. Notum facimus universis, tam... [Lire la suite]
16 juillet 2020

Administration du Poitou sous Alphonse de Poitiers

A côté du baronnage, il y avait les communes jurées de Poitiers, Niort, Saint-Jean-d'Angély et la Rochelle, qui commençaient à peser d'un poids considérable dans les affaires politiques de la province. Le régime municipal, fondé dans ces villes par Aliénor, avait revêtu la forme la plus libre et la plus indépendante. Un collège de cent bourgeois, recruté lui-même par élection, élisait chaque année dans son sein un maire, douze échevins et douze jurés ou conseillers. Les soixante-quinze autres prenaient le nom de pairs et assistaient... [Lire la suite]
07 juin 2020

La châtellenie de Marans à partir de 1218

Le plus ancien seigneur de Marans que les titres représentent est le sieur Poreclie de Mauzé (ego Porrechia Dominus Maraanti atque Museaci) En 1218, Reinaud de Précigni (Reginaldus de Precygne miles) maréchal de France sous Saint Louis, possédait la terre de Marans du chef de sa femme Letice, fille de Poreclie. En 1246, il y eut procès entre Letice et Agnès sa sœur, au sujet de Marans et de Mauzé. On lit Mansi dans le premier volume de l’inventaire des Chartes du Roi, c’est une faute. (1) En conséquence d’un accord fait entre les... [Lire la suite]
13 avril 2020

Arrestation lors d’une partie de Chasse de Louis d'Amboise, Vicomte de Thouars, prince de Talmont pour lèse-majesté

PIERRE II, fils d'Ingelger et d'Isabeau , 1373. Il hérita de la vicomte de Thouars en 1397. Il fonda les Cordeliers d'Amboise en 1412; il y fut enterré en 1422. N'ayant pas laissé de postérité, ses biens passèrent à Louis d'Amboise, son neveu, fils d'Ingelger II.   Louis Ier d'Amboise 1426-1469   Vicomte de Thouars, prince de Talmont, comte de Guines et de Benon, baron de l'Ile-de-Ré, Marans, Mauléon et Montrichard, l'île de Ré, Marans, etc. Fils d'Ingelger II, seigneur d'Amboise, et de Jeanne de Craon, avait hérité... [Lire la suite]