Photos liées au tag 'Abbaye'

Voir toutes les photos
06 juillet 2020

Chronique de Maillezais – la translation des reliques de saint Rigomer demandées à Hugues, comte du Maine par l'abbé Théodelin.

Maillezais est aujourd'hui une petite ville, située dans une presqu'île marécageuse et malsaine, au confluent de la Sèvre et de l'Autize, elle semble n'avoir jamais été fort importante par sa population, mais elle fut très célèbre au moyen âge par l'abbaye de Saint-Pierre qu'y fonda, en 990, Guillaume Fier-à-Bras, duc d'Aquitaine.  Ce monastère, qui appartenait à l'Ordre de Saint-Benoît, fut d'abord construit dans une forêt dont il reste encore quelques parties, au lieu même où l'on voit aujourd'hui une église paroissiale... [Lire la suite]

06 juillet 2020

La légende de Saint Rigomer et de Sainte Ténestine

Le Seigneur, Dieu du ciel nous en accordant la force et le loisir, nous allons faire un récit qui pourra servir à sa gloire et à l'édification des chrétiens fidèles, car les exemples des saints nous excitent puissamment à marcher sur leurs traces. Or, ce que nous allons raconter arriva au temps que le seigneur Childebert et la reine Ultrogothe étaient régnants dans la crainte de Dieu et dans la fidélité à son service. Alors Childebert et son frère Clotaire s'étaient partagé la Neustrie et la France; tous deux avaient des épouses... [Lire la suite]
04 juillet 2020

OBSERVATIONS SUR UNE RELIQUE POSSEDEE AUTREFOIS PAR LE MUSÉE D'ORLÉANS SOUS LE NOM DE COEUR DE HENRI II (Plantagenet)

En feuilletant d'anciens registres des délibérations du Conseil municipal de notre ville et y cherchant tout autre chose, notre attention se porta, à ces mots du répertoire « Coeur de Henri II », sur une Délibération du 19 mai 1857. M. le Maire, qui était M. Eugène Vignat, y exposait « que le Musée d'Orléans possédait le coeur de Henri II roi d'Angleterre, mort à Chinon en 1186 (1) et enterré à Fontevrault. « Ce coeur, renfermé dans une boîte de plomb, a, pendant la Révolution, été enlevé de son urne funéraire. Mgr Gillis,... [Lire la suite]
02 juillet 2020

L’abbaye Saint-Jouin de Marnes, Mérimée - découverte archéologique des reliques portées par crainte des Normands

L’abbaye Saint-Jouin de Marnes, Mérimée - découverte archéologique des reliques portées par crainte des Normands de saint Martin de Vertou, saint Judicaël, Saint-Méen    L’abbaye Saint-Jouin de Marnes, une des plus anciennes fondations monastiques du Poitou, est principalement connue et étudiée pour la mise en oeuvre architecturale de son église ainsi que pour son programme sculpté, particulièrement de sa façade.  L’aménagement du cloître ainsi que l’ensemble des bâtiments qui l’accompagnent n’avaient quasiment... [Lire la suite]
20 juin 2020

DICTIONNAIRE DIPLOMATIQUE, 0u ÉTYMOLOGIES DES TERMES DES BAS SIECLES, Pour servir à l'intelligence des Archives

Après la décadence des Lettres et la chute de l'Empire romain, les nations subjuguées conservèrent le fond de la langue latine, que ces Conquérants avaient introduit dans tous les pays dont ils s’étaient rendus maîtres. Mais cette langue si pure dans les premiers siècles, dégénéra tellement, qu'elle ne conserva guère que l'inflexion et la terminaison de ses mots, qui étaient en quelque sorte des mots gaulois latinisés. Les principes du gouvernement féodal en France, les mœurs et les usages qui changèrent; une jurisprudence toute... [Lire la suite]
20 juin 2020

Lettres de Sauvegarde Royale de Philippe IV, dit « le Bel » pour l’abbaye de L’Absie et de Nieul sur l’Autize

Le monastère de l'Absie prit rang parmi les abbayes royales au cours de la seconde moitié du XIIe siècle. Les premières lettres de privilèges lui furent octroyées par Eléonore, reine d'Angleterre et duchesse d'Aquitaine, entre 1154 et 1182, et par son fils, Richard Cœur de Lion, de 1182 à 1189 (1).  Le texte de ces lettres ne nous est pas parvenu. Viennent ensuite celles de Philippe VI de mars 1329 (2). Elles accordent la protection royale à l'abbaye et aux religieux de l'Absie, à leurs gens et à leurs biens, et prescrivent... [Lire la suite]

01 juin 2020

Le Marais Poitevin et la navigation sur la Sèvre Niortaise (Time Travel)

Entre Loire et Gironde, entre Nantes et Bordeaux, entre collines du Bocage vendéen et de Saintonge, le plat pays du Marais poitevin, à demi-marin, à demi-fluvial, s'ouvre en V, en direction du Seuil du Poitou (1). La Sèvre niortaise coule est-ouest, de Saint-Maixent et de Niort vers Marans, l'anse de l'Aiguillon et l'Océan. Dans l'intervalle des côtes à falaises qui s'étendent au nord et au sud, il n'y a qu'un port : La Rochelle. Entre Niort (à 28 mètres d'altitude) et la mer, longtemps, il n'y eut que d'antiques routes de... [Lire la suite]
29 mai 2020

1217 Eglise Saint-Etienne de Marans - Charte Canal des Cinq Abbés - Saint-Michel, l’Absie, Saint Maixent, Maillezais, Nieul.

La conquête des marais côtiers et, plus généralement, les travaux de bonification des sols hydromorphes au cours du Moyen- Age ont, de longue date, retenu l'attention des historiens et suscité des études nombreuses quoique de valeur inégale. Replacée dans le cadre de l'immense mouvement d'extension des terres cultivées que connaît l'Europe Occidentale entre le Xe et le XIIIe siècle, la lutte de l'homme contre la mer et l'eau a été plus souvent envisagée sous l'angle des mutations économiques, des transformations du paysage et de... [Lire la suite]
27 mai 2020

En 1069, l'un des fidèles de Guillaume VIII d'Aquitaine, Ayraud surnommé Gassedener, fonde l'abbaye de Nieul-sur-l'Autise

En 1069, Ayraud surnommé Gassedener : « Ayraldus Gassedener cognomine », l'un des fidèles de Guillaume VIII d'Aquitaine, fonde l'abbaye de Nieul-sur-l'Autise pour le salut de son âme. Airaud donne toutes ses terres de Nieul ainsi que tous ses biens situés à Benet aux chanoines de l'abbaye. Cette fondation est confirmée par le comte-duc en 1076 dans la maison d'Ayraud à Vouvant L’abbaye de Nieuil-sur-l'Autise, de l'ordre de Saint-Augustin, fut fondée en 1068 ou 1069 par Airald Gassedener (1), seigneur de Vouvant.  «L'an de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 mai 2020

Les médecins dans l'Ouest de la France aux XIe et XIIe siècles : L'abbaye de Bourgueil

Les historiens de la médecine sont à peu près muets sur la longue période médiévale. Les faits qu'ils rapportent sur la pratique de l'art de guérir, sont trop peu nombreux et de trop mince intérêt, pour nous permettre d'avoir une idée exacte de l'état de la médecine dans notre pays à cette époque. On a trop eu tendance à considérer cette suite de siècles comme ayant marqué un temps d'arrêt dans l'évolution du savoir et on en a négligé l'étude. Cependant, si les progrès scientifiques furent alors plus lents, ils ne furent jamais... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,