28 août 2023

Sur les pas des Demoiselles de Rochefort (Virtual Tour)

  Laissez-vous conter Les Demoiselles de Rochefort  « C’est dans le musical que j’ai trouvé la satisfaction totale de toutes mes aspirations. Elles étaient comblées le jour où j’ai fait Les Demoiselles de Rochefort. J’étais là, complètement heureux. J’ai mêlé tout ce que j’aime : on y parle peinture, il y a de la poésie, des chansons, des ballets, de la littérature et du cinéma… ». Jacques Demy, Entretien avec Odile Larère, août 1980 Extrait de Le cinéma enchanté de Jacques Demy par Camille Taboulay     ... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 février 2021

Ruines du château de l’Etenduère - le 2 février 1794, la colonne infernale d’Amey quitte Les Herbiers et rejoint Cholet

Grand nom d'autrefois, grand nom d'aujourd'hui. Autrefois connu sur toutes les mers où claquaient les voiles blanches des vaisseaux du Roy de France ; aujourd’hui connu dans l'univers chrétien comme une des plus belles réalisations du seigneur actuel de l'Etenduère, digne successeur des célèbres amiraux et chefs d'escadres, Monseigneur Antoine-Marie Cazaux, évêque de Luçon, seigneur de l'Etenduere. Un vaste plateau descendant en pente douce vers la petite ville des Herbiers, recevant de plein fouet le vent de Galerne que par-dessus... [Lire la suite]
01 février 2021

Au château d’Ardelay et dans les paroisses alentours sonnent le tocsin, la colonne de Grignon rejoint celle de Amey aux Herbiers

Le 12 (31 Janvier), la scène augmente d’horreurs, le général Grignon part avec sa colonne, incendie tous les villages, toutes les métairies, depuis la Flocelière jusqu’aux Herbiers, dans une distance de proche de trois lieues, ou rien n’est épargné, les hommes, les femmes, les enfans même à la mamelle, les femmes enceintes, tout périt par les mains de sa colonne ; envain de malheureux patriotes, leurs certificats de civisme à la mains, demandèrent la vie à ces forcenés ; ils ne sont pas écoutés ; on les égorge. Pour... [Lire la suite]
31 janvier 2021

La colonne Infernale de Grignon de Saint Michel Mont-Mercure au château de Bois-Tissandeau des Herbiers

Sortant du village de Saint Michel Mont de Mercure, sa colonne se divise en plusieurs parties au village de l’Epaud.  L’une d’elles prend le chemin de Saint-Paul-en-Pareds, massacrant un groupe de Vendéens cachés dans le bois de la Bonnelière, et tuant et incendiant les hameaux et fermes le long de leur chemin.   Le 31 janvier 1794, le détachement parvient le soir à Saint-Paul-en-Pareds, enferme soixante- douze personnes dans la cour du château. Après les avoir nourries, abreuvées et forcées à danser, elle a fusillé... [Lire la suite]
27 décembre 2020

La Roche sur Yon, ville impériale, la Statue équestre de Napoléon Ier - Jean-François Merlet Préfet de la Vendée

La Roche sur Yon, nom de la bourgade ancienne qui devient Chef-lieu de Vendée par décret impérial du 5 Prairial an XII (25 mai 1804)   Jean-François Merlet (dit baron Merlet) Lorsque Napoléon prétendit annexer moralement à la France la Vendée, vaincue, écrasée, ruinée- on peut bien dire détruite lorsqu'il voulut en même temps relever les églises et les maisons et conquérir les âmes rebelles, il ne se, tint pas à la pacification, au Concordat, à des mesures constamment équitables et nuancées avec une science profonde des... [Lire la suite]
14 novembre 2020

9 août 1795 Belleville, le général Charette en représailles des massacres de Quiberon fait exécuter ses prisonniers

Le matin du 9 août 1795 (22 thermidor an III), alors qu'il s'apprête à se rendre à la messe célébré par l’aumônier l’abbé Remaud, Charette apprend devant le porche de l'église de Belleville, que des Royalistes capturés à Quiberon ont été fusillés.  Il donne alors l'ordre de rassembler les prisonniers sur la place de la ville. La chose faite, il évoque devant eux le sort des émigrés massacrés à Quiberon, puis leur déclare qu'ils vont être exécutés en représailles. Ceux-ci sont ensuite conduits à l'écart, Charette demandant... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 octobre 2020

La colline Saint-André, l'îlot Saint-Vaize de Niort

Alors que la mer se déroulait en un golfe immense au travers du Bas-Poitou et de l'Aunis, alors qu'elle recélait dans son sein le cours de la Sèvre inférieure, la montagne ou plutôt le promontoire de Saint-André s'élevait inaccessible de toutes parts et entouré d'eau au nord-ouest, au sud et à l'est. Malgré les travaux de nivellement qui ont eu lieu depuis la fondation de la ville, l'inclinaison des pentes est encore si rapide que, dans un grand nombre de rues, les voitures et les chevaux, ne sauraient circuler. La partie... [Lire la suite]
19 octobre 2020

Le Bois Sacré du Petit Luc et Les mottes féodales où coule aux pieds la Boulogne (Historial de la Vendée vues du ciel 360°)

La Boulogne, La longueur de son cours est de 81,6 km.  Elle prend sa source en Vendée, sur la commune de Saint-Martin-des-Noyers, trace son cours à la limite des communes des Essarts et de La Merlatière, puis remonte vers le nord. Elle arrose notamment les communes de Boulogne, Les Lucs-sur-Boulogne et Rocheservière en Vendée, puis entre en Loire-Atlantique, où elle arrose Corcoué-sur-Logne, Saint-Colomban et Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, avant de se jeter dans le lac de Grand-Lieu. Avant le bourg de Saint-Philbert, elle... [Lire la suite]
14 octobre 2020

Le 17 juillet 1805, Napoléon 1er signe un décret ordonnant la construction d'un canal de navigation de Marans à La Rochelle

Le 28 messidor an XIII (17 juillet 1805), Napoléon 1er signait un décret ordonnant « la construction d'un canal de navigation de Niort à la Rochelle » (1). C'était l'aboutissement d'un très ancien projet. En effet, le 15 mars 1791, un Mémoire des membres de la Société rochelaise des Amis de la Constitution (2) rappelait que « depuis plus de cent ans, un million et plus de personnes n'a cessé de solliciter la confection d'un canal de navigation, de l'ancien pays d'Aunis à l'ancien Poitou ». A cette lointaine époque, les seuls... [Lire la suite]
11 octobre 2020

Marans, le Barrage-écluse des Enfreneaux - Rivière des Moulins- le bac à râteau

Construits à la fin du XIXe siècle pour réguler les eaux du Marais poitevin, les deux barrages des Enfreneaux, situés sur la Sèvre niortaise Chaque année, des opérations de bacages de la Sèvre maritime sont réalisées pour éviter l’envasement de cet exutoire. En périodes de faible débit fluvial (printemps / été), la Sèvre maritime est sujette aux dépôts sédimentaires d’origine marine, prenant la forme d’un bouchon vaseux transporté par les courants de marée qui vient progressivement colmater la partie aval du fleuve (aval... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,