14 février 2018

Les chapelles Sainte Radegonde Plantagenêt et l'ermite Jean Le Reclus

La chapelle de Sainte Radegonde à  Chinon est connue pour une peinture murale de la fin du 12e s. qui fut découverte et dégagée en 1964. Secrets d'Histoire : Aliénor d'Aquitaine, une rebelle au Moyen Âge - La famille des Plantagenêt       Les origines de la chapelle Sainte-Radegonde sont liées à l'ermite Jean Le Reclus. Ce prêtre breton serait venu se retirer à Chinon au 6e s. (Grégoire de Tours, Liber in Gloriam confessorum : 312). La reine sainte Radegonde chercha conseil auprès de lui et lui... [Lire la suite]
14 février 2018

Sainte Radégonde, le miracle des avoines au monastère de Poitiers

Voici le fait tel qu'il est raconté dans les œuvres du vénérable Hildebert, archevêque de Tours en 1134 et auteur d'une vie de sainte Radégonde : "La bienheureuse Radégonde ayant quitté la cour de son époux, fut consacrée au Seigneur parsaint Médard, évêque de Noyon, et se réfugia à la villa de Saix, en Poitou, qu'elle avait reçue du roi. On vint lui annoncer que Clotaire s'était mis en route pour la chercher, la ramener dans son palais et la reprendre en qualité d'épouse. Alors elle s'enfuit. Dans sa course précipitée, et sur le... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 février 2018

Histoire et légende de Sainte Radegonde, Reine des Francs et abbesse de Poitiers

Fondatrice du monastère Sainte-Croix de Poitiers (Radegonde de Poitiers (Radegundis en latin), née vers 519 en Thuringe, morte le 13 août 587 à Poitiers) Radégonde, dont le nom signifie prudente, circonspecte, et qui justifia si bien ce nom, naquit vers l'an 519 dans le pays de la Thuringe, sur la rive droite du Rhin. Elle était fille de Berthaire, l'un des rois de ce pays, qui fut attaqué et tué par son frère Hermenfroy. Radégonde et son jeune frère furent faits prisonniers et conduits à la cour de leur oncle vainqueur. Hermenfroy... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 février 2018

Les Colliberts de l' An Mil

(Photos Fort an mil au Puy du Fou) Du latin collibertus, en ancien français culvert. Comme la plupart des églises angevines dont la fondation remonte à une date reculée, l'abbaye de Saint-Aubin d'Angers possédait des colliberts. Dans les chartes de l'Anjou, du Maine, du Vendômois, de la Touraine et même du Poitou, cette dénomination ne s'applique pas à des individus appartenant à la petite peuplade vivant au milieu des marais de la Sèvre Niortaise, que le moine Pierre de Maillezais a seul mentionnée, et dont l'histoire est... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 20:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 février 2018

An Mil - Carte des Châteaux de l'Anjou sous Foulques Nerra

(Armes de Foulques Nerra, premier blason d' Anjou) Le temps des Carolingiens s’achève. Le grand empire de Charlemagne n’existe plus. En Francie occidentale, le dernier souverain carolingien meurt et Hugues Capet devient roi des Francs. C’est le début d’une nouvelle ère, celle des Capétiens. C'est en 987, à la mort de son père, que Foulques le Noir (Nerra), prit possession du comté d'Anjou, de celui de Gâtinais et des châteaux dont Geoffroy-Grisegonelle avait hérité ou qu'il avait acquis par les armes, dans la Touraine et le... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

12 février 2018

Foulques Nerra comte d'Anjou dit le Faucon Noir (An Mil)

En l'an mil, un individu hors du commun, presque légendaire, dominait la Touraine, le fameux comte d'Anjou Foulque III Nerra, le Faucon noir, un des plus grands seigneurs féodaux de son époque. en effet, enchaînant exploits chevaleresque et crimes infâmes, il se montrait tantôt cynique, tantôt généreux, tantôt impulsif ou calculateur, assasin ou rependant. Mais, avant tout, il fut un batailleur infatigable, passant le plus clair de son temps à combattre ses voisins et surtout Eudes de Blois, son cousin, auquel il prit une bonne... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 février 2018

Voies romaines via Romana Cœsarodunum (Tours)

Le but de cette étude étant de faire connaître, à côté du tracé commun des voies romaines en Touraine, les modifications et les additions que nous avons été amenés à y faire, nous ne nous arrêterons pas aux considérations générales que tout le monde connaît. GRANDES VOIES.  Les grandes voies qui passaient en Touraine sont au nombre de 9 1° La voie de Genabum (Aurelianum - Orléans) à Juliomagus (Angers) ; 2° d° Autricum (Chartres), à Cœsarodunum (Tours); 3° d° Sundinum (sub dinnum le Mans )à Cœsarodunum ;... [Lire la suite]
11 février 2018

Mégalithes de Noirmoutier, Myrghèle la druidesse, Saint Filibert, l’ile d’her

En pays picton comme ailleurs, les druides constituaient une caste aristocratique dans les tribus gauloises. Ils étaient non seulement des prêtres mais aussi des intellectuels, chargés de former les élites et de rendre la justice. Le géographe romain Strabon évoque même, à la fin du Ier siècle avant Jésus-Christ, un collège de druidesse sur l’ile de Noirmoutier. L’île était habitée il y a très longtemps et elle compte de nombreux vestiges de monuments mégalithiques. Nul doute qu’elle n’ait été « un centre assez important de la... [Lire la suite]
10 février 2018

César, Vercingétorix, l’ile de Sein, Myrghèle la druidesse.

 Prêtresses gauloises que l’on trouve aussi appelés Druiades, Dryades qui dans la mythologie grecque, sont des divinités mineures liées aux chênes. (Dru-Wyd qui signifie sagesse du chêne ou chêne à gui.) Les auteurs chrétiens des six premiers siècles parlent souvent des Druidesses, ils les qualifient de sorcières. En même temps que les Druides, la Gaule avait Druidesses, tenant aussi leurs collèges dont les principaux étaient établis dans les îles de l'Armorique. Si l’on s'en rapporte aux auteurs, ces prêtresses étaient... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,