16 février 2021

L'histoire de Pouzauges et de ses seigneurs

La féodalité, par contre, a laissé à Pouzauges d'ineffaçables preuves de son passage, témoins les ruines du château et les deux églises de Pouzauges-la-Ville et du Vieux-Pouzauges. La terre de Pouzauges, qui de simple châtellenie devint successivement baronnie et marquisat, rapportait à l'entier, à la duché-pairie de Thouars, sous un seul hommage lige et à rachat à toute mutation de vassal, suivant la coutume du Poitou. On y avait anciennement réuni les châtellenies de la Ramée; du Boupère; de la Morvient et autres fiefs; et... [Lire la suite]

15 février 2021

Maillezais le 29 septembre 1418, Charles dauphin de France, informe ses sujets de son désaveu du traité de Saint-Maur

Ce fut en 1418 que la petite ville de Maillezais vit arriver le dauphin de France dans les murs de sa vieille abbaye; c'est là qu'il prit diverses mesures pour faire exécuter le traité qu'il venait de conclure avec les Bourguignons. Charles s'était retiré en Poitou (Poitiers, Lusignan, Saint-Maixent, Niort, Maillezais). Cette pièce est une protestation longuement motivée contre le traité de Saint-Maur (1) et un désaveu complet de cette transaction. Lettres par lesquelles Charles, dauphin de France, informe ses sujets qu'à la... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 février 2021

Pérégrinations en Poitou : François Rabelais et le prieuré – Eglise Saint Gilles de la Loge-Fougereuse

Il faut rapprocher le prieuré de Loge-Fougereuse à un passage de Rabelais dans le plaidoyer burlesque du seigneur de Hurne-vesne au chapitre XIII du second livre : «Et en fut donné pareil arrest à la Martingalle, l'an dix et sept, pour le Maul-gouvert (1) de Louze Fougerouse, à quoy plaira à la Cour d'avoir esguard. » Je ne sache pas qu'aucun commentateur ait fait de note sur ce Louze Fougerouse, le prenant pour un de ces mots de fantaisie dont Rabelais ne s'est pas privé à l'occasion. Eh bien, c'est un nom de... [Lire la suite]
14 février 2021

1411, l’évêque de Maillezais Jean le Masle poursuivait au Parlement Maurice de Volvire, seigneur de Nieul-sur-l'Autize

En 1380, un nouveau nom vient s'ajouter à la liste des évêques c'est un autre Jean qui préside à la somptueuse cathédrale, qui trône dans le magnifique sanctuaire mais pour lui, comme pour ses prédécesseurs, notre plume ira vite, car il est passé sur la terre du Poitou sans y laisser de traces (a). Pierre de Thury, l'ancien custode de l'Eglise de Lyon, était évêque de Maillezais en 1382. Après avoir reçu cette dignité au temps où il était maître des requêtes à la cour du roi Charles VI, il fut t'un des ambassadeurs de la France... [Lire la suite]
13 février 2021

Voyage dans l'histoire du Château de la Chabotterie à Saint-Sulpice-le-Verdon

 ORIGINE  — Ecrit le plus souvent sur les vieux titres Chabotterie, Chaboterie, Chabatrie ou même Chabautrie, parfois mais rarement, Chabaudière, Chabotière et Chabottière — ce qui est plus conforme aux consonnances locales — voire Chabossière,   Ce lieu, comme le nom l'indique, tire son origine de l'ancienne et illustre famille Chabot. Dès le XIIe siècle, en effet, les Chabot qui s'intitulent « seigneurs de la Roche-Cervière », ajoutent le titre particulier de « seigneurs de la Chabossière ».  En 1192,... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 février 2021

La commanderie de Saint-Sauveur du Temple de Mauléon

Plusieurs chapiteaux romans, trouvés parmi les ruines de la commanderie du Temple de Mauléon, indiquent l'existence de cette maison dès le XIIe siècle. En 1175, le nom du domaine est Saint-Sauveur-des-Cordes. En 1204, sous le règne de Philippe Auguste II, le nom change pour devenir Saint-Sauveur-des-Bois. En 1215, cette dénomination évolue à nouveau pour se transformer en Saint-Sauveur-de-Mauléon. (Domus Templariorum Sancti Salvatoris de nemore Malleonii) C’est seulement en 1269, alors que Louis IX est au pouvoir, que la... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 février 2021

RAPPORT de Faurès, vice-président de la commission militaire, à Fontenay-le-Peuple, par Lequinio, représentant du peuple.

RAPPORT de Faurès, gendarme national de la commune de Xantes, créé vice-président de la commission militaire, à Fontenay-le-Peuple, par Lequinio, représentant du peuple. En peu de mots, voici mon opinion sur la guerre de la Vendée et sur la non destruction des rebelles. Depuis environ cinq mois, personne n'ignore que ce malheureux pays ayant été le théâtre de la plus atroce des guerres, depuis l'an dernier, les patriotes de l'un et l'autre sexe des communes insurgées furent obligés de se réfugier, soit aux Sables, soit à Luçon,... [Lire la suite]
11 février 2021

Devant ses collègues de la Convention, Lequinio livre le rapport de sa mission et des colonnes infernales en Vendée

En 1790, le Bas-Poitou disparaît avec la création des départements. Le 3 Février, Un décret de la Convention débaptise la ville Fontenay le Comte et la renomme Fontenay-le-Peuple. Cette même année débute l’insurrection vendéenne. Fontenay-le-Peuple, Préfecture de la Vendée, est la cible des insurgés.  Le 25 mai 1793, l’armée républicaine est mise en déroute et 3 300 soldats sont faits prisonniers. Ils sont tondus puis libérés, après avoir prêté le serment de ne plus combattre les Vendéens. Le 30 mai, Fontenay est évacuée par... [Lire la suite]
10 février 2021

Église Notre-Dame-des-Anges d'Angles - Légende de la Malbête - René Antoine Ferchault seigneur de Réaumur

 L'église d'Angle du canton des Moutiers-les-Maufaits avec ses faisceaux de piliers Massifs et surmontés d'informes chevaliers Sans bras, sans tête et tout rongés de moisissure, ses voûtes vers le ciel s'élançant hardiment. Sa dalle où sur les morts la foule s'agenouille, un assez vaste souterrain refuge a son entrée dans une crypte romaine, qui se trouve sous l’église. On sait, au reste, que cette église est une œuvre attribué aux fées. A gauche, dans la direction du Nord, au fond de la crypte, existe, en effet, « une... [Lire la suite]
10 février 2021

10 février 1794 combat Saint Colombin (ou bataille de Pont-James), de Charette, Joly et Savin contre Duquesnoy

Le 10 février, Turreau ordonne au général Duquesnoy de se mettre à la poursuite des Vendéens avec sa colonne infernale. Après s'être emparés de Legé, les Vendéens commandés par Charette et Sapinaud gagnent Saint-Philbert-de-Grand-Lieu avec l'intention d'attaquer Machecoul, le lendemain. Cependant au matin, le 10 février, ils sont informés que les Républicains ravagent le bourg de La Limouzinière et ses environs. A une demi-lieue du pont des Noyer. Entre St Philbert de Grand-Lieu et la Rocheserviere; Duquesnoy rencontre l’armée de... [Lire la suite]