20 août 2020

Sainte Trinité Puyravault, Podium rebelli, prieuré donné à l’abbaye de Vendôme

Sainte Trinité Puyravault, Podium rebelli, prieuré donné à l’abbaye de Vendôme avant 1040, diocèse de La Rochelle, cant Surgères, arrond Rochefort. Origine du nom : du latin podium, « hau- teur », et de rebelli, « rebelle ». Le Prieuré fut fondé en 1040 lorsque la comtesse Agnès de Poitiers femme de Geoffroy Martel fit don de l'église à l'abbaye de la Trinité de Vendôme. Le comte d'Anjou donne à l'abbaye, parmi ses biens situés en Saintonge : d'une part le bois de Saint-Aignan et celui de Coulommiers, qui comptent cent manses,... [Lire la suite]

19 août 2020

Sentier de découverte Puyravault - AUDRY Pierre-François

Dit AUDRY DE PUYRAVAULT, né le 27 septembre 1773 à Puyravault (Charente-Inferieure),  mort à Maisons-Laffite, le 6 décembre 1852, était propriétaire dans son département et intéressé à une entreprise de roulage lorsqu'il fut élu, le 28 janvier 1822, député du 2e arrondissement électoral de la Charente-Inférieure (Rochefort) par 162 voix sur 233 votants et 318 inscrits, contre M. Bonnet de Lescure qui n'eut que 66 voix. Il joua un rôle très en vue au moment de la révolution de 1830 et c'est dans sa maison que se réunirent les... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 août 2020

GUILHEM DE POITIERS (Guillaume IX) Le premier troubadour

Le plus ancien document écrit de la langue d’oc est le Poème de Boèce, qui, d’après l’un des maîtres de la philologie romane contemporaine, M. Paul Meyer, ne remonterait pas plus haut que le commencement du XI e siècle et serait fort postérieur aux plus vieux textes de la langue d’oïl, tels que les Serments de Strasbourg (842), la Séquence ou Cantilène de Sainte-Eulalie (vers 880), l’Homélie sur Jonas (x e siècle). C’est à partir du X° siècle qu’on distingue plus nettement les deux langues romanes du Nord et du Midi de la France,... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 août 2020

AUNIS (Pays d' Pagus Alnisus, Alienensis, Alniensis).

Ancien pays de la France, dont la capitale fut d'abord Chatel-Aillon, puis la Rochelle il était compris entre la Sèvre et la Charente borné au Nord par le Poitou, au Sud par le pays de Brouage et la Saintonge, à l'Ouest par l'Océan, à l'Est encore par la Saintonge.  On a beaucoup discuté sur l'origine de ce nom d'Aunis que l'on rencontre pour la première fois à la fin du VIIIe siècle. L'opinion la plus vraisemblable est celle qui le rapproche du nom de sa capitale: Castrum qui vocatur Allionis (Chatel-Aillon). Il n'existe... [Lire la suite]
17 août 2020

Jeanne d'Orléans, femme de Charles de Coëtivy, comte de Taillebourg en l'année 1503 visite au château de Magné-sur-Sèvre

Au porte du marais Poitevin, enserrée entre la Sèvre Niortaise et le bras du Sevreau, Magné reste une île reliée aux communes voisines par cinq ponts construits au siècle dernier. Magné, du latin Magnus signifiant grand, est l’ancien nom d’une riche famille romaine implantée sur une île du golfe des Pictons. La Sèvre s'appelle Severa en l'an 932 et sépare le Poitou de la vicaria Bassiacinsis in pago Aunisio. Cette viguerie, désignée sous le nom de Bassiacus, Bassiacensis, Basiacensis, Basiachinsis et Bachiacensis, était en Aunis... [Lire la suite]
16 août 2020

Le 9 septembre 1469, parties de chasse de Louis XI et Charles de France hôtes du sire de Malicorne au château de Maigné

Le 9 septembre 1469, Louis XI et le duc de Guyenne son frère, après leur réconciliation faite au passage du Braud non loin de l’embouchure de la Sèvre Niortaise, furent les hôtes du sire de Malicorne, au château de Maigné près de Coulonges-les-Réaux.  Il se fit dans l'île de Magné de grandes parties de chasse en leur honneur.   Chourses BRANCHE DE MAGNÉ.Les de Chourses issus du Maine, furent de bonne heure possessionnés en Poitou. On trouve avant 1309 Payen de Chourses faisant foi et hommage à Louis II, roi de... [Lire la suite]

15 août 2020

Le lavoir et la fontaine Lunar de Saint Pompain

Sanctus pompeanus (Abbaye de l’Absie); Sanctus Pompeianus ; Sanctus Pompeynus XIIe siècle ; sanctus Ponpeianus 1196. Sanctus Pompeynus, 1274 Histoire de Maillezais par Lacurie. Saint Pompain 1363 cart Saint Maixent ; Saint Pompein 1390 arch. Ste Gemme. Saint Pompain dépendait de l’archiprêtré d’Ardin, de la baronnie et baillage de Vouvant, et de l’élection de Fontenay le Comte.   La fontaine de Lunar nichée au bout de la venelle de l'Arceau est accompagnée d'un lavoir en forme d'atrium. L'édicule (selon... [Lire la suite]
14 août 2020

Dénomination géographiques : Civitas, parochia, dioccesis, urbs, municipium, castrum, castellum, vicus, villa, burgus, bastida

Dans les plus anciens documents diplomatiques qui nous soient parvenus,  ce sont en France les actes mérovingiens, - la cité représente encore ce que l'on peut appeler, avec M. Longnon, l'unité territoriale. Le terme civitas désigne ordinairement un territoire, correspondant plus ou moins à celui d'un ancien peuple gaulois, et ayant pour chef-lieu une ville épiscopale; mais parfois déjà il ne désigne que la ville épiscopale. Dans le premier sens, civitas a pour synonyme parochia ou dioecesis, termes dont la signification, encore... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 août 2020

Marie-Jeanne Catherine de la Rochefoucauld-Estissac - estimation et valeur du château et préclôture de Coulonges-les-Royaux.

Le magnifique château de la Renaissance de Coulonges-sur-1'Autise,  oeuvre de Liénard de La Réau  fut bâti par Louis d'Estissac en 1542 . Marie Catherine, née le 22 février 1637, dite mademoiselle de La Rochefoucauld, dame d’Estissac ép.1696 Henri Joseph de Lezay- Lusignan, marquis de Lusignan EN 1713, le seigneur de la Côte-au-Chapt avait nom Henri-Joseph, comte de Lusignan, seigneur du Marais, de Lezay, Maigné, Genest, Coulonges, etc. Il habitait au château du Marais, paroisse de Lezay en Poitou. (Ile de Maigné en... [Lire la suite]
13 août 2020

Collégiale Sainte Catherine de Magné - Catherine de Coëtivy grande dame poitevine et petite-fille d'Agnés Sorel

L’église actuelle, de style gothique tardif, date du début du XVIe siècle et fut terminée vers 1521 grâce à un don de Dame Catherine de Coetivy, veuve du seigneur de Magné. Le portail renaissance est l’œuvre du célèbre architecte Mathurin Berthomé qui édifia le « pilori », l’ancien Hôtel de Ville de Niort. En 1508, un chapitre de six chanoines sous le nom de Sainte-Catherine est fondé par Catherine de Coëtivy, nièce du roi et épouse du seigneur de Magné. L’église est élevée en 1521 par l’architecte Mathurin Berthomé. ... [Lire la suite]