30 juillet 2020

Le Sentier des guetteurs du Pont Transbordeur - Rochefort - Échillais

Promenez-vous sur les bords de Charente et laissez-vous guider par ces sculptures gardiennes et témoins des lieux. Véritables liens entre la commune de Rochefort et celle d'Échillais, les Guetteurs vous invitent à la découverte des belvédères et à la traversée à bord de la nacelle du Pont Transbordeur.....==> https://www.pont-transbordeur.fr/le-sentier-des-guetteurs   Le pont transbordeur dit "du Martrou" de Rochefort a retrouvé son aspect d'origine 120 ans après son inauguration. <==..... 
Posté par thierryequinoxe à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 juillet 2020

Le pont transbordeur dit "du Martrou" de Rochefort a retrouvé son aspect d'origine 120 ans après son inauguration.

Le transbordeur de Rochefort –Échillais, dernier de sa catégorie en France, a cessé d’assurer ses traversées de la Charente fin 2015 pour permettre à l’entreprise Baudin-Châteauneuf de réhabiliter l’édifice de fond en comble. Il ne reste que huit ponts de ce type dans le monde, dont celui du Martrou, haut de 50 mètres et long de 150. Classé monument historique en 1976 Tous les ponts à  transbordeur construits par Ferdinand Arnodin sont préfabriqués dans l’usine de Châteauneuf pièce par pièce  puis transportés... [Lire la suite]
27 juillet 2020

Histoire de Soubise, ville sous le vent des îles de Charente-Maritime

Soubise est une petite ville, assez ancienne, située sur une éminence, au sud de la Charente et sur la rive droite du fleuve, à 15 kilomètres de Marennes ; elle a donné son nom, avec le titre de principauté, à une branche de l’illustre Maison de Rohan ; précédemment, elle avait appartenu, pendant longtemps, aux seigneurs de Parthenay, de la Maison royale de Lusignan. Soubise avait autrefois un château défensif, qui fut pris et repris, pendant les guerres du XIVe siècle, avec l’Angleterre, et que l’on rasa à l’époque de... [Lire la suite]
25 juillet 2020

Restauration de monuments historiques dans le département de la Vendée, l’église romane Saint-Julien de Pétosse

Pétosse. Ils taillent les pierres dans les règles de l’art Charly Sablon, tailleur de pierre, a intégré l’entreprise Somebat, après deux années de formation et diverses expériences dans le bâtiment. Il travaille avec Antonio Mendoça, chef d’équipe en maçonnerie, spécialisé dans la restauration de bâtiments anciens. L’un taille, l’autre pose, et ensemble, petit à petit, ils reconstituent, à l’identique, le patrimoine abîmé. « C’est bien plus intéressant et plus gratifiant de rénover l’ancien. On est satisfait quand on voit le... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 juillet 2020

Tournoi de Chevalerie, l'Emprise de la Gueule du Dragon (Guerre de Cent-Ans)

La contrée qui nous occupe, n'offre pas de tournoi semblable au combat des Trente. Pourtant les gentilshommes s'y distinguèrent en maintes rencontres.  Jean II le Meingre, dit Boucicaut, maréchal de France, seigneur de Chézelles, défit les chevaliers anglais, Pierre de Courtenay, Robert de Rochefort et Thomas de Clifort qu'il « porta à terre d'un coup de lance ». La bravoure dans les tournois semblait héréditaire dans la famille de la Jaille qui possédait, sur les bords de la Vienne, les domaines de l'Ile-Bouchard, de... [Lire la suite]
24 juillet 2020

Voyage à bord de la Locomotive à Vapeur 030T-6 FIVES-LILLE des Chemins de Fer de la Vendée

Construite en 1948, par le constructeur Fives-Lille, cette locomotive 030 T6 fut l'une des dernières fabriquées en France. C'est une locomotive de 500 ch qui servait autrefois aux manœuvres de wagons d'argile et de charbon dans le bassin Nord Pas de Calais. Sa consommation est de  1,5T de charbon et 15m3 d’eau aux 100km   Le CFV l'a rachetée en 1985, il fallut 5 ans pour la restaurer et depuis elle tracte le train touristique du chemin de fer de la Vendée entre Mortagne sur Sèvre et la gare des Herbiers   ... [Lire la suite]

24 juillet 2020

Chinon, enceinte et fortifications de la Ville-Fort

Comme beaucoup de villes de fondation ancienne, Chinon s'est trouvé constitué par la réunion de deux agglomérations d'origine différente : une ville féodale au pied du château, auquel elle était directement rattachée par une enceinte fortifiée, c'était la ville proprement dite, communément appelée la ville-fort ; plus à l'est, une autre agglomération d'origine religieuse s'était développée autour des reliques de saint Mexme et de son sanctuaire, ce fut le faubourg de Saint-Mexme, parfois désigné au XVIIIe siècle sous le nom de «... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juillet 2020

Le domaine des Razilly en Indre-et-Loire (région Centre-Val de Loire)

A 5 kilomètres au nord-ouest de Chinon et à 2 kilomètres de la rive droite de la Vienne, tout près de la route départementale de Chinon à la Loire par Beaumont-en-Véron et Avoine, sur une petite bailleur dominant une riante contrée, on peut voir encore aujourd'hui le domaine des Razilly. Son aspect n'est pas fort imposant ; et pourtant, il fut un château-fort au temps de la guerre des Anglais (1), et comme le quartier général de la défense nationale. Le « petit roi de Chinon» y vint souvent chercher refuge; il y signa, la trêve... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 juillet 2020

Armand Emmanuel du Plessis, comte de Chinon, duc de Fronsac, duc de Richelieu sous la Révolution

Le duc Armand-Emmanuel du Plessis de Richelieu  avait reçu la terre de Richelieu par son contrat de mariage de l'année 1782. A la mort du maréchal, son père, en 1791, il entra en pleine possession de tous ses droits; mais la situation était compliquée par suite des substitutions et du douaire de la maréchale. Les trois enfants acceptèrent l'héritage sous bénéfice d'inventaire, ainsi d'ailleurs que l'avait fait jadis leur père. Le duc reçut comme tuteur et curateur, Nicolas Dujardin, homme de loi, et Mlle Marie de Gallifet fut... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 juillet 2020

La « Marie-Jeanne» HISTOIRE D'UN CANON DE LA GUERRE DE VENDEE

C'est l'un des canons du Cardinal de Richelieu, dont trois sont donnés au comte de Sault, successeur de Duplessis-Mornay au Gouvernement de Saumur. Pendant de longues années, ces canons restent oubliés dans l'arsenal du château, jusqu'au jour où Louis XV en fait don à la Compagnie des Vétérans de l'Armée de Hanovre qui y tenaient garnison, en souvenir de leurs exploits (P. Ratouis, 1875). Au début de la Révolution, M. Dupetit-Thouars les retrouve, lorsqu'il est question d'organiser la Garde nationale et, le 20 août 1789, lors de la... [Lire la suite]