28 février 2021

Le procès de Gilles de Rais et Francesco Prelati.

La mort cruelle de Jeanne d'Arc n'arrête pas la guerre.Pour entretenir les troupes nécessaires à la guerre, Gilles de Rais doit aliéner ses terres, en 1429, il vend un premier château, celui de Blaison à son cousin, Guillaume de la Jumellière, seigneur de Martigné-Briand En 1437, la famille de Rais apprit que Gilles de Rais avait vendu le beau château de Champtocé au duc de Bretagne et s'apprêtait à lui vendre celui de Machecoul. Envers René, duc d'Anjou et roi de Sicile, Jean V, duc de Bretagne s'engageait solennellement, par... [Lire la suite]

20 février 2021

Chute de l’indépendance de l’état Poitevin-Aquitain et le conflit entre CAPÉTIENS ET PLANTAGENETS pour la possession du POITOU

La chute de l’indépendance de l’état Poitevin-Aquitain et le conflit entre CAPÉTIENS ET PLANTAGENETS pour la possession du POITOU (1137-1242). L'Etat féodal poitevin, parvenu à l'apogée de sa gloire, commença en effet presque aussitôt à décliner lorsque s'éteignit la lignée mâle des comtesducs, à la mort de Guilhem VIII (1137). Dès lors, ballottés entre deux puissances nouvelles, celles des Plantagenets et des Capétiens, l'Aquitaine et le Poitou sont appelés à perdre leur indépendance et deviennent les enjeux d'un conflit... [Lire la suite]
18 février 2021

Canta Merula, la châtellenie de Chantemerle (commune des Moustiers sous Chantemerle)

Chantemerle  châtellenie importante qui s’étendait sur les paroisses de l’Absie, des Moutiers sous Chantemerle….. Forêt particulière, à la limite de la Vendée, sur le versant NE des hauteurs de la Gâtine, au SO des Moustiers sous Chantemerle et de Moncoutant ; le chainon de la Gâtine porte au SE la forêt de l’Absie, qui forme un autre petit massif de bois particuliers, à 1200 ou 1500 m de distance.   Chantemerle commune des Moustiers sous Chantemerle Canta Merula, v. 1150 (cart. Bas-Poitou) Mota de cantamerula, v... [Lire la suite]
15 février 2021

Maillezais le 29 septembre 1418, Charles dauphin de France, informe ses sujets de son désaveu du traité de Saint-Maur

Ce fut en 1418 que la petite ville de Maillezais vit arriver le dauphin de France dans les murs de sa vieille abbaye; c'est là qu'il prit diverses mesures pour faire exécuter le traité qu'il venait de conclure avec les Bourguignons. Charles s'était retiré en Poitou (Poitiers, Lusignan, Saint-Maixent, Niort, Maillezais). Cette pièce est une protestation longuement motivée contre le traité de Saint-Maur (1) et un désaveu complet de cette transaction. Lettres par lesquelles Charles, dauphin de France, informe ses sujets qu'à la... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 février 2021

Pérégrinations en Poitou : François Rabelais et le prieuré – Eglise Saint Gilles de la Loge-Fougereuse

Il faut rapprocher le prieuré de Loge-Fougereuse à un passage de Rabelais dans le plaidoyer burlesque du seigneur de Hurne-vesne au chapitre XIII du second livre : «Et en fut donné pareil arrest à la Martingalle, l'an dix et sept, pour le Maul-gouvert (1) de Louze Fougerouse, à quoy plaira à la Cour d'avoir esguard. » Je ne sache pas qu'aucun commentateur ait fait de note sur ce Louze Fougerouse, le prenant pour un de ces mots de fantaisie dont Rabelais ne s'est pas privé à l'occasion. Eh bien, c'est un nom de... [Lire la suite]
05 février 2021

Henri-François des Herbiers, marquis de l'Estenduère en rade de l’Ile d’Aix - Combat naval bataille cap Finistère octobre 1747

En 1747,  les Colonies de l'Amérique manquaient absolument de vivres ; plus de deux cents bâtiments chargés à l'isle d'Aix, étaient destinés pour y porter des provisions; mais on n'osait, sans une forte escorte, les exposer à la merci des Escadres Anglaises qui croisaient dans ces parages, et au milieu desquelles il fallait passer. Comme cette entreprise était des plus périlleuses, le Roi Louis XV qui connaissait l'habileté, la prudence et la valeur de M. de l'Etenduère, ne crut pas pouvoir la confier à un Officier plus... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 février 2021

L'ancienne église Notre Dame fortifiée de la paroisse du Petit Bourg des Herbiers (Guerre Vendée)

Ce que la Vendée a souffert pour la monarchie Les premiers martyrs vendéens furent les paysans pris à l'affaire de Bressuire, le 24 août 1792. Ils refusèrent de crier vive la nation ! et on les fusilla pour s'être obstinés à crier vive le roi! Bientôt aux fléaux ordinaires de la guerre se joignent des espèces d'atrocités légales; telles que pouvaient les inventer une Convention et un Comité de salut public. Les troupes républicaines eurent ordre de ne faire aucun prisonnier, de tout dévaster, de tout égorger, de brûler les châteaux,... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2021

28 Janvier 1794, Grignon est au Boupère - Alexis-René Barrion maire de Saint-Mesmin, témoin des colonnes Infernales.

En arrivant au Boupère, il reçoit une lettre de son collègue le général Bard, un honnête soldat qu'indignait cette guerre déshonorante, l'assurant que tous les habitants de ce bourg sont bons patriotes, vrais républicains, et ont donné maintes preuves de leur civisme. Grignon se détourne donc du Boupère, mais il y envoie l'un de ses lieutenants, Lachenay, qu'on disait fils d'un émigré, à la tête d'un détachement qui pille, massacre, viole, incendie tout ce qui se présente….. » y égorge plus de 200 habitants, et brûle « 3 000... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 janvier 2021

Le 24 janvier 1794, la colonne infernale dirigée par Grignon et l'adjudant-général Lachenay se retrouve à Bressuire.

Le passage de la Loire s’étant effectué le 16 novembre, les bleus allaient envahir le pays laissé sans défense. La Convention venait de décréter l'anéantissement de la Vendée par le fer et le feu. Turreau s'était chargé d'organiser douze colonnes infernales, chacune de douze cents hommes qui devaient partir de divers points et sillonner le Bocage en tous sens, saccageant, brûlant, exterminant les hommes et les habitations. Le plan était déjà mis à exécution. Le paysan racontait des détails effroyables : on brûlait les bois, on... [Lire la suite]
22 janvier 2021

Le 22 janvier 1794, deux colonnes infernales commandées par Étienne Cordellier et Joseph Crouzat partent de Brissac.

Le général, Cordelier avait annoncé, le 20, au général en chef, son arrivée à Brissac ou il avait trouvé le général Crouzat et sa troupe en assez bon ordre. Je compte, ajoutai-il, partir d’ici le 22, si tu ne me donnes pas l’ordre contraire. La force effective de ma division est de trois mille huit cent treize hommes, dont mille huit cent soixante-dix suelement présens sous les armes.” Le lendemain il écrivit à Turreau:  “ Je m’empresse de t’informer que deux mille hommes faisant partie des troupes venues du Nord à l’armée... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,