08 septembre 2020

Péronnelle de Thouars, Les étaux de la halle de Frontenay-l'Abattu (Rohan-Rohan) 1396-1397

Dans un compte de 1397, rendu par Guillaume Boyssin,  receveur de Frontenay-l'Abattu, à Péronnelle, dame de ce lieu, vicomtesse de Thouars, femme de Tristan Rouault, nous trouvons sur les halles de cette petite ville, devenue, sous le nom de Frontenay-Rohan-Rohan, un chef-lieu de canton de plus de deux mille âmes, des détails qui démontrent l'activité commerciale de cette région du Poitou à la fin du XIVe siècle. Les étaux et demi-étaux, loués de deux sols à huit sols par an, à quarante-six personnes dénommées dans la pièce... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 septembre 2020

Marais Poitevin, l’ancien régime de la propriété.

Le desséchement des marais, comme de juste, eut une influence très marquée sur le régime de la propriété dans les pays où s'exerça l'effort de l'entreprise. A qui allaient appartenir les nouveaux terrains sortis des eaux aux dessiccateurs, aux seigneurs fonciers, ou au roi ? La question était déjà difficile à trancher avant le desséchement. Un principe seul n'était pas douteux les atterrissements appartenaient au roi. Dès le XIe siècle, le problème est implicitement résolu dans la charte de Louis VII époux d'Aliénor concédant aux... [Lire la suite]
30 août 2020

Charles Charriau Marans - L’ancienne coopérative agricole de stockage, le grenier à grains de La Rochelle

Si nous en croyons certains documents, du milieu et de la fin du XVIIIe siècle, ce serait au commencement même de ce XVIIIe siècle, ou à la fin de l'autre, que l'on aurait songé à creuser un canal entre Marans et La Rochelle. Marans était le trait d'union, entre Niort et le Poitou, d'une part, La Rochelle et les ports français ou étrangers, de l'autre. Marans était le grenier de La Rochelle. Marans fermé, la Sèvre séparée de la capitale de l'Aunis, c'était presque la famine. Aussi, de tout temps, avait-on songé à maintenir et à... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 août 2020

1894-09 Commission du passage de la Charente à Martrou. Transbordeur Arnodin et bac à vapeur à plate-forme mobile.

M. Braud présente, au nom de la deuxième commission, le rapport suivant : Messieurs, La deuxième commission m’a chargé de donner lecture au Conseil Général du rapport suivant de M. l’Ingénieur Modelski, qui expose d’une façon très exacte et très complète la question qui vous est soumise. Ce rapport est ainsi conçu : « Le Conseil général, désirant être renseigné sur le système du bateau-élévateur et porteur étudié par la maison Claparède pour la traversée de la Charente, a décidé, dans sa séance du 25 août 1894, de renvoyer... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 août 2020

Port Soubise et son Bac rive gauche de la Charente (passe ton bac d’alors 1880)

A partir de Soubise, les communications entre les deux rives sont aujourd'hui impossibles, et toutes visites, toutes relations d'affaires ou de famille obligent à des détours énormes, ce qui est pour les habitants une gêne constante, et leur cause chaque jour les plus graves embarras. C'est surtout pour la rive gauche que notre service sera un véritable bienfait, c'est surtout de là qu'il tirera ses principaux produits. De ce côté, il n'y a aucun chemin de fer projeté, la ligne Rochefort-Marennes devant franchir la Charente vers... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 août 2020

C’est en 1599, que HENRI IV nomme un hollandais, Humphrey BRADLEY, Maître des digues et des canaux du Royaume.

Dans les dernières années du XVIe siècle, le calme revenu, on se décida à reprendre l'œuvre abandonnée depuis près de deux siècles et demi. En 1597 Pierre Brisson, sénéchal de Fontenay-le-Comte, procéda à la visite des marais. Puis on mit en demeure les intéressés, parmi lesquels figurait l'abbé de l'Absie, d'exécuter les travaux nécessaires pour la remise en état des canaux et des digues.  Presque tous cherchèrent, sous divers prétextes, à se dérober à leurs obligations. Le pouvoir central dut intervenir. Par deux édits du... [Lire la suite]

10 août 2020

Les auteurs du dessèchement du Marais Poitevin, Rôle des religieux, Rôle des seigneurs, Rôle des paysans.

Nous venons de passer en revue l'histoire des dessèchements opérés dans les marais de la Sèvre et du Lay du Xe à la fin du XVIe siècle. Cette esquisse rapide demande à être complétée par quelques détails sur les dessiccateurs eux-mêmes, et sur les conditions de groupement ou d'entreprise individuelle qui ont présidé à leurs travaux. Pour concevoir et mener à bien une œuvre aussi vaste que celle des dessèchements, il fallait une association puissamment organisée, et disposant de capitaux considérables. Au XIIIe siècle, les seigneurs... [Lire la suite]
09 août 2020

VAINES TENTATIVES DE RESTAURATION AU XVIe SIÈCLE

Aux environs de 1507, tous les achenaux qui découpaient le marais entre l’Achenal de Bot-neuf et le canal de Luçon, étaient remplis de boue, les bots tombaient en ruine, l'eau circulait librement et, tous les hivers, inondait la contrée ; le marais retombait à l'état sauvage, uniquement pour défaut de réparations. Au bout de vingt ans seulement, l'autorité royale se décida à intervenir de façon énergique pour mettre fin au désastre. Le 11 août 1526, le roi manda au Sénéchal de Poitou ou à son lieutenant de Fontenay-le-Comte, de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 août 2020

Après la Guerre de Cent-Ans, le Marais Poitevin redevient Sauvage

La guerre de Cent ans amena la ruine dans le marais desséché; les achenaux s'envasèrent, les digues furent rompues, les écluses détruites. Un demi-siècle après l'expulsion des Anglais, nous retrouvons les marais de la Sèvre et du Lay dans l'état où la guerre de Cent ans les avait laissés. Les marais de Champagné eux-mêmes, qui semblaient avoir un moment retrouvé leur ancienne prospérité, étaient redevenus sauvages. Quand les hostilités eurent cessé, les rois de France tentèrent de réparer les ouvrages détériorés. La Sèvre était,... [Lire la suite]
30 juillet 2020

Le Sentier des guetteurs du Pont Transbordeur - Rochefort - Échillais

Promenez-vous sur les bords de Charente et laissez-vous guider par ces sculptures gardiennes et témoins des lieux. Véritables liens entre la commune de Rochefort et celle d'Échillais, les Guetteurs vous invitent à la découverte des belvédères et à la traversée à bord de la nacelle du Pont Transbordeur.....==> https://www.pont-transbordeur.fr/le-sentier-des-guetteurs   Le pont transbordeur dit "du Martrou" de Rochefort a retrouvé son aspect d'origine 120 ans après son inauguration. <==..... 
Posté par thierryequinoxe à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,