30 mars 2020

Le château féodal d'Harcourt de Chauvigny et les Vicomtes de Chatellerault

Le château féodal d'Harcourt s'éleva vers le XIIIe siècle sur l'emplacement du fief de Motte où existait déjà un ouvrage fortifié. Le château d'Harcourt est situé au nord à 30 mètres du château baronnial. Il domine à l'est la jolie vallée des sources du Talbat. Il se compose de deux bâtiments juxtaposés dont un seul, le corps méridional, est assez bien conservé, et une enceinte extérieure appuyée au dehors par des contreforts formés de tours pleines et de meurtrières. Une grande porte d'entrée ogivale donne sur la rue Saint-Pierre... [Lire la suite]

25 mars 2020

Histoire de l’Abbaye de Fontevraud - Réclamations de l'Angleterre des statues des rois Plantagenet en 1817 et 1819

Pour la troisième fois en moins d'un siècle, l'Angleterre demande au gouvernement français la cession des statues tombales de Henri II Plantagenet, de Richard Coeur-de-Lion, d'Eléonore de Guyenne et d'Isabelle d'Angoulême, conservées à Fontevraud.  Les négociations engagées par le Foreign-Office auraient, dit-on, des chances sérieuses d'aboutir; et le journal parisien qui, le premier a lancé la nouvelle prétend que « d'ici peu les quatre souverains en pierre, soigneusement emballés, traverseront le détroit ». Il en prend,... [Lire la suite]
19 mars 2020

Episode d'Aliénor au château de Mauléon les Chauvigny

Sur la plate-forme, au couchant de l'église de St-Pierre, était autrefois le château Mauléon. Le château féodal de Montléon (Mons léonis, Monte léone, hauteur) est aujourd'hui à peu près disparu. On en aperçoit les vestiges à travers le pâté de maison qui, dès la fin du Moyen-Age, a commencé à couvrir ses ruines, entre la rue Montléon et l'impasse d'Harcourt. Il se composait, d'un quadrilatère restreint de 11 m. 50 sur 8 m. 50 environ. L'ancienne « tour Oger » devenue plus tard « tour de Montléon » était le principal corps de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 mars 2020

Les anciens Ponts du THOUET - Airvault et le pont de Vernay.

A un kilomètre en amont d'Airvault, sur la route de Saint-Loup, qui d'ailleurs conduit à la gare d'embranchement, on remarquera un pont jeté sur le Thouet et qui porte le nom de pont de Vernay. Au pont de Soulièvre, on ne trouve aucun vestige de maçonnerie romaine et l'ouvrage actuel, qui date de la fin du XIIIe ou du début du XIVe siècle parait avoir été le premier pont en pierres élevé en ce point. Il a remplacé les ouvrages en bois édifiés en grumes à l'époque gauloise, en charpentes plus tard, qui se sont succédés depuis que... [Lire la suite]
24 février 2020

Notice Historique sur le château de Tours et Archéologie Médiévale

Henri II, roi d'Angleterre et comte de Touraine, voulant avoir, dans la ville de Tours, un point d'appui plus solide que la tour Hugon, construisit en 1160, dans l'angle N. 0. de l'ancienne cité, une nouvelle forteresse. Les dispositions de ce château ne sont pas connues ; l'on sait seulement qu'il était défendu au nord et à l'ouest par les anciens murs gallo-romains, et qu'au centre s'élevait un donjon carré A flanqué à chaque angle de deux contreforts (pl. III). Il occupait l'emplacement sur lequel se voyaient autrefois le... [Lire la suite]
22 février 2020

Notice Historique sur le château Baronnial des évêques de Poitiers à Chauvigny et les fouilles archéologiques.

Les mentions les plus anciennes de l'existence du « Château de Chauvigny » se trouvent dans des chartes remontant aux environs de l'an Mil, 992 (1) et 1025 (2). A la lecture du deuxième de ces documents il apparait que le château appartenait déjà à l'évêque de Poitiers, dont il pourrait bien être l'œuvre. Il est cependant probable que la seigneurie appartint à l'origine, à une famille portant le nom de Chauvigny, dont on retrouve diverses branches en Poitou et en Berry à partir du XIIe siècle (3). L'une d'elles, la branche de... [Lire la suite]

20 février 2020

Chalais, découvertes Archéologiques d’un souterrain-refuge protégeant des incursions normandes et de Geoffroy la Grand’dent

Notre-Dame de Chalais est un peu perdue dans la campagne, à l'écart du bourg de Saint-Pierre-le-Vieux. Non loin de Fontenay-le-Comte, à quelque 1500 mètres environ de l'antique abbaye de Maillezais, dont les superbes et imposantes ruines évoquent tant de souvenirs, s'élève, au village de Chalais, ignorée de la plupart des touristes, une curieuse petite église romane, que baignaient il y a quelques siècles à peine, les flots de l'Océan. L'intérieur n'offre pas grand intérêt, si ce n'était le grand bas-relief représentant... [Lire la suite]
19 février 2020

Visite du vieux Fontenay, « Poème de pierre », sur les pas d’Octave de Rochebrune

Un escarpement rocheux, une source jaillissant au pied du coteau et un gué ont permis la fondation de la ville.   « Fontenay, source jaillissante des Beaux Esprit s », capitale du Bas-Poitou est un centre artistique et littéraire au 16e  s.   l’ancienne ville  se développe de part et d’autre de la rivière Vendée.   On peut y découvrir des ruelles médiévales, les ruines de l’ancien château fort, de vieilles maisons,   quelques logis du 16e s. et hôtels du 18e s.   L’église... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2020

1840 Prosper MÉRIMÉE, Inspecteur général des monuments historiques - Lettre au Ministre de l’intérieur

MONSIEUR LE MINISTRE, La commission des monuments historiques, dans son dernier rapport, déplorait l'insuffisance des secours affectés à la conservation des édifices remarquables de toutes les époques, dont notre pays a tant de raisons de s'enorgueillir, et que pourtant il a traités longtemps avec une fâcheuse indifférence. Ces plaintes, trop bien justifiées, ont été entendues, et le crédit mis cette année à la disposition de votre département témoigne que la sollicitude des Chambres s'est éveillée sur l'importance de nos richesses... [Lire la suite]
10 février 2020

L'Hermenault, Château épiscopal des évêques de Maillezais (Time Travel)

On est peut-être d'accord sur l'étymologie de l'Hermenault. Cette dénomination vient-elle d'heremus, lieu désert et inculte, d'heremani, hommes pourvus d'un bénéfice, ou est-elle un dérivé de celle d'Ernenoald portée par un abbé mentionné dans la notice d'un jugement rendu le 5 mai 692 par Clovis III, ou d'Hermamvald, empruntée à quelque Franc qui établit sa demeure sur l'emplacement où les abbés de Maillezais élevèrent plus tard leur maison de plaisance 1)? Il serait téméraire d'émettre une opinion définitive. Il nous est plus... [Lire la suite]