Montre de la compagnie de Miles de Thouars, seigneur de Tiffauges

Nous croyons qu'il y a intérêt à distinguer les rôles des montres et revues de ceux des bans et arrière-bans.

Les premiers sont les états nominatifs, les contrôles de compagnies régulièrement constituées, commandées par leurs capitaines respectifs et encadrées de leurs officiers, voire même de leurs bas-officiers.

Sur ces listes, où figurent des noms appartenant à toutes les contrées de la France, on voit beaucoup de surnoms et de noms de guerre dissimulant l'identité réelle de leurs possesseurs, et, si la Société des Archives historiques a déjà publié un certain nombre d'entre elles, c'est qu'elles intéressaient le Poitou, soit par la personnalité des capitaines, soit par le rôle joué par les compagnies dans l'histoire militaire de notre province.

Les voici dans l'ordre de leur publication :

Montre et revue des 96 hommes d'armes et 190 archers de M. de Crussol, sénéchal de Poitou, du 5 mai 1470 (1).

Montre de la compagnie de Miles de Thouars, seigneur de Tiffauges du 6 août 1353 (2).

Revue de Guillaume des Bordes, reçue à Mirebeau le 16 juillet 1371 (3).

Montres de Raoulequin de Rayneval et d'Estienne Maynart, reçues à Poitiers le 1er juin 1373 (4)

Enfin, sous le titre de Montres et Revues (5), celles de M. de Thors, du 1er août 1387 ; de Mgr de la Trémoille, du 11 décembre 1530 ; de Mgr de Montpensier, du 9 octobre 1348 ; de René de la Haye, des 8-11 juin 1568 ; du capitaine Phorien, du 27 septembre 1570 ; de M. de Jarnac, du 26 janvier 1574 ; du sr de la Blouère, du 21 juin 1583 ; du sr de Préau, du 4 août 1603 ; du sr de Sérans, du 16 janvier 1622 ; du sr de Granché, du 29 mai 1658, et du sr de Beauchamp, du 31 décembre 1673 (6).

On trouvera aussi plus loin dans le présent volume le rôle de la montre faite à Brouage, le 7 août 1582, des cinquante hommes de guerre du capitaine Camille Strozzi.

Précédemment, M. H. Beauchet-Filleau avait fait paraître dans les Pièces inédites, rares ou curieuses concernant le Poitou et les Poitevins (7), trois montres et revues du XIVe siècle qui sont : la Revue de Jean de Montalembert, du 15 juin 1387, la Crue des Gens-darmes reçue à Niort le 27 septembre 1387 et la Montre de la compagnie de Renaud de Pons, du 26 mars 1350.

Ces pièces administratives, établies pour les besoins du payement de la solde ou de la distribution des vivres, diffèrent essentiellement, semble-t-il, des rôles des bans et arrière-bans, destinés, eux, à faire le dénombrement et l'appel de tous ceux qui, par le fait de leurs possessions, devaient le service militaire personnel ou étaient tenus, par exemple lorsqu'il s'agissait de femmes ou de clercs (8), à se faire représenter par des bras plus capables de porter les armes.

Dans les rôles de cette seconde catégorie, sont groupés tous les possesseurs de fiefs d'une province avec l'indication de la châtellenie dont ils dépendent, et, si l'on passe en revue ces tenants noblement, c'est afin de vérifier leur état de servir ou d'examiner la validité des raisons de ceux d'entre eux qui croient devoir être exemptés.

Le ban comprenant les vassaux directs du roi et l'arrière-ban, les arrière-vassaux, nous touchons là au véritable mécanisme de la mobilisation féodale.

Pierre de Sauzay (9) a publié en 1667 les rôles des bans et arrière-bans du Poitou, de la Saintonge et de l'Angoumois convoqués, le 21 septembre 1467, par Yvon du Fou, le 26 novembre 1491 par Jacques de Beaumont, et en 1533 par le commandement de François Ier.

M. de la Roque (10), à la fin de son traité du ban et de l'arrière-ban et à la suite des rôles de plusieurs anciens bans et arrière-bans où il mentionne les seigneurs du Poitou convoqués en 1304, 1317 et 1350, a donné, sous le nom de Nouveaux rolles du Poitou tirés du cabinet de M. Clairambault, la montre commencée à Poitiers le 31 mai 1337.

Il cite aussi l'ouvrage de P. de Sauzay et un arrière-ban du Poitou de 1464 (Meslanges, v. 22, f° 265, dans le cabinet de M. Clairambault).

Dans les Documents inédits pour servir à l'Histoire du Poitou (11), publiés par la Société des Antiquaires de l'Ouest, on trouve le Rôle de l'arrière-ban du Poitou convoqué, croit M. L. de la Boutetière, en 1488, et celui de l'arrière-ban du Poitou convoqué à Mortaigne le 17 juillet 1489, l'un et l'autre tirés des archives du château de Saint-Loup.

Pour terminer enfin cette nomenclature, nous signalerons que l'Ordre de Bataille de la Noblesse du Bas-Poitou convoquée par le Maréchal de Senecterre le 14 juin 1758 et le Rolle du Ban du Haut-Poitou tenu et convoqué sous le Règne de Louis XV le 15 juin 1758 ont été imprimés en 1738, le premier à Fontenay, le second à Saintes et Saint-Jean-d'Angély.

Mais c'est la première fois qu'un rôle du ban et de l'arrière-ban trouve place dans un volume de la Société des Archives historiques, et celui que nous présentons aujourd'hui, intitulé simplement La monstre des nobles et non nobles tenans noblement du ressort de Poictiers, provient d'une pièce en papier appartenant à la Société à laquelle elle a été donnée vers 1872 par M. H. Beauchet-Filleau.

Daté du 6 janvier 1477, lendemain même du jour où Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, succombait devant Nancy (12), il est plutôt une minute non signée qu'une copie, en raison des ratures multiples qu’il présente et du soin extrême que l'on y a apporté à faire ressortir l'effectif.

Cette montre comprend en effet : 21 hommes d'armes, 181 archers (13), 87 arbalétriers, 2 lancegaies et 9 vougiers.

 

Comme dans ce nombre figurent 48 archers, 7 arbalétriers et 5 vougiers de la ville de Poitiers, il est à remarquer que tous les habitants de Poitiers avaient été exemptés du ban et de l'arrière-ban par lettres patentes du 15 novembre 1467 (l4), tandis que les efforts de Jacques de Beaumont tendaient à les y assujettir (15), dans les nombreuses occasions que firent naître les convocations de l'arrière-ban, si fréquentes durant le règne de Louis XI.

L'homme d'armes, souvent chevalier, toujours cavalier, était recouvert de l'armure complète, haubert sur le gamboison et cuirasse, hausse-col, brassarts et épaulières, tassettes, cuissarts et grèves, la saye sur le tout et le heaume en tête.

Ses armes offensives étaient l'épée, la hache d'armes et enfin la lance de quatorze pieds, arme essentielle du gendarme et interdite au non-noble. En lui était incarnée la féodalité tout entière.

Malgré l'impossibilité de généraliser, on peut admettre que le plus souvent les archers étaient montés et les arbalétriers à pied.

 A partir de 1430, les archers à cheval étaient revêtus de la salade, de la brigandine (pourpoint de peau lamé d'acier), de cuissarts avec genouillères, grèves et solerets (16).

 Les arbalétriers, eux, portaient aux XIVe et XVe siècles la brigandine également, le pavois sur le dos, la longue épée et sur la tête le chapel de fer (17)

Mais, de même qu'il y avait des archers à pied, il y avait aussi des arbalétriers montés, ainsi qu'on le voit dans le compte d'Aubéry d'Angerville, sénéchal de Rouergue, en 1324 (18).

A ce sujet, le P. Daniel dit qu'il est faux que tous les arbalétriers n'aient été que de l'infanterie et que Philippe de Commynes fait plusieurs fois mention d'arbalétriers à cheval (19).

Dans la montre qui nous occupe et où l'expression de brigandiniers est employée une fois pour désigner des archers, nous pouvons constater que, si parmi les nobles des ressorts de Poitiers et Lusignan la proportion des archers est plus du double de celle des arbalétriers, le nombre de ces derniers est presque cinq fois plus considérable que celui des archers parmi les roturiers envoyés à l'arrière-ban.

Les lancegaies n'avaient évidemment à leur disposition qu'une javeline ou un bâton ferré à un bout (20) : armement rudimentaire réservé sans doute aux plus pauvres, donc quelque peu délaissé. Nous n'en rencontrons que deux sur un effectif total de 300 combattants.

Un peu plus nombreux apparaissent les vougiers, piétons armés, ainsi que leur nom l'indique, de la vouge, couteau emmanché d'un long bâton ou épieu garni d'un fer long et pointu (21). C'était une arme rustique, mais terrible, qui disparut lorsque, à la fin du règne de Louis XI, les mercenaires suisses et les lansquenets eurent introduit en France l'usage de la pique.

Du reste le moyen âge était alors fini. L'institution du ban et de l'arrière-ban lui survécut et dura autant que l'ancien régime, mais pour perdre de jour en jour de son importance, au fur et à mesure que l'armée royale, devenue permanente, la rendait inutile et faisait mieux ressortir les inconvénients de cette milice féodale, à savoir l'indiscipline et l'absence d'esprit militaire.

DE MASCUREAU.

 

La monstre des nobles et non nobles tenans noblement du ressort de Poictiers receve audit lieu de Poictiers le sixesme jour de janvier l'an mil cccc soixante-dix-sept par nous Jehan de Lezay, chevalier, seigneur du Maroys, et Guy Frotier, aussi chevalier, seigneur de Chambonneau, commissaires en ceste partie de très noble et puissant seigneur monseigneur de Bressuyre (22), conseiller et chambellan du Roy nostre sire, cappitayne général des nobles des pays et comtés de Poictou, Xaintonge, Engoulmoys et Peregort, et commissaire d'icelluy sire pour recevoir les monstres des dits pays.

Et premièrement les hommes d'armes dudit ressort de Poictiers et aussi ceulx de Luzignen.

Ythier Dyteuil, homme d'armes de chastellenie de Cyvray.

Huguet Braguer pour maistre Guillaume Dubec, homme d'armes, et deux archiers qui sont Jehan Ducouvert et Jehan Coutin.

Jehan Jousseaume, pour Jacques, son père, homme d'armes de la chastellenie de Saint-Maixent.

Pierre Duplessis pour Geoffroy, son père, homme d'armes de la chastellenie de Pruilly.

Loys Desfrans, tant pour luy que pour sa belle-mère, homme d'armes de la vicomte de Chastellerault.

Lyonnet Chevalier, homme d'armes de la chastellenie de Saint-Maixent.

Mathurin de Besdon, homme d'armes de la vicomte de Chastellerault.

Mathurin Repousson, pour Aymery, son père, homme d'armes de la chastellenie de Cyvray.

Messire Jehan de Chourses, chevalier, seigneur de Malicorne, homme d'armes.

André de Chourses, seigneur d'Aubigné, homme d'armes.

Pierre Ruart, pour Jehan, son père, homme d'armes de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Lyonnet Taveau, pour messire Geoffroy Taveau, chevalier, son père, homme d'armes.

Messire Jacques Vernon, chevalier, seigneur de Montereul-Bonin, homme d'armes.

Alain Janvre, homme d'armes, chastellenie de Saint-Maixent.

Loys Rousseau, homme d'armes de la chastellenie du Boispouvreau.

Ythier Jousserant, homme d'armes de la chastellenie de Civray.

Jehan David, seigneur de Lesteuil, homme d'armes de la chastellenie de Saint-Maixent.

Jehan de Montloys, homme d'armes de la chastellenie de Civray.

Pierre de la Roche, pour messire André de la Roche, chevalier, son père, de la chastellenie de Lezay, homme d'armes.

Loys Rescaut, pour messire Jacques Rayraut, chevalier, seigneur de la Claye, homme d'armes.

Helves de Chabanays, homme d'armes de la chastellenie de Civray.

Les archiers, arbalestiers et voulgiers desdits ressorts de Poictiers et de Luzignen.

Guillaume Leguay, de la chastellenie de Poictiers, s'est comparu et pour sa pouvreté, percucion et impotence qu'il a heu au service du Roy, l'en avons envoyé pour ceste foiz sans riens luv enjoindre.

Symon de Beauvollier pour Geoffroy Marteau, arbalestier de la chastellenie de Chastellerault, s'est présenté et l'avons receu parceque ledit Marteau est mallade.

Galays Gourjaud, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Jehan de Clervaulx, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Jehan de Mesieux, archier de la chastellenie de Couhé.

Guyot Vigier, arbalestier de la chastellenie de Cyvray.

Jehan Jay, pour Briand de Rasme, arbalestier de la chastellenie de Gençay.

Jehan de la Roche, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Jehan Boyn, archier de la vicomte de Chastellerault.

Anthoine de Dusselie, pour Pierre, son père, archier de la chastellenie de Chastellerault.

Collecte Catynelle s'est présentée disant qu'elle a son filz à l'ordonnance du Roy, luy avons enjoinct d'envoyer ung arbalestier à l'arrière-ban, empêché présentement.

Jehan de Luzarche, pour luy et Françoys, son père, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Thibaud Boisseau, pour luy et Thibaud Boisseau, son frère, voulgier, et a fait serment avoir tonsjours ainsi servy.

Jehan Lefevre, pour Jehan Ralecte et Anthoinecte, sa mère, arbalestier de la vicomte de Chastellerault.

Jacques Bernard, archier de la chastellenie de Cyvray.

Jehan Bireau, arbalestier de la chastellenie d'Angle.

Thomas Alyda, deux archiers de la chastellenie de Myrebeau.

Janotin Eignon, pour Guillemyne Berlande, arbalestier de la vicomte de Chastellerault.

Laurens Saugeon, pour Jehan le Roy, arbalestier de ladite vicomte de Chastellerault.

Anthoine Gaubertière, lancegaye de la chastellenie d'Angle.

Jacques Foucault, archier de la chastellenie de Luzignen,

Briand de Saint-Martin, archier de la chastellenie de Couhé.

Jehan Vigier, arbalestier de la chastellenie de Cyvray.

Guillot Levesque, archier de la chastellenie de Luzignen.

Pierre Levesque, archier de la chastellenie de Luzignen.

Pierre Roche, pour Jacques Jude, arbalestier de la chastellenie de Chastelachar.

Mandé Boislesve, pour luy et Jehan, son frère, archier de la chastellenie de Luzignen..

Jehan Vigeron, archier de la chastellenie de Loudun.

Mathurin Blanchart, arbalestier de la chastellenie de Civray.

Jehan de Rechinvoisin, pour luy et son père, archier de la chastellenie de Luzignen.

Anthoine de Rechinvoisin, pour luy et son père, archier de la chastellenie de Luzignen.

Pierre Saumureau, archier de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Phillipot Sapinault, archier de la chastellenie de Cyvray.

Robert Roy, archier de la chastellenie de Chastellerault.

Mery de Mons, pour luy et Alix de la Selle, demourant ensemble, arbalestier de la vicomte de Chastellerault.

Estienne Brun, archier de la chastellenie de Luzignen.

Jehan Aubaneau, archier de la chastellenie de Cyvray.

Jehan Chaumont, arbalestier de la chastellenie de Civray.

Regnault de Saint-Laurens, pour Pierre Aubaneau, son beau-père, archier de la chastellenie de Cyvray.

Joachin Vasselot a présenté Guilmin Paufou, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Huguet Naudin, archier de la chastellenie de Luzignen.

Jehan Belet, archier de la chastellenie de Vyvonne.

Anthoine Jarry, voulgier de la chastellenie d'Angle.

Laurens Labbes, pour Mathurin Labbes, son père, arbalestier de la chastellenie de Cyvray.

Pierre Tizon, arbalestier de la chastellenie de Cyvray.

Guischart d'Appelvoisin, archier de la chastellenie de Gençay.

Jehan Barengier, archier de la vicomte de Chastelle-rault.

Mathurin Fretart, arbalestier,

Anthoine Rivau, archier de la chastellenie de Chastelachair.

Jehan de Couhé, pour luy et pour Jehan Gaultier, archier de la vicomte de Chastellerault.

Colin Dumaignou, arbalestier de la chastellenie de Cyvray.

Jehan Berland, arbalestier de la chastellenie d'Angle.

Jehan Normant, arbalestier de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Guilmin Dupuy, pour Julyen Dupuy, archier de la chastellenie d'Angle.

Gillet Fardeau, archier de la vicomte de Chastellerault.

Guillaume de Mons, arbalestier.

Françoys Faure, pour Beautrix Dupuy, arbalestier de la chastellenie de Cyvray.

Jehan de Cigné, archier de la vicomte de Chastellerault.

Olivier Bessac, archier de la chastellenie de Cyvray.

 

Jehan de Vivonne, archier de la chastellenie de Celles-Levesquau.

Bernart Meschin pour Philippes Pichier, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Guyot Brun, archier de la chastellenie de Cyvray.

Jehan Pouvreau, pour luy et sa mère, archier de la chastellenie de Luzignen.

Maistre Charles de Nozay, homme d'église, fera deux archiers, et souloit fère homme d'armes, mès pourceque il dit avoir dymynué la moitié de son domayne, remis ausdits deux archiers.

Hervé de Mallevau, archier de la chastellenie de Lézignen.

Berthomé du Courret, pour Pierre, son père, arbalestier, chastellenie de Cyvray.

Raymond Magaud, arbalestier de la chastellenie de Luzignen.

Pierre Brun, archier de la chastellenie de Cyvray.

Jehan de Chaceville, arbalestier.

Mathurin Desprès, arbalestier de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Pierre Daugy, pour Jehan Daugy, son père, de la chastellenie de Gensay, archier.

Jehan Dusable, archier de la chastellenie de Gençay.

Jehan Delet, pour Geoffroy Groleau, archier de la chastellenie et vicomté de Chastellerault.

Jehan Dubroil, archier.

Colin Dubroil, arbalestier du vicomté de Chastellerault.

Jehan Bouchier, arbalestier de la chastellenie de Poictiers.

Mery de Conys, archier de la chastellenie de Luzignen.

Jehan de Puyvert, arbalestier de la chastellenie de Cyvray.

Gauvaign du Chilleau, archier de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Jacques de Puygirault, archier de la vicomté de Chastellerault.

Jehan Jousbert, archier de la vicomté de Chastellerault.

Jehan Vigeron, pour Jehan, son père, arbalestier de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Biget Leprevost, archier de la chastellenie de Gençay.

Jehan Dumoulin, pour luy et Jehan Binaudon, demourant ensemble, arbalestier.

Jehan de la Roehe, pour Mathurin de la Roche, son père, archier,

Micheau Giret a exoiné de maladie Constantin de Queray, arbalestier de la chastellenie de Saint-Maixent, et luy avons enjoinct d'envoyer ledit Constantin au prochain partement s'il est guéry, sinon d'y envoyer homme suflisant.

Jehan de Puylouer, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Mathurin Gane, pour Macé Gane, son père, archier de la vicomte de Chastellerault.

Bertrand de la Fourest, pour Mathurin Pierre, arbalestier de la chastellenie de Poictiers.

Jehan de Saint-Laurens, archier du bailliage de Champaigne.

Guyon de Quersay.

Jehan Vugnault, archier de la vicomte de Chastellerault.

Jehan de la Chapelière, archier de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Symon Bourry, pour Guyon Bourry, son père, archier de la vicomte de Chastellerault.

André Rouillevin, pour Mery Rouillevin, son père, arhalestier de la chastellenie de Chastellerault.

Jehan Mareschal, arbalestier de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Légier Duboys, arbalestier de la chastellenie de Morte-mer.

Collas de Vincenoil, arbalestier de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Estienne de Vaulx, arbalestier de la vicomté de Chastellerault.

Floridas Lunart, arbalestier de ladite vicomté de Chastellerault.

Tevenin Souriau, pour Gille de Chavigné qui est goûteux, arbalestier du vicomté de Chastellerault.

Franeoys de Luain, arbalestier de la chastellenie de Lusignen.

Jehan Messier, arbalestier de la vicomte de Chastellerault.

Jehan des Roches, pour luy et Marye de la Courjaye, sa mère, arbalestier de la chastellenie de Poictiers.

Barthomé Landry, pour Jehan Landry, arbalestier de la chastellenie de Luzignen.

Jehan Fremary, arbalestier de la vicomte de Chastellerault.

Mery Guillotin, archier de la chastellenie de Luzignen.

Jacques de Puylouer nous a faict serment que monseigneur de Bressuyre lui a dit qu'il serviroit pour luy et ses frères, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Mathurin de Conys, archier de la chastellenie de Luzignen.

Mathurin de la Ligière, arbalestier de la vicomte de Chastellerault.

Anthoine Dolinet, pour Jehan son père, archier de ladite vicomté.

Jehan Portier, pour luy et sa belle-mère, archier.

Jehan Ganes, pour luy et Gilles Huylier, archier, pourceque avons esté informé de la pouvreté dudit Ganes, Receu pour eulxdeux.

Guillaume de Maigné, archier de la vicomte de Chastellerault.

Regné Marcirion, pour luy et sa mère, archier de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Pierre Dumoustier, pour luy et sa mère, archier de la chastellenie d'Ervaux,

Jehan de Chesnes, arbalestier de la chastellenie de Luzignen.

Gilles Douay, pour luy et Collas Douay, archier de la chastellenie de Poictiers.

Gillet Gervain et Jehan Gervain, le jeune, pour Jamet Gervain, archiers de la chastellenie de Poictiers.

Ythier Dauton, pour Jacques Dauton, son père, arbalestier de la chastellenie de Cyvray.

Mathurin de Moussy, pour Bertrand de Moussy, son père, archier de la chastellenie de Cyvray.

Mathurin de la Faye, arbalestier de la vicomte de Chastellerault.

Loys Noyan, archier de la chastellenie de Chastel-achar.

Thomas de Rezay, pour Anthoine de Montsorbier, veil homme, archier de la chastellenie de Gençay.

Pierre Chevaleau, archier de la chastellenie d'Angle.

Pierre Dutay, pour Ardouyn Dutay, son père, archier de la vicomte de Chastellerault.

Clemens Rousseau, archier de la chastellenie d'Angle.

Guillaume Dehors, archier de la vicomte de Chastellerault.

André Vignault, archier de la chastellenie de Luzignen.

Loys du Fay, pour Marye Arembert, sa grant mère, archier de la chastellenie de Poictiers.

Geoffroy Genier, pour luy et sa mère, archier de la chastellenie de Lezignen.

Estienne Chauvin, pour Jehan Detay, veil homme de la chastellenie de... Archier de Chastel (23).

Pasquault Besliver, archier de la chastellenie de Luzignen.

Pierre Constans, archier de la chastellenie de Cyvray.

Thibaud Husseau, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Françoys Pizon, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Jehan Janvre, lancegaye de la chastellenie de Saint-Maixent.

Pierre de Saint-Aubin, archier de la chastellenie de Luzignen.

Jehan Chaigne, arbalestier de la chastellenie de Cherveux.

Jehan de Villodier, archier de la chastellenie de Luzignen.

Mathurin Julyot, archier de la chastellenie de Luzignen.

Pierre Renyer, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Pierre Boislesve de Forzon, archier de la chastellenie du Boispouvreau.

Jehan Boislesve, exoiné pour ledit Pierre de maladie et enjoinct d'y envoyer homme suffisant, s'il n'est guery. Archier.

Jehan Mallet, pour Jehan de Londres, veil homme, arbalestier de la chastellenie de Gençay.

Guischart Pignonneau, pour luy et Pyelre de Tongrelou, rousturier, qui ont de coustume de fère ung archier, ainsi qu'a faict serment ledit Guischart, pour ce receuz pour ung archier et sont de chastellenie de Chauvigné.

Jehan Gerbot, archier de la chastellenie de Luzignen.

Cristin du Retail, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Mathurin Rouorteau, pour Mathurin Rouorteau, son père, s'est présenté disant que sondit père est veil et aussi que ledit filz est de l'ordonnance du Roy en la compaignye de monsieur de Maigné (24), pour ce avons enjoinct à son dit père en sa personne d'envoyer ung arbalestier à l'arrière-ban.

 Maistre Jacques Furgaud s'est comparu pour Mathu-rine Brunecte, vefve de feu Philippon Paen de Saint-Maixent et enjoinct luy avons d'envoyer ung arbalestier suffisant, monté (25) et armé à l'arrière-ban.

Jehannin Bonnault, arbalestier de Chastellerault.

Philippes Gourjaud, pour Jehan, son père, archier de la chastellenie de Couhé.

Maistre Jacques Phillipot s'est présenté pour Marye Vasselote, sa belle-mère, et enjoinct luy avons d'envoyer ung arbalestier à l'arrière-ban. Chastellenie de Saint-Maixent.

Pierre Calays, pour luy et Jehanne Fauresse, sa mère, arbalestier de la chastellenie de Cyvray.

Jacques Poussart, voulgier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Loys du Revenel, mineur d'an, a dit qu'il a ung frère à l'ordonnance et lui avons enjoinct, s'il n'est venu dedans le prochain partement, qu'il envoyé à l'arrière-ban ung arbalestier.

Maistre Ythier Damorry s'est présenté pour Jehanne Marchenne, vefve de feu Jehan Damorry et Anthonie Paenne, vefve de feu maistre Aymar Damorry, de Chastellerault et leurs en d'ans, leur avons enjoinct d'envoyer ung arbalestier à l'arrière-ban.

Thomas de Vaucler, archier de la chastellenie de Luzignen.

Joachin Gervain, de la chastellenie de Mortemer, envoyé pour sa pouvreté.

Symon Claveurer, arbalestier de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Jehan Paton, pour Jacques Gyboreau, archier de la chastellenie d'Ervaux.

Anthoine de la Lande, de la vicomte de Chastellerault, archier.

Jehan Levraud, de la vicomte de Chastellerault, s'est présenté disant qu'il a la charge de certains frans archiers (26) de Poictou et qu'il est prest de servir le Roy.

Jehan de la Rye, pouvre homme, servira au mieulx qu'il pourra, chastellenie de Chastellerault.

Françoys Chauvinière, de la Roche-Surion, procureur dudit lieu, s'est présenté et luy avons enjoinct d'envoyer deux archiers au prochain partement de l'arrière-ban.

Philipes de la Guessonnière, archier de la chastellenie de Couhé.

Guillaume Goupil a faict serment que la dernière monstre il fut receu par monsieur le senneschal de Poictou (27) pour archier, pour ce archier.

Symonnet de la Tousche a faict serment, comme le précédent, qu'il fut receu par monsieur le senneschal pour archier.

Constantin Thibaud, pour Jehan Thibaud, son père, archier de la chastellenie de Saint-Maixent.

Jacques Leschalle, archier de la chastellenie de Cyvray.

Philippes Rousseau, archier de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Jehan de Montleon, pour Philippes son père, archier de la chastellenie de Poictiers.

Guischart Jousserant, archier de la chastellenie de Cyvray.

Ythier de Belabre, arbalestier de la chastellenie de Cyvray.

Jehan Berland, arbalestier de la vicomte de Chastellerault.

Pierre Pain a présenté Colin Aymar et Françoys Daiguessay, archiers de la chastellenie de Saint-Maixent.

Ythier de Poix, archier de la chastellenie de Cyvray.

Jehan Richart, archier de la chastellenie de Vivonne.

Jehan Légier, archier de ladite chastellenie de Vivonne.

Pierre le Bourgouignon, archier de ladite chastellenie de Vivonne.

Mathurin Dupin, archier de la chastellenie de Roche-meo.

Bernart Gervain, pour luy et Jehan Garner, archier de la chastellenie de Lezay.

Ambroys Marchant, voulgier.

Guillaume de la Court, archier de la chastellenie de Montereul-Bonin.

Raoulet Jacques, arbalestier de la chastellenie de Roche-meau.

Francoys de la Garinière, archier de la chastellenie de Poictiers.

Aymar de Sanxac, archier.

MaistreGuillaume Casse, presblre, s'est présenté et afaict déclaration qu'il tient en domayne XXX livres de rente dont il doit x livres de rente.

Jean Partenay, de la chastellenie de Saint-Maixent, IJ archiers ou brigandiniers.

Jehan de Teil, archier de la chastellenie de Luzignen.

Ythier Thibaud, archier de la chastellenie de Luzignen.

Jehan Levraud, de la vicomté de Chastellerault, s'est présenté et a déclaré qu'il a charge de frans archiers et est pvest de servir le Roy.

Loys de Beaumont, impotent, envoyra ung archier.

Jehan Chaperon, archier et ung archier avec luy,

 

Les nobles qui ont esté remis devant monsieur de Bressuyre, tant parce que aucuns d'eulx ont voulu faire archiers qui avoient de coustume faire homme d'armes, que autres dont cy-après sera faicte mencion.

Phelippon de Cursay s'est présenté et pourcequ'il a voulu bailler homme pour servir pour luy, à quoy ne avons voulu recevoir. Remis devant mondit sieur de Bressuyre.

Jehan de la Chappelle, pourcequ'il dit estre des gagés de Lezignen. Remis comme dessus.

Jacques de Vieulx, pourcequ'il a voulu faire archier et qu'il a de coustume faire homme d'armes. Remis comme dessus.

Pierre Sapinault, pourcequ'il a voulu n'estre que ung archier pour luy et son frère. Remis.

Francoys Eschalart. Remis comme dessus.

Guyot d'Orfeuille, pour Charles, son père, pourcequ'il a de coustume faire homme d'armes et qu'il n'a voulu faire qu'archier. Remis.

Symon de Marconnay. Remis.

Catherine d'Ayron, de la chastellenie de Poictiers. Remise comme dessus.

Jacques Chauvin et Nycollas de Champaville ont voulu qu'estre receuz pour ung archier. Pour ce remis.

Regnault de Tivonue, de la chastellenie de Lezignen. Remis devant mondit sieur.

S'ensuivent ceulx de la ville de Poictiers qui sont tenus et ausquielx a esté enjoinct envoyer à l'arrière-ban.

La vefve feu maistre André Vernou, de Poictiers, pour elle et ses enfans, fera un arbalestier.

Guillemecte Rousselle, vefve de feu Thomas Boislesve, fera ung arbalestier.

Maistre Loys Garnier, archier.

Maistre Hugues Pasquier, archier.

Maistre Hugues Peraton, archier.

 

La vefve feu maistre Denys du Feurre, et maistre Jacques, son filz, ont présenté Mery Moreau, arbalestier qui servira pour eulx.

Lyenor Mourraude, vefve de maistre Morice Poussart, pour elle et ses enffans myneurs, et Jehanne d'Ayron, vefve de feu Colin Mourrault, feront ung archier.

Maistre André de Conzay a présenté Estienne Garin, archier.

Micheau Gaultier, pour luy et son père et ses frères, ung archier ou voulgier.

Laynart de Genoillac, archier.

Jehan Pasquier, pour luy et les enffans myneurs feuz maistre Jacques Chambret et de maistre André Coyquet, IJ archiers.

Maistre Maurice Claveurier, pour luy, sa mère et maistre Jehan Claveurier, son frère, a dit qu'il avoit de coustume faire troys archiers, mes que leurs domaynes sont dyrny-nués de LX ou IIIIxx livres de rente, pour ce l'avons receu à IJ archiers.

Guillaume Resty, archier.

Maistre Jehan Resty, archier.

Maistre Françoys Herbert, archier.

Maistre Nicolles Boislesve, voulger.

Maistre Rogier Roy, archier.

Maistre Savary Fromentin a présenté Jehan Bigot dit Faure, arbalestier.

Maistre Jehan Favreau, voulgier.

Maistre Jehan Bastart, archier.

Jehan d'Argy, archier.

Maistre Hugues Belere, pour luy et comme curateur de Jehan Belere, archier.

Hylairet Boislesve, pour luy et ses frères, archier.

Maistre Pierre Rouigne, l'ancien, deux archiers.

Maistre Pierre Rouigne, le jeune, archier.

Maistre Jehan Gouynet, pour luy et son père, IJ archiers.

Maistre Jehan Juge, archier.

Maistre Symon Blandin, archier.

Maistre Aymery Claveurer, voulger.

Achilles Jacques, archier.

André Boisier, archier.

Jehan Boisleve de la Mothe, archier.

Jehan Boislesve de la Croix, archier.

Helyes Faure, archier.

Nycollas Doyneau, archier.

Hylairet Juilly, archier.

Pierre Gervain, arbalestier.

Maistre Estienne Jamyn, archier.

Guillaume Guerin, pour luy et ses parsonniers, archier. Pierre et André Chailles, IJ archiers.

Jehan Rideau, IJ archiers.

Pierre Fumé, pour luy et son frère, arbalestier.

Maistre Jehan Boislesve, l'esleu, pour luy et ses co-lié-ri tiers et les héritiers feu maistre Jehan de Genoillat, IJ archiers.

André Foucault et Jamet Roguelet, I archier.

Maistre Jehan Audouyn, voulgier.

Micheau Dabert, Pierre Girault, Jehan Berner, ung archier.

Guillaume Macé, ung archier.

Hylairet Palu, archier.

Guillemyne Jacques, vefve de feu maistre Jehan Charlet, envoyra ung archier.

Maistre Loys Prevost, pour luy et ses frères, voulgier. Hugues Prévost pour luy et Catherine Jacques, sa mère, archier.

Jehan Renart, archier.

Guillaume Micheau, arbalestier.

Ceulx de ladite ville de Poictiers qui sont remis devant mondit sieur de Bressuyre.

 

Margarite Avecte, vefve de feu maistre Jacques Chalot, remise devant mondit sieur.

Maistre Raoul de la Vostune (28), médecin de monsieur de Dunoys (29), lient xxv livres de rente. Remis.

Jehan Caquerreau.

Les non nobles ausquelx a esté enjoinct envoyer à l'arrière-ban.

Loys et Jehan Marcadiers, de Chastellerault, envoyront ung arbalestier à l'arrière-ban, qui yra avec Jehan Boyn, et a déclaré ledit Loys avoir L ou LX livres de rente tant noblement que rousturièrement, et ledit Jehan ne tient rien noblement mès tient trente livres de rente rousturièrement.

Jehan Gauvaign, d'Angle, arbalestier.

Guillemot Gauche, arbalestier de Chastellerault, pour luy et Janotin Peletier.

Helayret Henrry, d'Ozon, de la vicomte de Chastellerault, archier.

Robin Maugier, de ladite vicomté, a présenté Jehan Berart, arbalestier.

Jacquet Chartier a fait dire par Jehan David qu'il tient xxv livres de rente, pour ce fera ung arbalestier de vicomté de Chastellerault.

Barthomé Guillon, arbalestier de la chastellenie de Cyvray.

Pierre Poumer et maistre Jehan Sacher, pour luy et Françoys Poictevin, son beau-père, demourant ensemble, ont dit que ledit Poumer a tousjours servy pour eulx, pour ce les avons receus pour I archier, et sont de Saint-Maixent.

Mautain Balleron, pour luy et Bernart, son père, de Lezignen, tiennent Lte livres de rente noble, pour ce envoyront ung arbalestier à l'arrière-ban.

Jehan Phillipon, de Jazenoil, arbalestier et tient xv livres de rente noblement et xv rousturièrement.

Mathurin Peletier de Vivonne, arbalestier.

Archambault Sicart a déclaré tenir LX livres de rente. Enjoinct de faire ung arbalestier.

Briand Sidayne, de Lezignen, arbalestier.

Jehan Bareau, de Lavauceau, tient c sols de rente noblement et XVI livres rousturièrement et est puissant en meuble, pour ce fera ung arbalestier.

Anthoine Dupays, dit Moreau, a présenté Guillaume Audin, arbalestier de la chastellenie de Vivonne.

Guillaume et Pierre Rondeaux, de Gençay, feront ung arbalestier.

Pierre Boueresse tient x livres de rente rousturièrement et Jehanne Galaise, sa tante, tient xxv livres de rente. Appoincté que tous deux feront ung arbalestier.

Pierre Finault, de Lussae, tient de xxv à XXX livres de rente tant noblement que rousturièrement, pour ce fera ung arbalestier.

Margarite des Mons, de Chastellerault, fera ung arbalestier.

Maistre Jehan des Mons, sirurgien de monsieur de Callabre (30), tient xv livres de rente rousturièrement, yra à l'arrière-ban avec mondit sieur de Bressuyre.

Perryne Laurende, de Chastellerault, tient c livres de rente, tant noblement que rousturièrement, pour ce envoyra ung arbalestier.

 

Françoys Baudin tient en fié noble XII livres de rente et LX rousturièrement, envoyra à l'arrière ban ung archier.

Pierre Faver et Jehan Balagnon, son serorge, ont de XX à XXV livres de rente en fié noble, enjoinct d'envoyer à l'arrière-ban ung arbalestier. Chastellenie de Cyvray.

Maistre Alixendre Arnault et Françoys Touschart, son gendre, demourant ensemble, envoyront ung archier. Chastellerie de Cyvray.

Les Rousturiers qui sont remis devant mondit sieur de Bressuyre pour leur ordonner en quel habillement ilz serviront.

Jehan Coulaud, de Sauzé, s'est comparu pour luy et Pierre Coulaud, son frère, et pour Jehan Chiron, leur nepveu, et a déclaré qu'il tient XV livres de rente noblement et c sols rousturièrement.

Maistre Jehan Chabot, de Luzignen, tient xv livres de rente noblement et c sols rousturirement.

Pierre Boutet, de Lezignen, tient xv livres de rente noblement et XI rousturièrement.

Maistre Pierre Caillet tient XXX livres de rente noblement.

Guillaume Sermenton, de Sauzé, tient, et sa seur ensemble, XII livres de rente noblement et c sols rousturièrement.

Maistre Guillaume Chauvin.

Collas de la Court.

Maistre Barthomé Vernou, de Saint-Maixent.

Mathurin Lamberton, de Celles-Levesquau.

Jehan de la Fontenne, de la chastellenie de Cyvray.

 

 

Inventaire des biens meubles de Gilles Bouchet, gouverneur de Chatellerault (16 juin 1473) / publié par MM. l'abbé Legros et Arthur Labbé

 

 

 

 

Sur la Terre de nos ancêtres du Poitou - Aquitania (LES GRANDES DATES DE L'HISTOIRE DU POITOU )<==

 

 

 

 


 

(1). Arch. hist. du Poitou, t. Il, p. 300.

(2). Arch. hist. du Poitou, t. VIII, p. 412.

(3). Arch. hist. du Poitou, t. XIX, p. LXIV (pièces annexes).

(4). Arch. hist. du Poitou, t. XIX, p. LXVI (pièces annexes).

(5). Arch. hist. du Poitou, t. XXXI, p. 81 et suivantes.

(6. Il convient de signaler aussi les gens d'armes de la compagnie de Jean de la Roche, nominalement désignés dans des lettres d'abolition du 9 avril 1431. (Arch. hist. du Poitou, t. XXIX, p. 8.)

(7). Paris, Académie des Bibliophiles, 1870.

(8). Voy. le marché de remplacement au ban et à l'arrière-ban, passé le 23 juin 1544 entre une veuve et deux écuyers. (Arch. hist. du Poitou, t. XX, p. 322 )

(9). Pierre de Sauzay, sr de Boisferrand. Roolles des bans et arrière-bans de la province de Poictou, Xaintonge et Angoumois, etc. Poitiers, 1667. (Voy. la note que lui a consacrée M. de la Bouralière, Arch. hist. du Poitou, t. XXII, p. XXI.) Cet ouvrage a été réimprimé à Nantes, en 1883, par les soins de M. de Monti de Rezé.

(10). M. de la Roque. Traité de la noblesse et de toutes ses différentes espèces. Nouvelle édition augmentée des traités du blason des armoiries de France, de l'Origine des noms, surnoms et du ban et arrière-ban. Rouen, 1734, p. 133.

(11). Poitiers, 1876.

(12). Voy. la lettre de Louis XI, du 12 janvier 1477, annonçant aux habitants de Poitiers la mort du duc de Bourgogne. (Arch. municipales de Poitiers, Reg. 7, p. 287, publiée par M. B. Ledain, Arch. hist. du Poitou, t. [, p. 182.)

(13). Par une erreur de calcul, le scribe a porté, à l'effectif total inscrit au verso de la pièce, 172 archers et 88 arbalétriers.

(14). Arch. municipales de Poitiers. A. 27.

(15). Arch. hist. du Poitou, t. XXXVIII. p. 315, n.

(16). Viollet-le-Duc, Dictionnaire du mobilier français, t. V, p. Sl-52.

(17). Id., p. 26.

(18). M. de la Roque, Traité du ban et arrière-ban, p. 39.

(19). Le P. Daniel, Histoire de la milice française, 1728, t. Ier, p. 194.

(20). Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l'ancienne langue française, t. IV, p. 708-709.

(21). Cf. P. Daniel, op. cit., t. I, p. 241. Viollet-le-Duc, op. cit., t. VI, p. 357, Traité du ban et arrière-ban, p. 13 et p. 113, n.

(22). Jacques de Beaumont, sgr de Bressuire, sénéchal de Poitou en 1488. (Arch. hist. du Poitou, t. XXXVIII, p. 316.)

(23). Cette abréviation Chastel. peut être significative soit de Chastellerault, soit de Chastelachar. Il est presque toujours fait mention dans cette montre de la vicomté et non de la chastellenie de Châtellerault, mais d'autre part une famille Chauvin possédait au XVe siècle le fief de la Salle aux-Chauvins, relevant de la vicomte de Châtellerault. (Beauchet-Filleau, Dictionnaire des familles du Poitou, t. II, p. 361.)

(24). Antoine de Chourses, sgr de Magné. (Voyez Arch. hist. du Poitou, t. XLI, p. 250.) .

(25). Nous rappelons ici que les arbalétriers étaient indifféremment à pied ou à cheval. (Voyez ci-dessus, p. 161.)

(26). Les francs-archers, institués le 28 avril 1448, furent supprimés en 1480.

(27). Philippe de Commynes, sénéchal de Poitou de 1476 à 1485.

(28). Raoul (ou Raflard) de la Woestine, maître ès arts et en médecine, d'origine flamande, reçut des lettres de légitimation du roi en avril 1468. On le trouve professant à Poitiers en 1474. (Arch. hist, du Poitou, t. XXXVIII, p. 113.)

(29). François Ier d'Orléans, de la maison capétienne Orléans-Longueville, (1447–1491), est pair de France, comte de Dunois, de Longueville, et de Tancarville, baron de Varenguebec, vicomte de Melun, seigneur de Parthenay, de Beaugency, de Château-Renault, gouverneur du Dauphiné et de Normandie, connétable et chambellan de Normandie.

(30). Nicolas d'Anjou, duc de Calabre et de Lorraine, mort en 1473. Son ancien chirurgien, Me Jehan des Mons, ne figure pas ici comme combattant et n'est pas compris dans l'effectif. En donnant à penser qu'il allait à l'arrière-ban pour y exercer son art, cela ouvre un aperçu sur la chirurgie militaire antérieurement à Ambroise Paré.