Les Vicomtes de Thouars Poitou Moyen Age (1)

GEOFFROY III de Thouars, 1104-1123. 13e vicomte de Thouars

C'est le fils d'Aimery IV et d'Ameline. Il est d'abord Châtelain de Tiffauges.

Lorsque Geoffroy revint de la croisade, après la mort de son frère Herbert, pour gouverner la vicomté de Thouars, la guerre allumée depuis plus d'un demi-siècle entre les comtes d'Anjou et les ducs d'Aquitaine n'était pas encore terminée. Petit-fils de Foulques Nerra, Foulques IV d'Anjou, dit « le Réchin » ou « le Querelleur », comte d’Anjou et de Tours, et Geoffroy-Martel, son fils, étaient alors en lutte avec Guillaume IX.

Les Vicomtes de Thouars Poitou Moyen Age (3)

Les vicomtes de Thouars, ennemi de Foulques le Réchin, ayant fait allégeance à Guillaume le Conquérant lors de la conquête de l’Angleterre a la mort de celui-ci en 1087, ses vassaux n’ont plus de protecteur.  

 

Le dimanche 5 des calendes de septembre de l'année 1104, ils arrivèrent devant Thouars grande et très-noble place, et mirent le feu au château de cette ville. Cet événement obligea le vicomte à se réfugier à Chaise-le-Vicomte.

Il y fixa sa résidence en attendant la reconstruction du château de Thouars, et s'y occupa principalement à faire des donations au profit du monastère de Saint-Nicolas du même lieu. (Labbe, Bibl. manus., Chr. d'Anjou, vol. Ier, f° 282 dom Bouquet, Chr. de Maillezais, vol. XII, f° 404; Besly, p. 423 Cartulaires du bas Poitou, par M. Paul Marchegay, foï 24 et 25.) 

Les Vicomtes de Thouars Poitou Moyen Age (7)

 Nous avons fait connaitre les raisons qui nous portent à placer l’ancien château de Thouars dans l’endroit occupé aujourd’hui par le monument que nous a laissé Marie de la Tour-d’Auvergne. Nous croyons donc pouvoir affirmer que le château détruit au commencement du XIIe siècle s’élevait au sommet du rocher sur lequel ont dû être construites successivement, depuis un temps immémorial, toutes les forteresses nécessaire à la défense de la ville.

Le 28 août de la même année 1104, Geoffroy avait réglé les droits des moines de Saint-Florent qui desservaient cette église. (D. Fonteneau, t. xxvi p. 149.)

Il se trouvait encore à la Chaise, ainsi qu'Ameline, sa femme lorsque ces mêmes religieux firent un accord avec les neveux du clerc Jean, relativement aux droits que ces derniers prétendaient avoir sur l'église de la Chaise, construite par leur oncle, sur l'ordre du vicomte Aimery. (Cartul. du bas Poitou, par M. Paul Marchegay, f° 25.)

Les Vicomtes de Thouars Poitou Moyen Age (10)

Vers l’année 1106, une querelle, qui prit bientôt d’énormes proportions, éclata entre les abbayes de Luçon et de Saint-Michel en l’Herm.

Geoffroy soutint, une guerre assez longue avec Ebbon, seigneur de Parthenay, avoué du monastère de Luçon, pour la possession de file de la Dive, que les abbayes de Luçon et de Saint-Michel-en-L’herm se disputaient, et qui avait été attribuée à cette dernière abbaye par le Saint-Père.Les Vicomtes de Thouars Poitou Moyen Age (9)

La lutte fut terminée en 1107 par l'entremise de Pierre II évêque de Poitiers, qui réussit à amener ces moines à faire une transaction. (Notice sur les Larehevêque par Paul Marchegay.– Ledain Rist. de Parthenay, p. 74.)

En 1120, effrayé de l'énormité de ses crimes, il donne à l'église Saint-Nicolas de la Chaise et aux moines de Saint-Florent de Saumur six métairies, des terres, des prés, la dime des blés due au château de la Chaise les fermiers et leurs bestiaux. Il était âgé de près de 80 ans lorsqu'il fit cette donation, à laquelle assistèrent et consentirent Ameline, sa femme Aimery son fils ainé Pierre, surnommé l'Évêque et Savary, ses deux autres fils, et enfin Geoffroy de Tiffauges, son frère. [Cartul. du bas Poitou par Paul Marchegay, f° 26.)

Les récoltes de blé et de vin de la vicomté de Thouars furent à moitié perdues en 1122 par suite d'une tempête et d'une pluie torrentielle survenues le 6 des ides de juin. (Labbe, vol. n,f°220.)

Les Vicomtes de Thouars Poitou Moyen Age (6)

(Chevalier Capalle Tiffauges)

Geoffroy, mentionné comme frère du vicomte dans la charte qui précède, était plus probablement son fils. On trouve, en effet, dans un titre de 1123 portant donation de la terre des Deux-Lucs, par le vicomte Geoffroy et Ameline, sa femme, au profit du prieuré de Saint-Nicolas de Poitiers, les signatures de Geoffroy et d'Aimery enfants du vicomte. (D. Fonteneau t. xx, p. 119.)

On croit que le vicomte Geoffroy se maria en secondes noces avec Marie. D'après l'opinion de M. de la Fontenelle (Recherches sur les chroniques de Saint-Maixent), deux enfants seraient nés de ce mariage Guy, qui devint duc de Bretagne par son mariage avec Constance, et Hugues, qui fut vicomte titulaire de Thouars. Cet historien a été induit en erreur par la similitude de nom. Il a pris les enfants de Geoffroy IV, mort en 1173, pour ceux de Geoffroy III, dont nous nous occupons.

Guy de Thouars, duc de Bretagne, ne se maria qu'en 1199, et mourut en 1213. Hugues Ier, vicomte en titre, ne commence à régner qu'en 1226. Il y a un siècle de différence. Beauchet-Filleau se trompe de la même manière pour Guy, dans son Dictionnaire des familles du Poitou Marie, vicomtesse de Thouars, est bien mentionnée dans des titres datés entre 1132 et 1146 (notes de M. Paul Marchegay) mais son mariage avec Geoffroy nous paraît douteux. Quant à ses enfants, il n'en est question nulle part.

Le sceau de Geoffroy représentait un homme à cheval, tenant une lance de la main droite, et portant de la main gauche un oliphant à sa bouche. (D. Fonteneau, t. XXVI, p. 193.)

 

Antiquité de la Ville de Thouars. <==.... ....==> Guerre de Cent Ans, Juin 1372 - siège de Thouars pendant la Campagnes du Dogue noir de Brocéliande (Du Guesclin) dans le Poitou

Chevaliers du Poitou - Les Vicomtes de Thouars <==....

 

 


 1080 - Notice de la construction du château de Chaize le Vicomte, de celle de l'église paroissiale du château, de l'établissement et arrondissement de la paroisse du lieu, avec les droits de dimes qui convenaient aux recteurs d'une église paroissiale, et dont le seigneur du territoire jouissait auparavant, par Aimeri, vicomte de Thouars, sous l'autorité et avec l'approbation d'Isembert, évêque de Poitiers.

Même notice de la fondation de l'église de St-Nicola du même lieu de la Chaize le Vicomte, et du don de cette église desservi par des moines à l'abbaye de St- Florent de Saumur, par Aimeri, vicomte de Thouars, du consentement de Raoul et de Savari ses frères, et d'Herbert et Geoffroi ses enfants, sous l'autorité de Pierre II, évêque de Poitiers, d'Amé, archevêque de Bordeaux, et de Guillaume IX, duc d'Aquitaine.

Même notice des droits accordés par le même vicomte à l'église de St Nicolas, aux moines de St Florent qui la desservaient et aux peuples qui en dépendaient, et des droits que le vicomte s'était réservé; ce qui fut réglé dans la suite, le 28 aout de l'an 1104, par Geoffroi, vicomte de Thouars, fils d'Aimeri, après d'autres réglements ou cessions faits précédemment par Herbert, vicomte de Thouars, fils du vicomte Aimeri, du consentement de Geoffroi, frère d'Herbert (Château de Thouars) T26, p 149.

 

Liste des comtes et ducs d'Anjou - monument René d'Anjou - Angers

Paul, comte d'Angers (v. 471). Florus (543). Théodulf (585). Saint Lézin (v. 587-592), évêque d'Angers (v. 592). Rainfroi (719-725), ancien maire du palais de Neustrie. Gaidulfe de Ravenne (v. 755). Milon, père de Roland, duc de la marche de Bretagne. Roland, duc de la marche de Bretagne. Auturlf (786), sénéchal de Charlemagne......