Panem et circenses, voyage au temps des Gladiateurs dans la Mediolanum Civitas Santonum (Saintes)

(ACTA Gladiator Helmet)

L'amphithéâtre gallo-romain de Saintes est exceptionnel à plus d'un titre. Achevé vers les années 40 après JC, il a été le premier construit en Gaule Romaine, Saintes était alors la capitale de la Gaule Aquitaine.

L'Amphithéâtre gallo-romain de Saintes, appelé localement les Arènes de Saintes, fut commencé sous le règne de l'empereur Tibère (14-37 apr. J.-C.) et terminé sous Claude (41-54 apr. J.-C.). Il était situé à Mediolanum Santonum (actuelle ville de Saintes), capitale de la civitas Santonum (la cité des Santons, subdivision administrative romaine) et de la province de Gaule aquitaine.

Panem et circenses, voyage au temps des Gladiateurs dans la Mediolanum Civitas Santonum (Saintes)

L'amphithéâtre avait pour fonction d’accueillir un grand nombre de spectateurs autour de représentations sanglantes et violentes. Il permettait de fournir au peuple des distractions et de la nourriture, « panem et circenses » selon l'expression de Juvénal.

L'amphithéâtre de Saintes mesurait 126 mètres de grand axe sur 102 mètres de petit axe et pouvait accueillir entre 12 000 et 15 000 personnes. Il est reconnaissable à sa structure particulière : la cavea, ou ensemble de gradins, était appuyée sur les flancs du vallon à l'est et sur un remblai à l'ouest. Les gradins s'appuyaient directement sur le vallon dont les flancs furent creusés. Près d'une centaine d'accès permettaient aux spectateurs d'atteindre les différents niveaux de la cavea qui possédait une trentaine de gradins.

 

Panem et circenses, voyage au temps des Gladiateurs dans la Mediolanum Civitas Santonum (Saintes)

 

(Plan des ruines de l'arène de Saintes)

L'arène (1) mesurait 66,5 mètres de long pour 39 mètres de large et était entourée d'un mur en blocs de grand appareil de 2 mètres de haut. Les Arènes ont été classées dès 1840 au premier registre des monuments historiques français.

 Deux grandes portes est et ouest de l’amphithéâtre permettaient de communiquer avec l’extérieur.

La porte Sanavivaria où entrait la pompa et d’où ressortaient les gladiateurs vainqueurs, baptisée la porte des vivants. (6)

La porte Libitinensis, rappelant la déesse des funérailles autrement dit la porte des morts, d’où sortaient les dépouilles des gladiateurs et animaux mis à mort pour les enterrer non loin de là dans une nécropole. Cette porte est aujourd’hui comblée.(9)

 

Les fêtes romaines à MEDIOLANVM (Saintes), c'est du 19 au 21 juillet 2019 avec cette année un salon de la BD antique (salle de l'Étoile), une grande POMPA avec arrivée de l'empereur, des spectacles vivants antiques, la TABERNA ROMANA, un village d'artisans antiques sur la place Bassompierre, les LVDI ROMANI à l'amphithéâtre avec des jeux du cirque, des courses de chars et des combats de gladiateurs (ACTA). Les légionnaires animeront le jardin public depuis leur campement.

Tout le programme sur https://www.ville-saintes.fr/decouvrir-sortir/agenda/journees-gallo-romaines/

 

 

ACTA Mediolanum Santonum, Franchissez la porte des Morts de l'amphithéâtre Gallo-Romain de Saintes et Devenez GLADIATEUR <==.... ....==> Organisation des légions romaines d'Auguste à Alexandre Sévère - 2000 ans de l’Arc Germanicus de Saintes

==> Les pierres racontent Medialonum Santonum à l'époque des gladiateurs