la-tombe-du-soldat-inconnu-

 Annexe au procès-verbal de la séance du SENAT le 8 novembre 1920

RAPPORT fait

Au nom de la Commission des finances, chargée d’examiner le projet de loi, ADOPTE PAR LA CHAMBRE DES DEPUTES, ayant pour objet d’ordonner la translation à Paris et le dépôt à l’Arc-de-Triomphe des restes et d’un soldat inconnu mort pour la France au cours de la Grande Guerre,

PAR M.Paul DOUMER sénateur

(Urgence déclarée.)

MESSIEURS,

Le Gouvernement a présenté et la Chambre des Députés a adopté un projet de loi ayant pour objet de rendre les honneurs du Panthéon et de l'inhumation sous l'Arc-deTriomphe du corps d'un des soldats français tombés en combattant et dormant leur glorieux sommeil dans les tombes anonymes de l'immense champ de bataille.

C'est un hommage de la reconnaissance et de la piété nationales pour les héroïques soldats dont la mort a permis à la patrie de vivre.

Le Sénat est unanime à s'y associer.

Il salue de tout son patriotisme les héros qui, en sauvant la France, ont sauvegardé la liberté du monde. Il entend que leur mémoire soit associée à toutes les commémorations, à toutes les fêtes.

La Chambre a ajouté au projet une disposition tendant à inscrire au Panthéon les noms de glorieux soldats de 1870 : les généraux Chanzy, Faidherbe, d'Aurelle de Paladines et les colonels Denfert-Rochéreau et Teyssier.

Nous ne pouvons que vous demander d'y souscrire et de voter dans son texte intégral le projet de loi qui vous est soumis.

 

 

 

 PROJET DE LOI

ARTICLE PREMIER

Le 11 novembre 1920 les honneurs du Panthéon seront rendus aux restes d'un des soldats non identifiés morts au champ d'honneur au cours de la grande guerre.

ART. 2.

Le même jour, les restes de ce soldat seront solennellement transportés à l’Arc-de-Triomphe pour y être inhumés.

ART. 3.

Les noms du général d'Aurelle de Paladines, vainqueur de Coulmiera, du colonel Denfert-Rochereau, défenseur de Belfort, et du colonel Teyssier, défenseur de Bitche, seront inscrits au Panthéon avec ceux des généraux Chanzy et Faidherbe.

ART. 4.

Il est ouvert à cet effet au budget du Ministère de l'Instruction publique et des Beaux-Arts, en addition aux crédits ouverts au chapitre 106 ter du budget des Beaux-Arts, un crédit de trois cents mille francs (300.000 fr.).

 

(t) Cette Commission est composée de MM. MILLIES-LACROIX, Président; Alexandre BÉRARD, De SELVES. N***, Henry CHÉRON, Vice-président; ALBERT PEYRONNET, Guillaume CHASTENET, Lucien HUBERT, Charles DELONCLE, Secrétaires ; LEBRUN. HENRY BÉRBENGER, JEANNENEY, ROULAND, BIENVENU MARTIN, HENRI-MICHEL, DEBIERRE, René RENOULT, BOUDENOOT. DAUSSET, NOULENS, Atonin DUBOST, MARRAUD, TOURON, Alfred BRARD, Paul DOUMER, Lucien CORNET. MILAN, Laurent THIÉRY, BERTHELOT. Fernand DAVID, Jean MOREL, RIBOT, Raphaël-Georges LÉVY, Général HIRSCHAUER, CLÉMENTEL, PERCHOT.

 

 

tombe-du-soldat-inconnu

 le 10 novembre 1920, le cercueil du Soldat inconnu quitta Verdun dans la foulée sous escorte militaire.

Il fut transporté à Paris par train et veillé toute la nuit place Denfert-Rochereau. Le cercueil fit une entrée solennelle sous l'Arc de triomphe le 11 novembre 1920, mais ne fut mis en terre que le 28 janvier 1921, en présence des autorités civiles et militaires, dont les maréchaux qui se sont illustrés lors de la Première Guerre mondiale Foch, Joffre et Pétain. Étaient également présents, le ministre belge des Affaires étrangères Henri Jaspar, le Premier ministre britannique Lloyd George et un représentant du Portugal.

2018

REPLAY - Allocution d'Emmanuel MACRON lors de la commémoration à l'Arc de Triomphe

 

11 Novembre 1918, la France sonne le tocsin à 11 heures, Vive la France Libre <==