le château-fort de Saint-Jean-d'Angle construit par Guillaume de Lusignan et Mélusine pour la protection de l’or blanc

À Saint-Jean-d'Angle, en Charente-Maritime, du haut de ses 20 mètres de murailles, le château de Saint-Jean-d'Angle domine le paysage. C'est l'histoire d'un château fort sorti de terre en 1180.

Vers 1180, un château-fort en pierre sort de terre à Saint-Jean-d'Angle. Guillaume de Lusignan est réputé en être le fondateur.

Il appartient à l'une des plus puissantes familles du Poitou ; elle doit sa notoriété et sa richesse à une fée protectrice  : la fée Mélusine. ==> MELUSINE ET LUSIGNAN

 

Au XIIe siècle, le pays est en plein développement économique. Sur cette zone côtière bordée par la forêt de Baconais à l'est, le défrichement va de pair avec l'organisation de marais salants à l'ouest. Autour de Saint-Jean-d'Angle, de nombreuses abbayes sont déjà implantées depuis plus d'un siècle. Pour également profiter de la manne économique, des seigneurs laïcs viennent asseoir des seigneuries en construisant des châteaux. Celui de Saint-Jean-d'Angle est le seul encore visible datant de cette époque.

 

De 1406 au XVIIe siècle, le château ne cesse d’être la propriété de la famille des Saint-Gelais, branche cadette des Lusignan. Le logis construit accolé au rempart d’origine remonte à la Renaissance. Au début du XVIIe siècle, Charlotte Saint-Gelais de Lusignan restaure le château abîmé par les mousqueteries successives. Pour marquer ses travaux, elle fait apposer une plaque sur le rempart, avec ses armoiries, une inscription : « LAN MDCXXIIII [1624] / CHARLOTE DE / ST GELAIS / DE LVSIGNAN / A FAIT FAIRE CECI », sans oublier une représentation de Mélusine dans son cuveau. À cette époque là encore on est fier de descendre de l'illustre famille des Lusignan et de la fée qui les a toujours protégés.

 

La seule guerre qu'il ait connue, c'est la guerre pour une ressource essentielle : le sel. Ce que le château protège au XIIe siècle : 6 000 hectares de marais salant. Ils recouvrent la région et lui assurent la prospérité économique. Car les seigneurs prélèvent un impôt sur le sel : la gabelle.

https://www.francetvinfo.fr/culture/a-la-decouverte-du-chateau-fort-de-saint-jean-d-angle_1583801.html

Sauvé des ruines en 1994 et après six années d’une remarquable restauration couronnée par la remise du Grand Prix des Vieilles Maisons Françaises et le grand prix Europa Nostra (européen) à son propriétaire

 de la motte castrale au château fort, Saint Jean d Angle la forteresse de la mer <==

Historique du Château Féodal de Saint-Jean-D’Angle (Lusignan - Mélusine) <==

→ Le château fort de Saint Jean d'Angle, proche Rochefort (Charente Maritime)

Visite château médiéval proche de Rochefort, Fouras, La Rochelle, Saintes, Royan, Ile d'Oléron (Charente Maritime - Poitou Charentes) : visites guidées en familles, visites écoles, parc de loisirs, parc d'attraction ...

http://www.chateausaintjeandangle.fr

 

 

==> les Lusignan ont des marais salants.

==> La gabelle est une taxe royale sur le sel ayant existé en France au Moyen Âge