Histoire Abbaye de Maillezais Emma de Blois - Geoffroy II de Lusignan dit Geoffroy la Grand Dent

Une autre tête, dont le caractère avait quelque chose d’antique, représentait une jeune femme à la chevelure ondoyante, un collier flottait autour de son cou ; que représentait-elle, on l’ignore ?

Histoire Abbaye de Maillezais A la vue de tant de ruines et de trouble, il était impossible de ne pas éprouver de pénibles sensations (1)

Nous trouvâmes ensuite la tête d’un guerrier ; son large front est chargé de pensées soucieuses, funeste, mais il est résigné, et il marche dans sa voie de douleur impassible et ferme. Près de cette tête remarquable, il y avait un ange, portant un écusson où sont des lions léopardés.

Nous fûmes riches en sculptures de ce genre ; malheureusement, elles ont horriblement souffert ; il n’en reste que des débris, entre autres, celui d’un ange.

Histoire Abbaye de Maillezais A la vue de tant de ruines et de trouble, il était impossible de ne pas éprouver de pénibles sensations (5)

Après une figure de moine, peinte en jaune et sans aucun mérite, nous aperçûmes une femme au nez aquilin, à la physionomie religieuse ; une large bande passait sous son cou. Sous ces débris, à trois pieds sous terre, gisait un cercueil en plomb, de sic pieds de longueur ; il n’y avait absolument que des os, pas le plus petit renseignement.

 

Le ciel était pur, les travaux marchaient sans relâche : aussi les pelles qui creusaient jusqu’au soir, les brouettes qui roulaient, mettaient sans cesse au grand jour quelque chose de la cathédrale, chaque moment nous dévoilait ses grandeurs d’autrefois, et rendait à la lumière les dalles, cachées depuis deux siècles.Histoire Abbaye de Maillezais A la vue de tant de ruines et de trouble, il était impossible de ne pas éprouver de pénibles sensations (3)

Tantôt des modillons, des rosaces, des têtes, tantôt la forme intérieur de l’église, la base de quelques piliers ; et le chœur, le voilà dans quelques-uns de ses détails, mais mutilé ; ici, une porte extrêmement étroite, pour communiquer avec le reste de l’église ; ici, à gauche et à droite, deux petits appartements, dans l’un desquels l’on voyait le commencement d’un escalier qui conduisait sans doute aux galeries et au jubé ; là, tout autour, un faible mur se soutenant à peine, à ses pieds des pierres dévorées par le feu, des poutres charbonnées , des boiseries réduites en cendre.

L’incendie avait été si dévorant, la commotion si violente, que des colonnes à demi calcinées avaient tournoyé sur leurs bases ébranlées.

A la vue de tant de ruines et de trouble, il était impossible de ne pas éprouver de pénibles sensations.

Histoire Abbaye de Maillezais A la vue de tant de ruines et de trouble, il était impossible de ne pas éprouver de pénibles sensations (2)

 

Découverte de la tête de Geoffroy la Grand'Dent, seigneur du Château de Mélusine <==.... ....==> plan des fouilles archéologiques exécutées sous la direction d’Apollon Briquet en 1834