Les fosses aux mâts de l'arsenal de Rochefort - Patrimoine de la Nouvelle-Aquitaine -Hermione (2)

Les cinq sites de fosses aux mâts de l'arsenal

Jusqu'à la seconde moitié du 19e siècle, le bois est le premier matériau mis en œuvre dans l'arsenal pour la construction des navires : chêne (en grande majorité) pour la coque - 2 000 chênes sont nécessaires à la construction d'une frégate comme L'Hermione -, résineux pour les mâts, orme et gaïac pour les poulies… Transporté depuis son lieu d'abattage, le bois est séché sous abri ventilé pour le chêne et immergé dans des bassins d'eau saumâtre pour les résineux ; cette technique permet de le protéger des champignons, ainsi que des insectes xylophages qui se nourrissent de sa cellulose. Cinq sites de fosses ont ainsi été aménagés au fil du temps pour répondre aux besoins croissants :

  • vers 1667, au sein de l'arsenal lors de sa création, une fosse dite de la Tonnellerie ou du Parc ;
  • entre 1668 et 1677, à l’embouchure de la Charente, à Saint-Nazaire ;
  • entre 1779 et 1784, au sud de l'arsenal, une fosse dite de l'Avant-Garde, de plus de 500 m de long ;
  • dans les années 1790, dans la prairie de Rhône, sur la rive gauche de la Charente, une fosse dite de l'Arrière-Garde ;
  • entre 1830 et 1853, à la Gardette, rive gauche.

 

Les fosses aux mâts de l'arsenal de Rochefort - Patrimoine de la Nouvelle-Aquitaine -Hermione (1)

 

Les fosses aux mâts de l'arsenal de Rochefort

Découvertes Mis à jour le 13 mars 2017 Fondé voici 350 ans, l'arsenal de Rochefort s'est implanté le long de la Charente sur plus de 2,5 km. Ont été construits au fil du temps les nombreux bâtiments et ouvrages nécessaires à la fabrication des vaisseaux de guerre : ateliers, magasins, cales, corderie, fonderies, poudrières, moulins, bassins ...

destinés à faire tremper les mâts et les pièces de bois de construction

Ces bassins ont été réalisés pour y immerger dans de l'eau saumâtre les mâts et les pièces de bois de construction (chêne, orme, frêne et peuplier) des navires construits dans l'arsenal, afin de les protéger des vers et les rendre imputrescibles. Autorisée en 1828, leur construction nécessite l'acquisition des terres par la Marine entre 1832 et 1834, puis le creusement et l'aménagement général du site, entre 1834 et 1853.



https://inventaire.poitou-charentes.fr

 

 

Les fosses aux mâts de l'arsenal de Rochefort - Patrimoine de la Nouvelle-Aquitaine -Hermione (3)

 

 

 

Les fosses aux mâts de l'arsenal de Rochefort - Patrimoine de la Nouvelle-Aquitaine -Hermione (4)

 

Les fosses aux mâts de l'arsenal de Rochefort - Patrimoine de la Nouvelle-Aquitaine -Hermione (5)

Les fosses aux mâts de l'arsenal de Rochefort - Patrimoine de la Nouvelle-Aquitaine -Hermione (7)

 Précédent <==.... ....==> Rochefort ; La forme de radoub, Bateau Porte de l’Hermione