légendes de vendée - le Pont du diable

Au VIe siècle, Saint-Martin se rend dans la région pour prêcher la bonne parole. En apercevant les côtes de l'île d'Yeu au large, il souhaite s'y rendre pour poursuivre sa quête. Cependant, aucun bateau ne peut l'emmener. Le Diable conclut un pacte avec saint Martin, Lui et ses diablotins promirent de construire un pont de pierre  entre le continent et l'île avant le chant du coq, mais la première âme qui le franchira lui appartiendra.

Diable, un pont ! Les chroniques de l'Ouest n°2


 Le diable fait appel à des farfadets et saoule le coq pour retarder son chant mais pendant la nuit, le coq se mit à chanter.
On dit que le Diable furieux arracha les pierres de la chaussée et les jeta dans toutes les directions. C'est pourquoi on retrouve tant de dolmens et de menhirs en Vendée.