Gusteau-F

Noël est pour tous, chrétiens ou non, une des plus grandes fêtes de l'année, celle où le besoin de cohésion familiale est le plus fort.

Vendée traditions et coutumes la cosse de Nau (1)

Le jour de la Nativité aurait été fixé au 25 décembre par le pape Libérius en 354. Toutefois, depuis les temps les plus reculés, les hommes célébraient le solstice d'hiver. On retrouve ainsi, amalgamées à la fête religieuse, des coutumes issues d’anciennes croyances. Ces pratiques avaient pour but d’obtenir une bonne récolte, la prospérité du bétail ou la protection du foyer, et ainsi d’accéder à une vie meilleure. Elles témoignent aussi d’un besoin de distraction et de sociabilité.

Vendée traditions et coutumes la cosse de Nau (3)

Le soir de Noël, les familles réunies brûlaient la "cosse de Nau (Nô ou Nao)", la bûche de Noël, dont on conservait soigneusement les tisons pour protéger la maison de la foudre et les récoltes

Vendée traditions et coutumes la cosse de Nau (8)

Pour patienter jusqu’à l’heure de la messe de minuit, on dansait et on chantait des noëls. Typiques de la piété populaire, ces chants joyeux sont apparus aux XVe et XVIe siècles et sont composés le plus souvent en patois. Ils racontent l’annonce par l’ange de la naissance du Christ et la mise en route des bergers vers la crèche. Ils occupaient une place importante dans la vie spirituelle des communautés rurales, en véhiculant une véritable catéchèse. Plusieurs recueils de noëls, parfois très anciens, sont conservés aux Archives

Vendée traditions et coutumes la cosse de Nau (10)

 

Noël : traditions et coutumes, d'hier à aujourd'hui

Noël est pour tous, chrétiens ou non, une des plus grandes fêtes de l'année, celle où le besoin de cohésion familiale est le plus fort. Le jour de la Nativité aurait été fixé au 25 décembre par le pape Libérius en 354. Toutefois, depuis les temps les plus reculés, les hommes célébraient le solstice d'hiver.

http://www.archives.vendee.fr

Les moines de l'Abbaye de Maillezais content Noël en Vendée