1213 Savary de Mauléon commande la flotte de Philippe Auguste (bataille navale de Damme)

En 1213 Savary de Mauléon commande une flotte pour Philippe Auguste. Avec le mercenaire Lambert Cadoc (un archer gallois, chef de routiers au service de Philippe Auguste ) et ses troupes, il pille le port de Damme sur les côtes de Flandre.

Cadoc Routiers, Les compagnies de mercenaires recrutées par savary de Mauléon (1)

Cadoc Routiers, Les compagnies de mercenaires recrutées par savary de Mauléon (2)

le mercenaire Lambert Cadoc un archer gallois, chef de routiers au service de Philippe Auguste

Savary de Mauléon avec le mercenaire Lambert Cadoc archer gallois, chef de routiers au service de Philippe Auguste (1)

Savary de Mauléon, prince et seigneur de Talmond avec le mercenaire Lambert Cadoc archer gallois, chef de routiers au service de Philippe Auguste

 

L’Histoire :

La bataille navale de Damme s'est déroulée le 30 et le 31 mai 1213 durant le conflit entre Capétiens et Plantagenêt.

Damme, sur l'ancien estuaire du Zwin, est un avant-port important de Bruges.

Les Anglais savaient que le roi Philippe II de France avait l'intention d'envahir l'Angleterre, à tout le moins comme un moyen de prévenir une attaque anglaise sur le Poitou. Pendant ce temps, Philippe est en Flandre pour attaquer le comte Ferrand de Flandre. Le roi Jean d'Angleterre répond en envoyant une flotte en Flandre.

Cette flotte compte 500 navires, 700 chevaliers et leurs hommes, ainsi que des mercenaires, sous le commandement de Guillaume de Longue-Épée, accompagné de Renaud de Dammartin et Hugues de Bove. Elle quitte l'Angleterre le 28 mai 1213.

Philippe II Auguste, roi de France, est très remonté contre le comte de Flandre. Ce Ferrand qui lui à tourné le dos pour se jeter dans les bras du sinistre Jean sans Terre, roi d'Angleterre

Il donna l'ordre aux 1700 navires de sa flotte, commandés par Savary de Mauléon, de faire route vers Damme à quelques miles de Bruges.

 En fait de flotte de guerre, il s'agit d'une multitude hétéroclite, évaluée par les chroniqueurs à quelque... 1700 barques de pêche et nefs de commerce hâtivement reconverties en transports de troupes.

Le souverain anglais vole au secours de son nouvel allié flamand. Le 30 mai, 500 navires anglais tombent à l'improviste sur l'armada française au mouillage, imprudemment désertée par ses équipages occupés à chaparder dans la région.

Le 31 mai 1213, alors que Philippe-Auguste guerroie contre Ferrand de Flandre, les Anglais anéantissent la flotte française  (300 à 400 bâtiments à l'ancre), incendient une centaine d'autres navires tirés sur la plage, avant de reprendre le large face à la contre-attaque française venue de terre.

 Le succès du raid anglais mit fin à une menace d'invasion française de l'Angleterre.

 

(Routiers, Les compagnies de mercenaires recrutées du XIIe siècle au XIVe siècle)

Cadoc Routiers, Les compagnies de mercenaires recrutées par savary de Mauléon (3)

Cadoc Routiers, Les compagnies de mercenaires recrutées par savary de Mauléon (4)

le château de Mauléon se prépare à partir en croisade Le siège de Damiette, en Égypte (1)

le château de Mauléon se prépare à partir en croisade Le siège de Damiette, en Égypte (2)

Savary de Mauléon avec le mercenaire Lambert Cadoc archer gallois, chef de routiers au service de Philippe Auguste (2)

Savary Ier de Mauléon se prépare à partir en croisade (médiévale à Mauléon )

 Les Seigneurs de MAULÉON (Châtillon-sur-Sèvre) <==