Blason_fam_fr_Motier_de_La_Fayette

Gilbert III Motier de La Fayette, seigneur de La Fayette, Pontgibaud, Ayes, Nébouzac, Saint-Romain et Monteil-Gelat, est un maréchal de France, né vers 1380, mort le 22 février 1464.

Issu d'une très ancienne famille de la noblesse d'Auvergne, il s'illustre lors de la Guerre de Cent Ans et notamment aux batailles de Baugé, de Verneuil et au siège d'Orléans. Il appartient à la branche ainé (éteinte en 1694) de la famille du Motier de Lafayette qui donna dans sa branche cadette (éteinte en 1891) Gilbert du Motier marquis de La Fayette (1757-1834), qui s'illustra pendant la guerre d'indépendance des États-Unis.

 

Gilbert III Motier de La Fayette

Compagnon d’armes de Jeanne d'Arc et conseiller de Charles VII, il est tour à tour conseiller et chambellan du Roi et de M. le Dauphin, sénéchal de Bourbonnais, maréchal du Duc de Bourbon, lieutenant-Général pour le Roi en Languedoc, Lieutenant de Charles Dauphin du Viennois, Lieutenant et Capitaine-Général du Dauphin dans les pays de Lyonnais et Mâconnais en 1417, gouverneur du Dauphiné de 1420 à 14225, sénéchal de Beaucaire et de Nîmes en 1439.

Gilbert III Motier de la Fayette compte plusieurs victoires sur les Anglais dans la dernière partie de la guerre de Cent Ans : prise de Compiègne en 1415, défense de Caen et de Falaise en 1417, défense de Lyon contre le duc de Bourgogne, prise de Beaulieu en 1419.

 

La bataille de Baugé, par Martial d'Auvergne, enluminure du XVe siècle

Il s'illustre également lors de la victoire de Baugé, le 14 mars 1421, où il tue le duc de Clarence mais est fait prisonnier à la bataille de Verneuil (1424), il est cependant rapidement racheté. Il participe aux opérations de secours d'Orléans, en 1429, et la même année, il assiste au sacre de Charles VII. Il compte parmi les négociateurs et les signataires de la paix d’Arras, en 1435, et du traité avec le duc de Sommerset, en 1449. C’est lui qui reçoit la reddition de la ville de Rouen le 19 octobre 1449.