Bataille navale de Louisbourg - Jean-François de La Pérouse - Latouche-Tréville - L'Astrée - L'Hermione (1781)

La bataille navale de Louisbourg, en anglais : Battle off Spanish River, est une bataille navale mineure qui a lieu pendant la guerre d'indépendance des États-Unis entre deux frégates de la Marine royale française et un convoi britannique composé de 18 navires marchands, escortés par plusieurs bâtiments de la Royal Navy au large du port de Spanish River, sur le cap Breton, Nouvelle-Écosse (actuelle ville de Sydney). Malgré leur infériorité numérique, les deux frégates françaises, L'Astrée  et L'Hermione, commandées respectivement par les capitaines de vaisseau, La Pérouse et Latouche-Tréville, attaquent et mettent en fuite le convoi ennemi.

 

Contexte historique

 

L'attaque a lieu dans le contexte de l'alliance franco-américaine de 1778, une alliance défensive signée contre la Grande-Bretagne au début de la guerre d'indépendance des États-Unis.

 

La Pérouse, promu capitaine de vaisseau le 4 avril 1780, reçoit le 18 décembre de la même année le commandement de la frégate L'Astrée. Dès cette époque, une expédition est prévue contre les établissements britanniques de la baie d’Hudson mais divers contretemps provoquent son ajournement. Latouche-Tréville, qui s'est distingué le 16 mars 1781 à la bataille du cap Henry sous les ordres du capitaine des Touches, est lui aussi capitaine de vaisseau - par brevet daté du 20 juin 1781 - mais il ignore cette promotion jusqu'à son retour en France, à l'automne.

 

 

Conséquences

Les deux commandants français deviendront particulièrement célèbres par la suite, Latouche-Tréville combattra dans la marine impériale pendant les guerres napoléoniennes et parviendra au grade de vice-amiral, et le comte La Pérouse se verra confier par Louis XVI une mission d'exploration, au cours de laquelle il trouva la mort. Une des frégates françaises, L'Hermione, restera elle aussi dans l'Histoire pour avoir transporté le marquis de La Fayette aux États-Unis.